Vide sanitaire humide : quel protocole suivre ? Notre guide

Quel protocole suivre en cas de vide sanitaire humide ? Quelles sont les étapes indispensables pour le mettre aux normes ? Dans ce guide pratique, nous faisons un point sur la réglementation en vigueur et sur les impératifs en matière d’assainissement. Il est important de les suivre pour garder un air sain dans votre maison et protéger votre santé et celle de vos enfants. Découvrez également les prix des déshumidificateurs et protections de soubassement vendus dans les grandes surfaces.

Vide sanitaire : de quoi parle-t-on ?

Un vide sanitaire désigne, dans une habitation, l’espace entre le premier plancher et le terrain. La maison n’est pas située sur un terre-plein, mais elle est surélevée à l’aide de parpaings et de poutrelles. Comme son nom l’indique, cet endroit est laissé libre. Il est présent seulement lorsque le terrain est droit et qu’il n’y a pas de sous-sol.

Autre appellation

Dans la documentation technique, un vide sanitaire est aussi appelé un « espace visitable en zone termitée ». Le plancher haut est parfois nommé « plancher VS ».

Accès et hauteur

Le vide sanitaire doit être accessible via une trappe d’accès. Généralement, dans une habitation, il est situé à 60 cm du sol au minimum et à 80 cm si la zone est inondable. Dans les établissements publics, la hauteur libre est de 1,30 mètre au minimum.

Les 4 exigences pour la ventilation

Pour éviter les problèmes d’humidité, le vide sanitaire est soumis à quatre impératifs. Ainsi, pour un vide sanitaire de 100 mètres carrés, le système de ventilation doit mesurer :

  • entre 500 et 1 500 cm2 pour répondre aux exigences thermiques
  • + de 500 cm2 pour être durable et salubre
  • + de 500 cm2 pour faire passer le gaz (la source d’énergie primaire ou secondaire)
Note
Si votre département fait partie des 31 concernés, vous devez aussi prendre en compte la fonction anti-Radon. Il s’agit d’un gaz radioactif d’origine naturelle.

Pourquoi votre vide-sanitaire devient-il humide ?

Votre vide sanitaire est déjà construit mais il devient humide ? Voyons les causes possibles à ce problème.

Les sources d’humidité

Le vide-sanitaire étant situé dans le sol, il est rapidement sujet aux problèmes d’humidité. En voici trois sources potentielles :

  • des fissures laissant passer l’air extérieur, qui refroidit et génère humidité, voire provoque de la condensation et des gouttelettes d’eau
  • de l’évaporation par le sol du vide-sanitaire
  • l’infiltration d’eau et/ou d’air par les murs latéraux ou le sol

Selon les cas, il faudra remettre aux normes cet espace ou bien installer des systèmes de déshumidification.

Les points à vérifier

Si vous venez d’emménager dans votre maison et faites un point sur l’état du vide-sanitaire, voici quelques critères à vérifier :

  • il doit être équipé de claustras, c’est-à-dire des bouches d’aération périphériques, qui le ventilent naturellement
  • celles-ci doivent être grillagées pour éviter le passage des rongeurs et insectes
  • le sol doit être parfaitement étanche pour éviter les fuites en énergie et les moisissures
  • les tuyaux sont isolés avec des gaines en mousse ou en laine de verre
  • il faut éviter la pose d’un pare-vapeur juste au-dessus du vide sanitaire
  • aucun matériau laissant passer l’eau ne doit être présent (fibre de verre, cellulose…)
Note
La majorité des vides sanitaires sont construits à partir d’un plancher fait de béton et de poutrelles. Des isolants sont ajoutés pour éviter les ponts thermiques

Comment assainir un vide sanitaire humide ? Le protocole

Dans le cas d’un vide sanitaire humide, il existe deux possibilités :

  • 1) vous devez engager des travaux de rénovation pour le remettre aux normes
  • 2) l’installation d’un système performant de déshumidification suffira

Dans le cas d’une reconstruction

Pour commencer, sachez qu’il existe différents types de vides sanitaires :

  • sans ventilation, imperméables à l’eau
  • à ventilation naturelle, c’est-dire que des courants d’air s’infiltrent via les bouches d’aération
  • à ventilation interne, quand un système est déjà installé. Si des problèmes persistent, celui-ci est peut-être défaillant.

Les vides sanitaires à ventilation naturelle sont très sensibles à l’humidité.

Étape 1 : faire le point sur la réglementation

Si vous souhaitez engager des travaux, vous devez :

  • faire une demande de permis de construire ou une déclaration de travaux auprès de votre mairie
  • vous renseigner sur le Coefficient d’occupation des sols (COS) dans votre commune
  • si vous êtes sur un site protégé ou classé, obtenir l’autorisation de l’Architecte des bâtiments de France

En outre, il faudra bien vérifier les réglementations en vigueur concernant :

  • la ventilation de votre vide sanitaire. Comme évoqué plus haut, celle-ci dépend de sa surface
  • les exigences formulées dans la RT 2012 en matière de réglementation thermique
  • l’isolation anti-radon si vous êtes situé dans l’un des départements concernés
  • les règles concernant le passage du gaz
  • selon les communes, les règles de construction pour se protéger des rongeurs et termites

Étape 2 : faire un état des lieux et un diagnostic

L’étude des sols doit être réalisée par un géotechnicien professionnel. Elle vous permettra de connaître le type de sol, sa résistance à l’eau, les dimensions des fondations de votre maison, le dallage à installer, le meilleur endroit pour la trappe d’accès…

Étape 3 : choisir les meilleurs matériaux

Les travaux doivent être parfaitement réalisés pour éviter la présence d’humidité. La dalle sur le sol peut être réalisée en :

  • béton armé sur un coffrage ou des prédalles
  • plancher en poutrelles avec rupteurs de ponts thermiques intégrés
  • plancher à ossature en bois avec des poutres en acier
  • hourdis en copeaux de bois, en béton standard ou en polystyrène expansé

Dans tous les cas, il faudra réaliser plusieurs bilans pour respecter le protocole anti-humidité du vide sanitaire.

Dans le cas d’un problème passager

Votre vide sanitaire est aux normes ? Dans ce cas, il faut sans doute installer un système de déshumidification performant ou effectuer des travaux de rénovation mineurs.

Étape 1 : assainir mon vide sanitaire

Dans un premier temps, veillez à assécher et assainir au maximum votre local. Il faudra repérer la présence de fissures éventuelles et enlever tous les matériaux moisis. C’est une étape très importante pour éviter que l’humidité ne se propage dans votre maison et provoque chez vous ou vos enfants des problèmes de santé : allergies, asthme… Dans les cas les plus sérieux, il faut faire appel à des professionnels de la décontamination.

Note
Si possible, pendant l’hiver, veillez à chauffer à 18 degrés votre vide sanitaire. C’est pendant l’été qu’il faudra le ventiler au maximum.

Étape 2 : si nécessaire, poser une membrane résistante

Si besoin, vous pouvez renforcer l’installation avec une membrane résistante à sceller sur le sol. Certaines sous-couches contiennent des systèmes de récupération des eaux. Découvrez ci-dessous notre sélection de protection de soubassement pour dalles enterrées.

Étape 3 : installer un déshumidificateur pour vide sanitaire

Il existe des déshumidificateurs et des déshydrateurs à absorption spécifiquement conçus pour les vides sanitaires. Certains sont munis d’un système de commande très pratique. Nous vous les présentons ci-dessous.

Tarif moyen horaire d'un plombier

Entre 40€ et 70€

Vide sanitaire humide : prix des déshumidificateurs et membranes

Voici deux tableaux synthétiques avec des produits anti-humidité pour vides sanitaires.

Les membranes pour sceller un vide sanitaire humide

Produit
Enseigne
Prix
Caractéristiques
Protection de soubassement Onduline
Leroy Merlin
23,20€ les 10 mètres
400 mg d’épaisseur
Résiste aux racines, à la compression et aux chocs
Kit de protection soubassement Axton
Leroy Merlin
71,00€ les 20 mètres
Poids : 11 kg
Résiste aux racines, aux chocs et à la compression
Protection de soubassement Monarflex
Brico Dépôt
Prix en magasin
Haute résistance à la compression
20 mètres de long
Enduits d’étanchéité Arcacim
Amazon
70,00€ les 5 kg
Idéal sur tous types de béton

Acheter un déshumidificateur pour vide sanitaire

Produit
Enseigne
Prix
Caractéristiques
Déshumidificateur vide sanitaire AlorAir
Amazon
Selon disponibilité
90 litres
COP: 2.88 L / KWh Systeme Super-Efficient
Déshydrateur à absorption CTR 300TT2
Batiproduits
Demander un devis
Système ultraperformant avec moto-réducteur
En acier inoxydable
Déshumidificateur pour vide sanitaire CTR 300TT2
Corroventa
Demander un devis
Pour des locaux jusqu’à 200 mètres cubes
Économe en énergie


Conclusion

Il existe beaucoup de réglementations à connaître afin de maintenir un vide sanitaire conforme aux réglementations. N’hésitez pas à vous appuyer dessus pour réaliser un état des lieux de l’humidité des locaux. En fonction des résultats, vous les remettrez aux normes ou pourrez améliorer la ventilation avec des protections de soubassement à poser soi-même. Il existe aussi des systèmes de déshumidification complémentaires.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville