Étanchéité vide sanitaire : mode d’emploi, tarifs et solutions

Avant d’ériger un plancher lors de la construction d’un bâtiment, il convient de réaliser un terre-plein (dalle de béton armé coulée sur du sable et d’autres granulats posés sur le sol naturel) ou un vide sanitaire. Nous nous intéresserons ici à la seconde solution et à son étanchéité au travers de ce guide pratique.

Le vide sanitaire : un atout en termes d’étanchéité

Solution plus coûteuse que le terre-plein, le vide sanitaire consiste à laisser un espace entre le sol et le plancher. Ce dernier est donc surélevé d’au moins 30cm et jusqu’à 1,50m en moyenne, ce qui apporte de nombreux avantages :

  • Stabilité de la construction
  • Bonne isolation thermique
  • Étanchéité
  • Possibilité d’évacuer l’humidité par une ventilation du vide sanitaire

Le vide sanitaire permet donc d’éviter les problèmes dus aux mouvements de terrain pouvant être causés par un sol argileux, ainsi que ceux liés aux inondations.

Causes et conséquences de l’humidité dans un vide sanitaire

L’eau présente dans la nappe phréatique est sous pression. L’humidité dans un vide sanitaire est avant tout causée par des infiltrations dans le sol ou les parois de la structure, au niveau des raccords ou dans la maçonnerie même. Par ailleurs, une absence de ventilation ou une ventilation insuffisante a pour conséquence le maintien de l’humidité dans cet espace. En effet, l’air chargé d’humidité ne peut pas s’évacuer correctement et va alors se déposer sous forme d’eau sur le sol et les parois du vide sanitaire.

Un vide sanitaire humide ne constitue pas un environnement sain. Moisissures, mousses, champignons et mauvaises odeurs peuvent apparaître. En outre, l’humidité est particulièrement nocive pour une construction car elle peut se propager dans les pièces habitables situées au-dessus. Des risques pour la santé des occupants sont donc possibles, sans compter la dégradation de la structure.

Rendre étanche un vide sanitaire est donc indispensable pour assurer la pérennité d’un bâtiment sur le long terme.

Quel prix dans ma ville ?

Artisans certifiés près de chez moi

Les méthodes pour étancher un vide sanitaire

Le coffrage et le drainage sont les solutions les plus fréquemment utilisées pour étancher un vide sanitaire.

Coffrage d’un vide sanitaire

Le coffrage d’un vide sanitaire consiste à rajouter une nouvelle couche de ciment sur les parois pour les rendre étanche. En complément, des plaques doivent également être positionnées au sol, selon la nature de ce dernier et le niveau d’humidité.

L'astuce de l'expert
La réalisation d’un coffrage de vide sanitaire est une opération lourde et assez onéreuse. Une fois achevée, il est souvent nécessaire d’appliquer plusieurs couches de fixation pour stopper définitivement les suintements d’eau.

La réalisation d’un coffrage de vide sanitaire est une opération lourde et assez onéreuse. Une fois achevée, il est souvent nécessaire d’appliquer plusieurs couches de fixation pour stopper définitivement les suintements d’eau.

Drainage d’un vide sanitaire

Dans certains cas, la pression de l’eau est tellement forte qu’il est nécessaire de mettre en place un système de drainage.

Drainage des bords du vide sanitaire

Un drainage de bord est nécessaire quand l’eau s’infiltre au niveau du raccordement entre le sol et les parois. Il convient alors de maçonner un conduit d’écoulement en béton directement sur le sol. Celui-ci est construit avec une couche de ciment étanche. L’eau s’engouffre dans ce conduit et peut-être déversée vers un puisard, ou vers l’égout grâce à une pompe de relevage.

Attention, le drainage de bord d’un vide sanitaire n’est possible que si le sol est suffisamment stable et non endommagé.

Drainage du sol du vide sanitaire

Un drainage de sol est conseillé quand l’eau s’infiltre par le sol du vide sanitaire, le plus souvent quand celui-ci est poreux. Une membrane absorbante, constituées de canaux, est placée sur le sol existant. Quand l’eau arrive dans les canaux par ascension, elle est alors conduite vers un puisard ou l’égout via une pompe branchée sur un circuit automatique. Sur la membrane protectrice, le nouveau sol installé reste ainsi parfaitement sec.

Drainage des parois du vide sanitaire

Le drainage des parois reprend le principe du drainage de sol. Ces deux techniques sont souvent mises en œuvre simultanément. Les parois du vide sanitaire sont donc elles aussi recouvertes d’une membrane spéciale. L’eau emprisonnée dans les membranes est alors dirigée vers le sol pour être écoulée vers un puisard ou l’égout.

Ce système de drainage est également appelé “box in box” et rend totalement imperméable le vide sanitaire.

Solutions simples pour étancher un vide sanitaire

En présence d’une faible humidité, il n’est pas forcément utile de réaliser de gros travaux de drainage ou de coffrage. Parfois, l’injection de produits d’étanchéité dans les fentes et les trous présents au niveau du sol ou des murs est suffisante.

L'astuce de l'expert
L’analyse d’un professionnel est cependant recommandée pour effectuer un diagnostic humidité précis afin de s’orienter vers la solution la plus adaptée.

En complément de l’étanchéité : l’isolation du vide sanitaire

Le vide sanitaire est isolant de par sa conception, mais ses performances peuvent être améliorées dans ce domaine.

  • Vide sanitaire accessible (hauteur >60cm) : pose d’une couche isolante sur la sous-face du vide sanitaire. Certains matériaux résistent bien à l’humidité et au froid, tels que le polystyrène extrudé, le polyuréthane, la ouate de cellulose ou de chanvre…
  • Vide sanitaire non accessible (hauteur entre 20 et 60cm) : l’isolation peut se faire de deux façons :
    • Par l’intérieur, sur la surface du plancher
    • Sous la surface du plancher, en injectant un isolant en vrac

Prix pour étancher un vide sanitaire

La superficie du vide sanitaire, son accessibilité et le niveau d’humidité sont quelques-uns des facteurs déterminant pour chiffrer le montant des travaux d’étanchéité.

À titre d’exemple, le coffrage d’un vide sanitaire de 90m² revient aux environs de 4.000€.

Le drainage est plus coûteux, puisque si toute la totalité de l’espace est à traiter (sol + murs), la facture peut monter jusqu’à 10.000€.

Enfin, une simple injection de résine dans les fentes murales revient entre 50 et 200€ le mètre linéaire selon le type de produit utilisé et l’état du mur à traiter.

En cas d’humidité au niveau de votre vide sanitaire, la meilleure option reste de faire appel à un expert. Ce dernier pourra ainsi déterminer l’origine du problème afin d’opter pour une solution adaptée.

Quel prix dans ma ville ?

Artisans certifiés près de chez moi

Nous vous permettons de recevoir jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement : faites votre demande directement en ligne ! Vous pourrez ainsi confier vos travaux à des professionnels de confiance, spécialisés dans le traitement de l’humidité sur votre secteur.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville