Polyuréthane danger ! Mythe ou réalité ? Guide complet

Le polyuréthane est un matériau fréquemment employé pour l’isolation d’un bâtiment. Mais quels sont véritablement ses atouts et ses inconvénients ? Notre article vous donne toutes les informations à connaître sur le polyuréthane, matériau très performant mais parfois décrié.

Le polyuréthane : définition

Le nom exact du polyuréthane est polymère d’uréthane. Les appellations PU et PUR le désignent également. Ce matériau peut avoir plusieurs densités. On le retrouve ainsi sous la forme de mousse isolante ou de panneaux rigides

D’autres usages sont par ailleurs possibles, le polyuréthane rentrant dans la composition de plusieurs produits : 

  • Colles
  • Films techniques :
    • Revêtements (ex : ailes d’avion)
    • Tissus (ex : Lycra)
  • Peintures et vernis
Note
Le polyuréthane reste cependant principalement utilisé pour fabriquer des isolants thermiques dans le bâtiment.

Les qualités du polyuréthane

Le polyuréthane est avant tout plébiscité pour les raisons suivantes : 

  • Excellent isolant thermique, parmi les meilleurs sur le marché (lambda compris entre 0.028 et 0.022) : cette caractéristique permet de réduire l’épaisseur à utiliser, pour un niveau d’isolation donné, comparé à d’autres matériaux moins performants.
  • Léger, facile à manier et à travailler.
  • Durée de vie très importante, sans perte des capacités isolantes.
  • Excellente résistance à la compression.

Les limites du polyuréthane

Depuis plusieurs années, le polyuréthane, même si ses qualités ne sont pas remises en cause, est l’objet des nombreuses critiques. La plupart concernent sa dangerosité potentielle face à plusieurs situations.

Le polyuréthane face à la chaleur et au feu

Le polyuréthane est un matériau naturellement combustible. Pour qu’il ne brûle pas, afin d’être conforme aux normes européennes en vigueur, il doit être ignifugé. Jusqu’en 2009, les ignifugeants utilisés étaient à base de dérivés de brome. Ils ont été depuis interdits et remplacés par d’autres produits difficiles à identifier par le commun des mortels, ce qui empêche les consommateurs de savoir exactement ce qui est installé chez eux. 

Note
Par ailleurs, le traitement ignifuge n’empêche pas l’émanation de vapeurs nocives. Il en rajouterait même d’autres, souvent plus toxiques. L’absence de fumée en cas d’incendie peut également constituer un problème pour les occupants, aucun signe ne les avertissant d’un dégagement de gaz dangereux.

Le polyuréthane face à l’eau

La présence d’eau dans un bâtiment est une cause de nombreux désagréments, plus ou moins importants à terme. L’eau peut être la conséquence de remontées capillaires ou de la perspirance, phénomène consistant à laisser passer la vapeur d’eau et donc l’humidité (contraire de l’étanchéité).

Que ce soit au contact de l’eau sous forme liquide ou de vapeur, le polyuréthane ne se dégrade pas :

  • Eau liquide : l’étanchéité aux flux liquides peut constituer un avantage dans les constructions récentes (caves, pieds de murs…). Cependant, dans les bâtiments anciens soumis à des remontées capillaires ou à un ruissellement extérieur conséquent, l’eau peut être piégée entre la paroi et l’isolant, ce qui est néfaste pour la pérennité de l’ouvrage.
  • Vapeur d’eau : la perspirance du polyuréthane est relativement faible. Cela en fait également un matériau non recommandé pour être installé au niveau des parois soumises aux remontées capillaires. Par ailleurs, la vapeur d’eau générée par les occupants d’un logement est mal évacuée, ce qui peut provoquer une humidité excessive.

Le polyuréthane et la santé

Le polyuréthane présente un certain danger au niveau de ses émanations, notamment au moment de sa fabrication et durant ses 1ers jours d’existence. Sa pose doit donc être confiée à des spécialistes parfaitement équipés (combinaison, gants, masque) et formés pour réaliser ce travail.

Tarif moyen horaire d'un plâtrier plaquiste

Entre 35€ et 45€
      

En résumé

Hormis l’exposition à la chaleur, le polyuréthane ne présente pas plus de risques que d’autres matériaux isolants. Il est même moins dangereux que le polystyrène par exemple. Par ailleurs, le polyuréthane possède un niveau d’émission assez faible concernant les COV et COSV (composés organiques volatils et semi-volatils) qui le constituent. La qualité de l’air intérieur n’est donc pas plus altérée par ce matériau que par d’autres. 

Cependant, en raison de sa faible perspirance, le polyuréthane peut être la source de l’apparition de moisissures dans certains bâtiments anciens, provoquant des risques d’allergies.

L’essentiel à retenir est que la mise en place d’une isolation à base de polyuréthane doit absolument se faire par un professionnel habilité. N’hésitez pas à faire une demande de devis pour recevoir rapidement plusieurs chiffrages gratuits de la part d’artisans qualifiés sur votre secteur !

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville