Fabriquer un récupérateur de chaleur pour poêle en bois

Si vous possédez un poêle à bois dans votre maison, vous savez que cela peut être une source de chaleur efficace et économique en hiver. Cependant, une grande partie de la chaleur produite par le poêle est perdue dans l'air et ne profite pas pleinement à votre maison. C'est là qu'un récupérateur de chaleur pour poêle en bois peut être utile. Mais pourquoi se procurer un récupérateur de chaleur quand on peut en fabriquer un facilement ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour réussir la fabrication de son récupérateur de chaleur pour poêle en bois.
recuperateur-de-chaleur-poele-a-bois

Le bon choix du matériel

Le récupérateur de chaleur est aussi appelé échangeur d’air. Il doit être en mesure de parfaitement conduire la chaleur. Pour ce faire, ce sont les matériaux les plus conducteurs qu’il faut sélectionner. Le meilleur récupérateur de chaleur à fabriquer soi-même est l’échangeur thermique d’une VMC double flux.

Ce dispositif se présente sous la forme d’un caisson à plusieurs couches. Réunissez :

  • Du PVC avec une structure alvéolée ;
  • De l’aluminium cornier en L ;
  • De la colle PVC de type néoprène.

Le PVC est de préférence de 3 mm d’épaisseur pour 1373 cm de longueur et 96 cm de largeur. Il sera sectionné en plusieurs plaques de mêmes dimensions, 320 x 320 x 270 mm. Et pour l’aluminium, on part sur du 10×10 mm. Toutes ces dimensions vont aboutir à un récupérateur de dimensions 320 x 320 x 270 mm. C’est largement suffisant pour une pièce de vie.

Même si on va assembler plus de 80 plaques découpées, il faut savoir que chacune est dotée de deux faces. Par conséquent, on compte au total plus de 160 surfaces d’échange thermique.

En dehors des matériaux à utiliser, il vous faut aussi certains outils : 

  • Un stylo ;
  • Un pistolet à colle ;
  • Un mètre ;
  • Une ponceuse électrique ;
  • Un rabot ;
  • Une sangle à cliquet.

Vous pouvez à présent passer à la découpe.

- 26%
BOSCH PEX 400 AE
4,6 / 5
141,73 € 104,92 €
Prix mis à jour le 11/02 à 03h08

La découpe des plaques thermiques

Pour une découpe réussie, il faut avoir de préférence un plan assez large et plat surtout. Posez-y la grande plaque, puis nettoyez-la. Les plaques sont obtenues généralement dans les zones d’activité commerciales. Les enseignes s’en débarrassent pour la plupart du temps. Donc, elles sont stockées en extérieur. Un bon nettoyage est alors indispensable. Cela prépare les surfaces à une meilleure adhérence. Par la suite :

  • prenez vos repères pour la découpe : sur la grande plaque de 1373 cm, tracez des carrés successifs de 320 x 320 mm chacun. 
  • Passez à la découpe : il faut surtout faire attention à la matière. La découpe dérape très facilement. Y aller lentement est le moyen le plus sûr de contrôler votre adresse. 
Note
Si vous faites mal une découpe, pas de panique. Mettez cette section de côté. Ils peuvent être placés côte à côte pour former des plaques de 320 x 320 mm. Formez autant de plaques que possible.

Le collage et le séchage

À cette étape, la colle PVC est la plus adaptée. Servez-vous-en pour coller les plaques l’une sur l’autre en insistant sur les bords et le centre. Il faut aussi s’assurer d’une bonne superposition pour un rendu uniforme.

À la fin du collage, mettez un poids lourd sur le bloc final et laissez sécher. Le temps de séchage est très relatif selon le climat, la colle et l’état des plaques. Dans tous les cas, plus on laisse sécher, mieux c’est.

Une fois bien sec, vous pouvez corriger les irrégularités à la bordure du bloc. C’est donc ici que la ponceuse est utile. Ensuite, il faut sangler le tout. Le PVC a tendance à présenter une structure élastique une fois collée et superposée. La sangle va permettre de bien lier les plaques pour un récupérateur d’air chaud compact.

recuperateur-chaleur-poele-a-bois
Schéma d’un poêle à bois – Demandez votre devis gratuit

Les finitions

La dernière étape est la mise en place des profilés. Vous devez donc procéder comme suit :

  • Commencez par mesurer de nouveau le bloc. Les mesures ont sûrement un peu changé avec les manipulations. 
  • Servez-vous maintenant des nouvelles mesures pour découper les profilés. Vu qu’ils sont en aluminium, le mieux est de les limer pour avoir des bordures lisses.
  • Puis la colle chaude entre en action pour relier le bloc de plaques aux profilés. Appliquez-en assez sur la surface interne des profilés pour ensuite les coller.
  • Maintenez avec un peu de pression pendant quelques minutes. 
Demandez des devis gratuit près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans
Gratuit et sans engagement

Ce sont les profilés qui assurent la solidité et la résistance du récupérateur d’air chaud. En gardant le bloc compact, ces profilés garantissent également une parfaite étanchéité pour éviter les pertes d’énergie. 

On vous conseille de porter des gants ou de manipuler l’aluminium avec un chiffon après le contact avec la colle chaude. L’aluminium est un très bon conducteur de chaleur. Vous risquez de vous brûler si vous ne prenez pas de précautions.

Votre récupérateur d’air chaud est enfin prêt. Comptez en moyenne 3 heures pour le réaliser, sans compter le temps de séchage. C’est la découpe qui prend du temps. Ce récupérateur est un modèle à plaque PVC à courants croisés. Pour des fabrications maison, l’efficacité thermique s’élève à 60 ou 61 %. Avec une bonne démarche de récupération du matériel, votre caisson peut vous revenir à 0€ pour une performance de 60 à 61 %. On n’en demande pas mieux. 

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez des offres gratuites pour vos travaux
Trouver un pro
Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville