Isolation sol maison ancienne : quelles techniques utiliser ?

Isoler le sol d’une maison ancienne permet de limiter la consommation de chauffage et d’apporter davantage de confort au quotidien. Plusieurs techniques peuvent être mises en place pour y parvenir. Notre guide complet passe en revue les différentes méthodes d’isolation de sol dans une bâtisse ancienne et vous donne de nombreux conseils pratiques !

L’intérêt de faire isoler le sol d’une maison ancienne

Les logements neufs sont soumis à la RT 2012, réglementation thermique bientôt remplacée par la RT 2020. Ils possèdent donc une très bonne isolation. Cependant, les bâtiments plus anciens ne faisaient pas de l’isolation une priorité au moment de leur construction. Les maisons en pierre ont ainsi l’avantage de bien protéger du froid avec des murs épais mais leur sol est souvent responsable d’importantes déperditions thermiques.

L’isolation du sol d’une maison ancienne présente ainsi plusieurs avantages :

  • Améliorer le confort thermique en réduisant le froid et l’humidité : les déperditions de chaleur sont diminuées de 7 à 10% en profitant d’une température agréable à l’intérieur du logement.
  • Diminuer les factures de chauffage grâce à la réduction des pertes de chaleur.
  • Changer le sol pour installer un revêtement neuf et plus moderne. À noter que la pose d’un plancher chauffant permet de bénéficier d’un confort thermique encore supérieur.

Les méthodes d’isolation de sol

Isoler un sol consiste à supprimer les ponts thermiques pour éviter les déperditions de chaleur. Qu’elle ait lieu au-dessus, au-dessous du sol ou entre les éléments du plancher, cette technique d’isolation est le gage d’économies substantielles d’énergie dans une maison ancienne. Le choix de la méthode à utiliser dépend avant tout de la configuration des lieux.

Isoler un sol par le dessus 

La technique de l’isolation de sol par le dessus s’opère en général dans les maisons anciennes sans vide sanitaire et espaces non chauffés (cave, sous-sol…). Après avoir retiré le revêtement de type carrelage, parquet ou moquette, la partie supérieure de la dalle devient accessible. 

Il convient alors de positionner des panneaux isolants sur la dalle. Ceux-ci doivent être résistants à la compression et compatibles avec un chauffage au sol. Une chape peut ensuite être coulée si besoin afin d’obtenir une planéité parfaite avant d’installer le revêtement décoratif final.

Note
Dans le cas d’un isolant en plaques, l’espace entre chacune d’entre elles doit être limité pour ne pas créer de pont thermique. Les jonctions des plaques peuvent ainsi être recouvertes avec un ruban adhésif adapté.

Isoler un sol par le dessous 

En présence d’un vide sanitaire ou d’un espace non chauffé, l’isolation du sol par le dessous est recommandée.  Pour rappel, le vide sanitaire est un intervalle rempli d’air situé entre le sol naturel et celui du bâtiment. L’isolation a lieu dans ce cas au niveau du plafond du vide sanitaire, de la cave ou du sous-sol, ce qui correspond à la partie inférieure du plancher bas. L’avantage principal de cette méthode est qu’il n’est pas nécessaire de retirer le revêtement existant. 

Deux techniques sont le plus couramment mises en œuvre : 

  • Face inférieure du sol non régulière : panneaux isolants souples afin d’épouser au maximum les irrégularités
  • Face inférieure du sol plane : panneaux isolants rigides

Isoler un sol entre les éléments du plancher

En présence d’un plancher avec une ossature bois ou métallique, un isolant en vrac peut être employé. Il convient de bien le répartir entre les solives. L’avantage du liège ou de l’argile expansé est de se glisser parfaitement dans tous les interstices. Pour s’assurer d’éliminer tout risque de pont thermique, vous pouvez positionner en complément une très fine couche d’isolant venant s’appuyer sur les solives.

Quel isolant choisir pour le sol d’une maison ancienne ?

Le choix de l’isolant est assez vaste, chacun ayant ses propres caractéristiques. L’épaisseur est bien entendu importante, mais elle doit être prise en compte au regard des notions suivantes : 

  • Conductivité thermique (en lambda) : capacité à conduire la chaleur. Plus elle est faible et plus l’isolation procurée par le matériau est bonne.
  • Résistance thermique “R” (en m².K/W) : capacité à s’opposer au passage de la chaleur. Une résistance thermique élevée signifie que le matériau est un bon isolant.

Le tableau ci-dessous présente les principaux isolants utilisés sur le marché possédant de bonnes qualités thermiques :

Type d’isolantPrésentationÉpaisseurCaractéristiquesCoût au m²
Laine de verrePanneaux ou rouleaux12 à 18cmFort pouvoir isolant l’hiverMatériau abordable3 à 20€
Laine de rochePanneaux ou rouleaux11 à 17cmIdéal pour isoler par le dessousMatériau abordable3 à 20€
Laine de boisPanneaux12 à 20cmBon régulateur d’humiditéMatériau écologique mais un peu moins performant5 à 20€
LiègePanneaux ou vrac12 à 20cmBon isolant l’hiver et l’étéMatériau écologiquePrix plus élevé15 à 30€
PolyuréthanePanneaux7 à 12cmTrès bon isolant l’hiverFaible épaisseur15 à 20€
Polystyrèneexpansé ou extrudéPanneaux7 à 12cmBon isolant l’hiverFaible épaisseur10 à 20€
Ouate de cellulosePanneauxAu moins 12cm Bon isolant l’hiver et l’étéMatériau recyclé15 à 20€

Le tarif d’un poseur varie entre 30 et 50€ de l’heure. En règle générale, l’isolation du sol par le dessous est plus abordable que la technique par le dessus. 

Les aides pour isoler le sol d’une maison ancienne

L’isolation d’un sol fait partie des travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez donc prétendre à des aides financières de l’État et des collectivités locales (sous réserve de certaines conditions d’éligibilité) :

  • CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique)
  • TVA réduite à 5,50%
  • Prime Énergie
  • Éco-PTZ
  • Subventions de l’Anah
  • Etc.

Pour bénéficier de ces dispositifs, il est obligatoire de faire appel à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement) et d’utiliser un isolant avec une résistance thermique d’au moins 4m².K/W.

Tarif moyen horaire d'un plâtrier-plaquiste

Entre 35€ et 45€
      

En résumé

Isoler le sol d’une maison ancienne permet de gagner en confort et de faire des économies d’énergie en réduisant les déperditions de chaleur. Ces travaux demandent néanmoins des compétences spécifiques pour garantir un résultat satisfaisant. Il est donc vivement recommandé de passer par un professionnel qualifié pour sélectionner un bon isolant et une technique de pose adaptée.

Faites une demande de vis sur notre site pour comparer les prix pratiqués sur votre secteur ! Nous vous mettrons en relation avec des artisans au savoir-faire reconnu, pour un chantier réalisé dans les règles de l’art.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville