Prime Energie Isolation

Avec les travaux d’isolation thermique qui peuvent atteindre des sommes astronomiques, vos finances peuvent sérieusement en pâtir. Heureusement, les primes énergie existent et permettent de faire des économies considérables. Ces primes sont des subventions accordées aux particuliers, pour les aider à financer leurs travaux d’économies d’énergie. Le montant des primes énergie qui dépend de plusieurs facteurs comme la zone géographique dans laquelle les travaux seront entrepris, les caractéristiques de l’installation, peut aller jusqu’à des centaines d’euros. Les conditions à respecter pour en bénéficier sont spécifiques à chaque type de travaux à réaliser.

Prime isolation toiture ou combles

Plus de 35 % des déperditions énergétiques d’une maison s’effectuent par le toit. Il est alors essentiel d’effectuer une bonne isolation de la toiture, afin de faire des économies d’énergie jusqu’à 30 % et par conséquent des économies d’argent. L’isolation de la toiture peut se faire par l’intérieur (la charpente de votre toit doit être en excellent état) ou par l’extérieur (conviens mieux lorsque les combles sont encombrés). Plus le coefficient de résistance thermique (R) est élevé, plus le matériau est isolant et donc moins il transmet la chaleur. Les meilleurs isolants actuellement sur le marché sont la laine de verre, le polystyrène expansé, le polyuréthane et les plumes de canard.

Vous pouvez pour la réalisation de vos travaux d’isolation, profiter des primes énergie. Pour cela, il y a quelques conditions à remplir :

  • Votre demande de prime doit être faite avant le début des travaux, même bien avant l’acceptation de tout devis ;
  • Le coefficient de résistance thermique de l’isolant à installer doit être supérieur ou égal à 7 m². K/W en comble perdu et supérieur ou égal à 6 m². K/W en rampant de toiture ;
  • Votre logement doit avoir plus de 2 ans d’existence, car la prime ne s’applique pas aux bâtiments neufs ;
  • À compter du 1er juillet 2015, tous les travaux d’isolation de la toiture doivent être réalisés par un professionnel qui doit être labellisé RGE dans le domaine de la pose de matériaux d’isolation thermique.
  • À la fin des travaux, vous devez envoyer une attestation sur l’honneur à la structure qui vous accordera la prime.

Vous pouvez calculer le montant de votre prime énergie grâce à des simulateurs. Dans tous les cas, ce montant ne peut excéder 70 % du montant de la facture TVAC.

Prime isolation murs

Les murs occupent la deuxième place en matière de déperdition de chaleur, après la toiture. Isoler les murs de votre logement peut vous permettre d’économiser jusqu’à 25 % sur votre facture de chauffage. L’isolation peut aussi être faite par l’intérieur ou par l’extérieur. L’isolation par l’extérieur est par contre beaucoup plus performante et plus coûteuse que celle par l’intérieur. Mais grâce aux primes énergie, vous pouvez entreprendre vos travaux sans vous faire du souci.

Pour bénéficier d’une prime pour l’isolation des murs, les conditions à remplir sont les mêmes que pour l’isolation de la toiture. La résistance thermique de l’isolant doit être supérieure ou égale à 3,7 m². K/W et les travaux doivent être effectués par un professionnel qui dispose de la certification RGE (depuis le 1er juillet 2015). Vous devez également faire votre demande de prime, avant le début des travaux et renvoyer votre dossier complet dans les 10 mois qui suivent la réalisation des travaux. Celui-ci doit contenir :

  • une copie de la facture de pose avec les mentions requises ;
  • l’original de l’attestation sur l’honneur dûment remplie et signée ;
  • une copie de la qualification RGE de votre installateur.

Isolation sols et planchers

Quand on parle d’isolation, on ne pense pas souvent au sol et au plancher. Pourtant, 7 à 10 % de la chaleur d’une habitation s’en échappe. Vous devez donc limiter les déperditions thermiques pour réaliser des économies d’énergie. La technique d’isolation du plancher est variable selon qu’il soit au-dessus d’un local non chauffé, d’un terre-plein ou d’un vide sanitaire. L’isolant peut être d’origine végétale, animale, minérale, recyclée ou encore synthétique.

Vous pouvez demander une prime énergie avant la réalisation des travaux d’isolation. À cette fin, les travaux d’isolation doivent être réalisés par un professionnel qui, depuis le 1er juillet 2015, doit être titulaire d’une qualification portant la mention RGE « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les murs en façade ou en pignon et les planchers bas » ; la résistance thermique de l’isolant à utiliser doit être supérieure ou égale à 3 m². K/W, et vous devez renvoyer votre dossier dans les 10 mois qui suivent la fin des travaux.

Prime isolation fenêtres et portes-fenêtres

Vous pouvez diminuer votre facture de chauffage et limiter les déperditions thermiques en renforçant l’isolation de vos fenêtres et portes-fenêtres. En ce sens, on distingue trois types de fenêtres isolantes :

  • les fenêtres doubles vitrages formées à partir de deux vitres séparées par une lame d’air ou de gaz et qui permettent de réduire de 40 % les déperditions thermiques ;
  • les fenêtres triples vitrages qui, elles, sont composées de trois vitres et permettent de réduire les déperditions thermiques de 60 % ;
  • le survitrage qui induit l’installation d’une vitre supplémentaire sur les fenêtres existantes.

Les conditions pour disposer de la prime énergie sont les mêmes que pour les précédents types d’isolation. À la différence que :

  • pour les fenêtres de toiture, le coefficient de transmission surfacique (Uw) doit être inférieur ou égal à 1,5 W/m². K et le facteur solaire (Sw) inférieur ou égal à 0,36 ;
  • pour les fenêtres et portes-fenêtres restantes, Uw doit être inférieur ou égal à 1,3 W/m². K et Sw, quant à lui, doit être supérieur ou égal à 0,3 ou encore Uw doit être inférieur à 1,7 W/m². K et Sw supérieur à 0,36 ;
  • le professionnel doit aussi disposé d’un label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)

Prime volets isolants

Faire le choix des volets isolants permet également de réduire les pertes thermiques et de faire ainsi des économies en énergie. Ceux-ci contiennent en leurs seins de la mousse polyuréthane, qui permet en hiver de diminuer les pertes de chaleur du local et, en été, de réduire les apports de soleil dans le logement. Afin de jouir de la prime énergie pour ce type d’installation, il faut que :

  • vous créiez votre dossier avant l’engagement des travaux ;
  • la fermeture soit installée sur une fenêtre ou porte-fenêtre existante ;
  • la résistance thermique additionnelle (ΔR) soit supérieure ou égale 0,22 m². K/W ;
  • votre artisan doit être titulaire de la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) dans le domaine de la pose de volets roulants.

Par ailleurs, le dossier d’éligibilité à la prime doit contenir certaines mentions, dont la date, le numéro de la facture, la mise en place des fermetures isolantes, la résistance thermique additionnelle ΔR des fermetures isolantes.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville