Trouvons un professionnel pour votre puits canadien

Puits canadien : comment ça marche, et quel prix pour l’installer ?

Les puits canadiens ou échangeurs air-sol sont difficiles à comprendre en théorie. Mais lorsque vous serez informé des atouts du système en pratique, vous serez surpris de l’efficacité du puits canadien pour l’aération, la climatisation et le chauffage de la maison. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le fonctionnement le prix d’installation d’un puits canadien.

Principe d’un puits canadien | joindre un expert dans ma ville

Comment fonctionne un puits canadien ?

Pour comprendre le fonctionnement d’un puits canadien, il faut répondre à 4 questions :

  • Que comprend l’installation d’un puits canadien ?
  • Quels types de bâtiment sont compatibles avec ce système ?
  • Comment apporte-t-il de la chaleur et du froid à l’intérieur ?
  • Quel est son intérêt ?

Voici nos réponses à ces questions :

Que comprend l’installation d’un puits canadien ?

Associé au réseau de viabilisation, le puits canadien s’installe sous le sol, mais pas en profondeur comme les pompes géothermiques. En théorie, un puits canadien est constitué de :

  • Une borne de prise d’air
  • Un collecteur d’air en tube, en gaine ou en terre cuite
  • Un conduit d’air intérieur
  • Des bouches d’aérations
  • Un équipement by-pass
  • Un ventilateur mécanique VMC simple ou double flux
  • Une sortie d’air vicié
  • Une entrée d’air vicié

Les bornes de prise d’air sont les seuls équipements visibles à l’extérieur. Les collecteurs sont enfouis sous le sol et une partie dépasse la fondation de la maison. Les conduits d’airs se trouvent à l’intérieur pour acheminer l’air neuf qui sera ensuite distribué par les bouches d’aération. Les ventilateurs mécaniques sont à installer à l’intérieur de la maison et à raccorder aux tubes collecteurs qui débouchent sur l’extérieur par une sortie d’air vicié. Le dispositif de rejet est généralement installé sur le toit.

Le nombre d’équipements à installer et leurs dimensions dépendent des caractéristiques du bâtiment à équiper.

Quels types de bâtiment sont compatibles avec ce système ?

Il faut normalement un espace libre pour installer des collecteurs. Ainsi, tout bâtiment qui dispose d’une surface supplémentaire pour recevoir les réseaux de collecteurs peut être équipé de puits canadien. Il peut s’agir d’une maison individuelle, un bâtiment tertiaire, un complexe hôtelier, etc.

Comment un échangeur d’air apporte-t-il le froid et la chaleur à l’intérieur ?

Le « puits canadien » était auparavant utilisé exclusivement pour le chauffage. Aujourd’hui, il est devenu un système 2 en 1 du type puits provençal et puits climatique.

Le principe aérothero est une particularité des puits canadiens. Cela consiste à soutirer l’air extérieur et le faire passer par le système collecteur, lequel va procurer la température voulue grâce au système by-pass. En été comme en hiver, la température intérieure de la pièce reste confortable.

Elle fonctionne de deux manières au cours de l’année :

  • Production d’air frais en été
  • Production d’air chaud en hiver

Production d’air frais en été

Le puits canadien soustrait l’air extérieur et la ramène vers l’intérieur. Même s’il fait chaud (environ 35 °C), la terre est maintenue entre 8 et 15 °C à partir de 3 m de profondeur. L’air chaud qui passe sous terre sera alors transformé en air frais.

Étant donné que l’air est totalement naturel et diffusé tel quel, la pièce sera inondée d’air non asséché, donc de bonne qualité.

Principe du puits canadien en été | contacter un spécialiste dans ma commune

Production d’air chaud en hiver

Cette fois-ci, il fait froid dehors, bien que la température du sol soit le même. L’air à la sortie du puits canadien est à une température hors gel, bien plus chaud que l’air ambiant. On ne nécessite qu’une petite quantité d’énergie pour atteindre la température voulue en utilisant un ventilateur type VMC double flux.

Principe du puits canadien en hiver | trouver un spécialiste près de chez moi

Quel est l’intérêt du puits canadien ?

La pose d’un échangeur d’air est avantageuse pour deux raisons :

1.    Moins polluant et plus économique à l’usage

L’air est diffusé sans utiliser de l’énergie primaire et sans produire de CO2. L’installation d’un puits canadien est donc un geste responsable vis-à-vis de l’environnement. Vous faites aussi des économies sur le long terme, puisque le système n’est pas énergivore.

2.    La qualité de l’air

Il n’y a pas plus naturel que l’air ambiant. Les puits canadiens procurent de l’air non asséché et évitent l’humidité grâce au système condensat. En effet, lorsque l’air est susceptible de se condenser, les conduits le renvoient au sol grâce au système gravitaire.

Prix d’un puits canadien

Prix des fournitures pour un puits canadien

Au cas où vous prévoiriez d’acheter séparément le matériel, voici les prix à connaître :

Désignation Prix
Borne prise d’air 500 à 2500 € l’unité
Tube collecteur 15 à 20 € le mètre linéaire
VMC simple flux 40 à 450 € l’unité
VMC double flux 2000 à 3500 € l’unité

Tarif pour l’installation d’un puits canadien

Le tarif d’une entreprise pour l’installation d’un puits canadien se situe entre 800 et 1500 €. Un artisan peut aussi facturer ses prestations entre 45 et 60 € de l’heure. Les travaux peuvent durer 3 jours à un mois selon la complexité du chantier.

Astuce de notre expert

Un échangeur d’air est complexe à installer, car il requiert de lourds travaux, similaires à la réalisation des fondations de la maison. La profondeur à creuser n’est pas à la portée des amateurs et nécessite le recours à un engin de terrassement type mini-pelle et excavateur. Le recours à un professionnel est donc inévitable. L’intervention d’un architecte est impérative pour les chantiers de plus de 170 m2 de surface. Le cas échéant, il est conseillé d’entreprendre les travaux en même temps que le gros œuvre.


Les autres frais à prévoir

Comme pour tout projet, une étude au préalable peut être requise. C’est souvent le cas quand le chantier est volumineux. Vous serez amené à faire une étude de faisabilité et/ou un bilan thermique pour connaître les besoins en chauffage de la maison. Le sol doit avoir une certaine capacité calorifique et une conductivité thermique convenable pour que la réalisation de puits canadien soit possible.

Voici les frais afférents :

Rubrique Coût
Étude de faisabilité (peut inclure le bilan thermique) 2000 €

 

Bilan thermique seul 1500 à 2500 €

Coût total d’un projet de puits canadien

Il est difficile de fixer un prix pour l’ensemble du projet d’échangeur d’air, car la quantité de matériaux à acheter est fonction de l’étendue du chantier. Pour un devis précis, contactez directement l’un de nos artisans.

En attendant, voici un exemple de calcul :

Puits canadien de 35 cm de longueur (L), avec une profondeur de tranchée (p) de 3 m et une largeur (l) de 30 cm

Prix du terrassement et creusement de tranchée 25 à 55 € au m3 (l*L*p), soit 840 € pour 21 m3
Prix des conduits 500 € les 35 m
Prix du VMC double flux 450 €
Tarif horaire de l’artisan 45 à 60 € de l’heure, soit 1440 € environ pour 3 jours de travail
Prix total À partir de 3410 €

Rendement

La réalisation d’un puits canadien permet d’économiser jusqu’à 20 à 60 % d’énergie. Le coût d’investissement est amorti après 25 à 35 mois d’utilisation. Le débit d’air fourni dépend de la configuration de chaque bâtiment.

Comment installer un puits canadien ?

La réalisation d’un puits canadien se fait en 5 étapes :

  1. Consultation de la mairie pour l’obtention d’un permis de construire ou la déclaration au préalable des travaux selon l’importance du chantier
  2. Travaux de terrassement et creusement de tranchée
  3. Pose de tubes collecteurs et raccordement aux tubes verticaux pour les puits de grande ampleur
  4. Ensevelissement du matériel par des gravats étanches ou coulage de béton
  5. Installation de conduits internes, ventilateur et accessoires
Tarif moyen pour l’installation d’un puits canadien (hors fourniture)
Entre 800 € et 1500 €

Précautions de pose

La pose d’échangeur d’air est idéale dans les régions qui ont une différentielle de température supérieure à 20 °C.

Pour assurer une température constante, la tranchée doit avoir une profondeur minimale de 1,5 à 3 m. La bouche d’extraction se pose en amont avec une pente d’inclinaison de 1 à 3 % pour une distance de 30 à 50 m. La couverture des réseaux de tubes collecteurs doit être bien étanche pour empêcher l’infiltration d’eau, risquant de perforer les tubes ou réduire la capacité du sol.

Conclusion

Un projet de puits canadien coûte au minimum 3500 €, car il faut faire des travaux de terrassement et de creusement en plus de la pose du matériel. Pour ne pas dépenser inutilement cette somme, il vaut mieux faire une étude de faisabilité et un bilan thermique. Vous pouvez utiliser notre formulaire de mise en relation pour trouver un pro près de chez vous.

 

Puits canadien : comment ça marche, et quel prix pour l’installer ?
3.9 (78%) 10 vote[s]
Trouvons un professionnel pour votre puits canadien

Notre avis sur BOOSTHEAT et sa gamme de chaudières hybrides

Notre avis sur la chaudière hybride gaz / pompe à chaleur : prix, avantages, guide complet

Puits canadien : comment ça marche, et quel prix pour l’installer ?

Radiateur basse température : prix, atouts, modèles et conseils de pro

Radiateur fluide caloporteur : comment ça marche, prix et conseils de pro

chauffage central gaz

Notre avis sur les chaudières à gaz Chappée : tous les prix et modèles

chauffage central gaz

Notre avis sur les chaudières à gaz De Dietrich : tous les prix et modèles

chauffage central gaz

Notre avis sur les chaudières à gaz Chaffoteaux : tous les prix et modèles

chauffage central gaz

Notre avis sur les chaudières gaz Viessmann : tous les prix et modèles