Construire une terrasse en bois : on vous montre tout : 4 étapes

Cet exemple vous montrera comment a été construite une terrasse en bois “dans le vide”. En effet,à cause d’un dénivelé important, la terrasse repose en grande partie dans le vide et est donc une terrasse montée sur pilotis, c’est à dire des poteaux en bois et en béton.

Etape 1 : préparer le terrain

Comme dans tous travaux, la préparation de ce qu’on appellera le support est primordiale. En effet, travailler sur un support sain vous donne un gage de sécurité pour la suite de vos travaux. Dans notre cas, le terrain est abrupte et en pente assez importante surtout vers la fin.

Cette terrasse va venir en fait s’atteler à une terrasse existante en carrelage. Terrasse elle même autour d’un piscine.

Voici les éléments de la future terrasse:

  • Longueur: environ 10 mètres
  • Largeur: environ 105cm (7 lames de 14.5cm plus les espaces entre les lames)
  • Plots réalisés à l’aide de tubes en PVC de dimamètre 80 ou diamètre 100
  • Sur les 3 derniers mètres, plots en bois coulés dans une longrine rattachée à la dalle existante
  • Lambourdes en bois attachée aux plots
  • Lames en bois composite de longueur 2.20m ficées à l’aide de clips spécialement adaptés (pas de vissage apparent).

Voici schématisé l’emplacement de la future terrasse:

future terrasse bois composite

Voici actuellement à quoi cela ressemble:

denivele terrasse bois

On vois que le dénivelé est assez important surtout sur la deuxième partie. En effet, le début de la longueur, il y a un dénivelé entre le haut de la terrasse existante et la terre de maximum 10cm. Mais au bous de la longueur, ce dénivelé est supérieur à 1 mètre:

autre vue denivelé

La première chose à faire sur votre terrain comme on le voit sur ces photos est de labourer la partie que vous allez recouvrir. J’ai utilisé un motoculteur pour le faire et j’ai retourné la terre sur plusieurs centimètres pour enlever toutes les mauvaises herbes.
Bien sûr, cela ne suffit pas pour empêcher les mauvaise de repousser mais c’est tout de même important (on verra plus tard que l’on recouvrira la terre avec un Bidim pour empêcher l’herbe de repousser).

Une fois le terrain retourné et ratissé, on peut commencer à faire nos plots. Pour cela, on utilisera des tubes en PVC. Ces tubes vont être enterrés à 30cm de profondeur, et emplis de béton à l’intérieur et extérieur. Il seront à une hauteur adéquate pour recevoir par dessus les lambourdes et les lames en bois.
Les plots en PVC devront être découpés de façon à ce que ajouté la lambourde et la lame PVC on arrive exactement à la hauteur de la terrasse existante en carrelage:

lames bois terrasse

La prochaine étape va donc être de réaliser ces plots en béton.

Etape 2 : construire les plots en béton

Une fois le terrain prêt, on peut réaliser les plots en béton qui viendront recevoir les lambourdes en bois qui elle mêmes serviront pour poser les lames en bois composite.

La première question est: quel espace entre les plots en béton et donc plus généralement quel espace entre les lambourdes. Après plusieurs lectures, j’ai opté pour 50cm d’espace entre chaque lambourde. Il nous faudra en poser 24 en tout. Si on compte 2 plots par lambourde, cela fait environ 50 plots à poser et donc 50 trous à creuser !

Du côté de la terrasse existante, pas de souci pour l’alignement de nos plots. De l’autre côté, on va tirer un cordeau pour que les plots soient bien alignés. La distance entre les plots d’une même lambourde sera de 1 mètre (les lambourdes feront 110cm).

Pour installer les plots en PVC dans la terre, on va faire des trous mais pour cela on ne va pas utiliser une pioche normale mais un rotogriffe à 4 dents comme celui-ci:

rotogriffe

Cela va nous permettre de réaliser de véritables “carottes de 30cm de profondeur dans lesquelles viendront se loger nos tubes en PVC:

carottes dans la terre

autre vue carotte
Et hop, de belles carottes prêtes pour nos tubes en PVC !

On va ensuite couper nos tubes en PVC de la bonne longueur pour le loger dans les carottes et calculer pour faire en sorte que le plot+ la lambourde + la lame arrivent à la même hauteur que l’ancienne terrasse.

plot installé
Un plot installé dans le sol (en plus de mes doigts de pieds…)

 

autre vue carottes terre terrasse bois
Autre vue des carottes

Une fois installé tous nos plots, on va couler le béton dedans. Attention, contrairement à la photo précédente, une fois le plot PVC découpé, il faut le mettre dans la carotte mais il ne faut pas “refermer” le trou autour du plot. En effet, on va couler le béton DANS le plot mais également AUTOUR du plot (sinon celui-ci ne tiendrait pas). On insère donc le plot dans la carotte, on recouvre simplement un peu au fon pour que celui-ci ne bouge pas.

Avant de couler le béton, j’ai également inséré un peu de ferraille à l’intérieur des plots pour solidifier encore un peu plus ceux-ci.

béton coulé
On vois le béton coulé DANS et AUTOUR des plots en béton.

Le cas particulier au bout du terrain

Sur la dernière partie du terrain, le dénivelé est assez important, et il me semblait qu’utiliser la méthode des plots aurait été risqué. En effet, chaque plot coulé séparémment pourrait sous l’effet de la pente tomber. J’ai donc pour la dernière partie opter pour des poteaux en bois assez imposant. J’ai réalisé une longrine sur la longueur et j’ai continué cette longrine de chaque côté pour la relier à la terrasse existante. Je vais ferrailler cette longrine pour la relier à la terrasse existante qu’elle soit ainsi “accrochée”. Le poteaux seront coulés dans la longrine.
Ainsi, on a nos poteaux qui sont unis et coulés ensemble et qui en plus sont reliés à la terrasse existante:

partie tranchée
On voit ici une partie de la tranchée devant accueillir la longrine. On voit bien qu’elle remonte sur la terrasse existante.

autre vue partie tranchée
Autre vue

longrine coulée poteaux
La longrine une fois coulée avec les poteaux. Ne pas oublier que l’on a ferraillé la longrine avec des fers tors de 10 et que de chaque côté on les a reliés à la terrasse (en perçant des trous dansla dalle et en insérant les fers dedans).

Voilà, une fois nos plots et poteaux tous fixés au sol, on peut commencer à installer les lambourdes.

Etape 3 : la pose des lambourdes

Pour poser les lambourdes, il va falloir les fixer sur les plots en PVC (ou poteaux en bois au fond). Pour cela, on aurait pu passer directement au travers de la lambourde avec une vis pour y visser dans une cheville préalablement insérée dans le plot. Cette méthode n’est pas pratique car il est dur de viser correctement la vis pour qu’elle tombe bien dans la cheville. On va donc utiliser des “coudes” en acier qui seront fixés sur le plot et ensuite sur la lambourde.

On commence par fixer notre coude sur la lambourde. Pour cela, on perce un trou au centre du plot et on met une cheville en plastique. Ensuite, on visse le coude en acier dessus:

fixation coude lambourde

Ensuite on va tout simplement visser la lambourde avec les coudes en acier de chaque côté. Ainsi, la lambourde tient parfaitement:

visser coudes acier

Etant donné que le nombre de vis important à utiliser, je vous conseille vraiment de prendre une visseuse dévisseuse de qualité. Vous gagnerez un temps fou. Préférez également une visseuse sans fil qui vous permettra de vous déplacer plus facilement.

Quelques photos de la pose des lambourdes:

pose lambourde

 

terrasse bois composite

terrasse bois composite

pose lambourdes

Au fond du terrain, la configuration sera un peu particulière. En effet, la terrasse va sur cette longueur, mais ensuite elle ira également en retour sur la largeur.
Il faut donc finir notre ligne avec une bissectrice qui nous permettra de repartir dans l’autre sens:

finition ligne bissectrice

En outre, une des difficultés au fond vient du fait que l’on arrive avec 7 lames en largeur et que l’on ne repartira qu’avec 5 lames dans l’autre sens. Ainsi, on verra que au bout les 5 premières lames seront coupées en diagonale à 45° et les deux dernières seront droites.

autre vue finition ligne bissectrice

Etape 4 : pose des lames en bois composite

Dans cette dernière partie, on va voir la pose des lames en bois composite. La pose de ces lames peut être différente suivant le matériel que vous utiliserez. Des fois, il vous faudra visser les lames en bois sur les lambourdes au moyen de vis en inox. D’autres fois, comme ici, l’utilisation de systèmes de fixation spécialement étudiés pour l’occasion sera utilisé. A vous de voir cela dans votre magasin de bricolage.

Pour la pose de ces lames, rien de particulier à signaler. Bien sûr, il faut que chaque extrémité de la lame repose sur une lambourde. Pour cela, on aurait pu faire en sorte de distancer les lambourdes pour qu’à la fin de chaque lame on soit sur une lambourde.

Dans mon cas, j’ai préféré découpé les lambourdes à chaque fois pour me retrouver avec la longueur correcte pour me retrouver sur une lambourde au bout de ma lame.

Pour la découpe des lames, j’ai utilisé une scie sauteuse avec des lames de qualité et spécifiques pour ce genre de travaux (acheté plus de 40€ en magasin…). Mais c’est un point important pour avoir une découpe nette et précise de vos lames en bois composite.

Avant de poser les lames en bois, une dernière étape importante est à réaliser: la pose du bidim. En effet, pour empêcher les mauvaises herbes de pousser sous la terrasse en bois, on va simplement poser et accrocher un bidim spécialement étudié pour cela. De cette façon, les herbes ne pousseront pas (ou très peu) sous la terrasse.

L’installation du bidim sous la terrasse

installation bidim

installation bidim autre vue

installation bidim

vue pose des lames
La pose des lames avance bien !

longueur lames terminée terrasse bois
Longueur terminée !

terrasse bois finalisée
On va pouvoir attaquer l’autre largeur !

autre vue terrasse bois finalisée piscine

Faire construire une terrasse Devis gratuit dans votre ville