Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Taux d’humidité dans sa maison : quelques chiffres importants

Si le taux d’humidité de votre maison est trop élevé, cela peut rapidement devenir un fléau. Les boiseries qui moisissent, le papier peint qui se décolle, une literie moite, etc. En plus de cela, votre santé en prend un coup. Mais il en est de même avec un air trop sec.

Diagnostic du taux d’humidité de votre maison | contacter un expert près de chez moi

Pour garder votre maison saine et faire en sorte que ses habitants soient en forme, il est important de faire attention au taux d’humidité. Peu de personnes savent quel est le bon taux d’humidité à avoir chez soi. Encore moins connaissent les conséquence d’une mauvaise hygrométrie.

L’équipe de monEquerre.fr vous a concocté un article complet pour tout savoir sur le taux d’humidité chez soi et comment faire pour le réguler.

Tout savoir sur l’humidité

L’hygrométrie permet de déterminer la quantité d’humidité relative dans l’air. Donc quand on dit que l’humidité d’une maison se situe à 100%, ce chiffre représente le rapport entre la quantité de vapeur d’eau dans l’air et la quantité maximale que cette masse d’air peut contenir. Non pas qu’il y ait 100% d’eau dans l’air, sinon vous seriez dans une piscine. Alors voyons comment fonctionne le principe d’humidité relative.

Comment réagit l’eau présente dans l’air d’une maison ?

Dans une maison, l’eau présente dans l’air est soumise aux variations de température qui la feront changer d’état (liquide à gazeux et vice et versa).

Lorsque l’air présent dans la maison monte en température, l’eau présente dans l’air va se mobiliser sous forme de vapeur. Étant donné que la quantité d’eau reste la même et que la masse d’air chaud demande plus d’eau pour saturer, l’humidité relative baisse.

Au contraire, lorsque la maison refroidit, la masse d’air perd la capacité à retenir l’eau sous forme de vapeur. C’est pourquoi il se forme de la condensation.

Un exemple

Prenons le cas d’une maison en hiver. La température intérieure est de 24°C et l’humidité relative est d’environ 60%. Tout à coup une panne de chaudière survient et en l’espace de quelques heures la température chute à 16°C.

En admettant qu’aucun système de brassage d’air ne fonctionne (VMC, VMI, etc.), l’hygrométrie de l’habitation peut rapidement grimper à 90% voire plus.

Ce qui arrive dans ce cas précis c’est que la masse d’air qui refroidit n’a plus la capacité de contenir autant de vapeur d’eau que lorsqu’elle était plus chaude. Donc l’eau se dépose sur les surfaces froides environnantes (plaques de métal, vitres, etc.).

Quel est le bon taux d’humidité ?

Ni trop sec, ni trop humide. L’hygrométrie relative d’une maison doit globalement se situer entre 40% et 60%. Cette estimation est donnée pour une température moyenne de 20°C. Cela étant dit, il faut savoir que cette plage reste une estimation.

Bien évidemment, si vous habitez en bord de mer, il est possible de se retrouver avec un taux d’humidité dépassant ces 60% prescrit. Cependant, l’air iodé ne possède pas les mêmes caractéristiques, de plus, l’air marin se charge généralement de régler le problème d’humidité stagnante.

Il en va de même si vous habitez dans une région plus aride où le taux d’humidité peut descendre en dessous de 40%.

Pour quelle raison garder un bon taux d’humidité dans l’air ?

Comme nous venons de le voir, l’hygrométrie idéale se situerait aux alentours de 50%. Mais pour quelle raison garder le taux d’humidité à ce pourcentage ?

Si l’air de votre maison est trop humide

Si l’air de votre logement comporte trop d’humidité, cela peut endommager votre habitat :

  • le papier peint se décolle / votre peinture craquelle ;
  • de la condensation se forme sur les vitres ;
  • des champignons et moisissures apparaissent sur les murs et le plafond ;
  • le développement d’acariens ;
  • le linge ne sèche pas correctement ;
  • les boiseries qui pourrissent ;
  • les objets métalliques qui rouillent ;
  • des odeurs de renfermé ;
  • etc.

Cependant, cela peut aussi avoir des conséquences néfastes sur les habitants :

  • déclenchement d’allergies ;
  • apparition de problèmes pulmonaires (encore plus chez les personnes atteintes d’asthme) ;
  • probabilité plus élevée de développer des rhumatismes ;
  • etc.

Si l’air de votre maison est trop sec

Si l’air de votre maison est trop sec, c’est à dire que l’humidité relative descend en-dessous de 40%, les problèmes touchent plus les habitants :

  • des irritations dans les voies respiratoires (nez, gorge, etc.) ;
  • les lèvres et la peau peuvent gercer ;
  • une sensation de fatigue constante ;
  • des maux de tête ;
  • etc.

Mais un air trop sec, favorise également l’apparition de poussière sur les différentes surfaces comme les meubles et le sol.

Comment mesure-t-on le taux d’humidité ?

Pour mesurer le taux d’humidité de façon efficace et précise, il faut faire appel à un professionnel de l’humidité. Étant donné que l’hygromètre n’est pas fiable à 100%, le professionnel auquel vous faites appel utilise :

  • un prélèvement du matériau (si possible) ;
  • un testeur d’humidité : c’est un appareil muni de deux broches qui viennent se planter dans les différents matériaux humides pour délivrer leur hygrométrie.
Astuce de notre expert

En plus de vous fournir un diagnostic précis et sans appel, le professionnel saura également vous aiguiller dans les différentes démarches que vous pourrez effectuer pour réguler le taux d’humidité de votre habitation.


Hygromètre

À savoir : si vous ne connaissez aucun professionnel de l’humidité près de chez vous, contactez-nous. Nous vous mettrons en relation avec des entreprises qualifiées et certifiées spécialement sélectionnées par nous.

Prix moyen d'un diagnostic d'humidité
Entre 300 € et 800 €

3 hygromètres au meilleur rapport qualité / prix

Voici 3 hygromètres dénichés par l’équipe de monÉquerre.fr au meilleur rapport qualité / prix (cliquez sur le nom du modèle pour être redirigé vers la page de vente Amazon) :

Nom du modèle Caractéristiques Prix
ThermoPro TP50 Outil tout en un permettant d’afficher la température, l’humidité ainsi que le minimum et maximum atteint dans la journée

Affichage en degrés Celsius et Fahrenheit

14€
ERAY Digital Fonction 2 en 1 permettant de détecter la température du point de rosée (température où la condensation apparaît)

Écran LCD rétroéclairé

30€
Brennensthul Détecteur d’humidité polyvalent (bois, béton, papier, placoplâtre, etc.)

Indication sur un écran LCD

Fonction permettant la mesure dans des endroits difficilement accessibles

17,20€

7 astuces pour garder un taux d’humidité sain chez soi

Maintenant que vous êtes prévenu de tout ce qu’il faut savoir sur l’humidité, voici 7 astuces pour garder un bon taux d’humidité chez soi.

Les bonnes habitudes à avoir

En général, adopter quelques habitudes quotidiennement suffit à régler les petits problèmes d’humidité :

  • nettoyez vos grilles d’aspirations régulièrement ;
  • aérez au moins une fois par jour (deux à trois fois dans la cuisine et la salle de bain) ;
  • faites en sorte que la température soit plus ou moins constante (les écarts produisent de la condensation).

Surveiller l’hygrométrie

Astuce de notre expert

Pour surveiller le taux d’humidité relative de votre habitat, rien de mieux que d’acquérir un hygromètre. Pour cela, nous vous conseillons de vous reporter au tableau que nous vous avons préparé plus haut si ce n’est pas déjà fait.

Ainsi, vous pourrez en tout temps savoir à quel niveau se situe l’hygrométrie de votre habitation et agir en conséquence.


Détection du taux d’humidité de votre maison | contacter un expert dans ma ville

Faites attention à la cuisine et à la salle de bain

Lorsque vous cuisinez, allumez la hotte. Même si celle-ci est bruyante, sachez qu’elle peut vous éviter pas mal de désagréments.

Il en est de même pour la salle de bain. La meilleure des choses à faire lorsque vous utilisez cette pièce serait d’ouvrir la fenêtre. Malheureusement, ce ne sont pas toutes les salles de bains qui possèdent une fenêtre. Dans ce cas, le ventilateur peut être la bonne solution pour évacuer le surplus d’humidité ou encore un déshumidificateur d’air.

Le déshumidificateur d’air

Si seule une pièce (ou quelques unes) de votre maison possède un trop fort taux d’humidité, la solution peut être d’y installer un déshumidificateur d’air. Cependant, si c’est l’entièreté de votre logement qui a ce problème, ce n’est pas la meilleure des solutions. En effet, un déshumidificateur traite essentiellement la cause et non pas le problème en lui-même.

Voici un article qui pourrait vous intéresser, vous y trouverez également un comparatif de plusieurs déshumidificateurs d’air à un très bon rapport qualité / prix.

Faites sécher votre linge à l’extérieur

Si vous avez l’habitude de faire sécher votre linge dans une des pièces de votre maison, veillez à bien aérer celle-ci. De plus si votre habitation souffre de problèmes d’humidité, ce n’est pas la meilleure des choses à faire.

La meilleure des solutions serait évidemment de faire sécher le linge à l’extérieur. Cependant, ce n’est pas toujours possible. La pluie, l’hiver ou tout simplement le fait que vous habitiez en appartement sans balcon vous empêche de sécher votre linge de cette façon.

Vous pouvez également utiliser un sèche linge ou encore installer un déshumidificateur d’air dans la pièce ou vous étendez votre linge. Sinon, voici quelques astuces qui pourraient vous être utiles :

  • Essorez vos vêtements : posez une serviette à plat, mettez vos vêtement à l’intérieur, repliez la serviette et essorez-la. Ainsi vos vêtements comporteront beaucoup moins d’humidité et ne seront pas abîmés comme si vous les aviez essoré directement.
  • Utilisez un sèche cheveux : pour les petits vêtements et sous-vêtements utilisez votre sèche cheveux, c’est très efficace et ultra rapide.
  • Faites sécher votre linge au congélateur : le froid n’a jamais empêché le linge de sécher. Mettez votre linge dans un sac de congélation et posez le dans votre congélateur. Vous n’aurez plus qu’à le repasser le lendemain.

Utilisez du sel

Si le taux d’humidité dépasse 60% dans certaines petites pièces du type débarras / dressing ou dans certains placard, une astuce de grand-mère est d’y poser une tasse remplie de sel. Le sel est un produit qui absorbe très bien l’humidité. Préférez le gros sel qui a une plus grande capacité d’absorption.

Faites quelques petits travaux

Évidemment si toutes les astuces expliquées plus haut ne fonctionnent pas (ou plus), vous devrez passer par la case rénovation. Mais attention, cela ne veut pas non plus dire que vous aurez à casser votre tirelire.

Dans certains cas, agrandir les bouches d’aération existantes ou simplement en ajouter quelques unes suffit amplement.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant
Attaque de termites

Termites : tout savoir, comprendre, traiter – Guide complet

Infiltration d’eau : comment l’empêcher et par quels moyens ?

Cave humide : quel traitement effectuer et pour quel prix ?

Moisissures de mur : comment les empêcher et les traiter ?

Remontées capillaires dans ma maison : comment les traiter et à quel prix ?

Moisissures recurrentes

Moisissures dans la salle de bain : comment les empêcher et par quels moyens ?

Taux d’humidité dans sa maison : quelques chiffres importants

Humidité d’un mur : comment traiter et à quel prix ? Conseils de pros

solution pour traiter mur humide1

Humidité dans la maison : comment l’empêcher et par quels moyens ?