Calepinage terrasse bois : mode d’emploi

Vous souhaitez vous lancer dans la pose d’une terrasse en bois, mais vous ne savez pas par où commencer ? La première étape à réaliser : le calepinage, une opération incontournable pour réussir l’installation et limiter les chutes de lames. Alors, qu’est-ce qu’un calepinage ? Comment le mettre en œuvre ? Quels sont les outils nécessaires ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Réponses !

Qu’est-ce qu’un calepinage ? Définition !

Le calepinage consiste à réaliser un plan précis avant la pose de la terrasse en bois. Grâce à ce croquis, vous pourrez avoir, en amont, un visuel détaillé du résultat final.

Plus qu’un simple dessin, le plan de calepinage présente plusieurs éléments : sens de la pose, nombre de lames, positionnement des plots, découpes, les éventuelles structures maçonnées, emplacement des plots et lambourdes…

Pourquoi faire un calepinage ?

Si le calepinage constitue une étape essentielle avant un projet d’installation, c’est qu’elle permet :

  • D’indiquer précisément l’emplacement des éléments
  • De réduire les erreurs de pose
  • D’améliorer le rendu final
  • De réaliser une pose rapide puisqu’il s’agit d’un guide
  • Et surtout de limiter le gaspillage et les chutes : grâce au calepinage, vous pouvez calculer avec précision le nombre de lames requis pour l’installation de la terrasse.

Bon à savoir :

Le taux de chute ne peut pas être égal à 0, mais on peut s’en approcher en réalisant un bon calepinage.

Calepinage terrasse en bois : comment réaliser le tracé parfait ?

Maintenant que vous connaissez les avantages du calepinage, il est temps de passer à la pratique ! Voici les étapes à suivre pour le mettre en œuvre :

1) Trouver le bon matériel

Le papier et le crayon ne sont pas les seuls éléments à prévoir.

Outils et matérielPrix
Crayon + papierx
Cordeau à tracerÀ partir de 4 €
Mètre rubanÀ partir de 4 €
Calculatricex
LambourdesÀ partir de 3,6 € le mètre linéaire

2) Choisir le sens de pose

Le choix du sens des lames de terrasse est avant tout une question d’esthétisme. Tout dépend de vos envies et de l’effet voulu. Néanmoins, il est recommandé d’effectuer une installation parallèle à la façade de la maison. Le choix peut aussi se positionner sur la grande longueur.

3) Tracer le plan sur papier

  • Dans un premier temps, prenez une feuille de papier millimétrée ou à petits carreaux et réalisez le plan de la future terrasse.
  • Prenez les mesures et reportez-les sur votre croquis.

4) Chiffrer le nombre de lames nécessaires

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    L’étape suivante consiste à faire un petit exercice de calcul et de mesure : l’objectif est de connaître combien de lames sont nécessaires pour couvrir votre terrasse.

    Il convient d’abord de connaître les longueurs et les largeurs standards des lames en bois.

    Longueurs standards bois exotique0,95 m ; 1,25 m ; 1,85 m ; … 6,10 m
    Longueurs standards bois résineux2,40 m ; 2,70 m ; … 6,00 m
    Largeurs standards lame en bois0,140 m ; 0,145 m

    Pour calculer le nombre de lames nécessaires, il suffit de :

    • Diviser la longueur de la terrasse par 2,5 (la proportion idéale pour un meilleur rendu esthétique). De cette façon, vous posez deux lames complètes et un demi puis vous reprenez dans l’autre sens. Vous pouvez bien évidemment choisir d’autres proportions selon vos besoins : 3,5 ; 4,5…
    • Diviser la largeur de la terrasse par la largeur des lames pour obtenir le nombre de rangées

    Exemple : une terrasse en bois qui fait 10 mètres de longueur et 4,2 mètres de largeur

    Diviser la longueur par 2,5 : 10/2,5 = 4

    Diviser la largeur : 4,2/0,14 = 30 rangées

    Donc 1 rangée = 2,5 x 4m

    Total = 30 rangées x 2,5 = 75 lames de 4 mètres

    Terrasse bois
    Terrasse bois
    Demander un devis

    5) Choisir les coupes des lames

    Pour une belle finition et une bonne stabilité de la terrasse, il est préférable de disposer les lames en quinconce qu’une pose dite « droite » (alignement des lames).

    Si l’on prend l’exemple de dessus, sur une longueur de 10 mètres, plutôt que d’installer 2 lames de 5 mètres, il est préférable de disposer 3 lames de 4 m, 4 m et 2 m puis de commencer dans l’autre sens et ainsi de suite.

    Bon à savoir

    Il est recommandé d’utiliser des lames ne dépassant pas les 3 mètres, faciles à installer et bien droites.

    6) Anticiper les mouvements du platelage

    Les lames de votre terrasse en bois vont se dilater ou, au contraire, se rétrécir, selon l’hygrométrie et les saisons. Ainsi, il faudra prévoir des espaceurs. Comptez un espacement de 4 mm minimum entre vos lames en bois naturel.

    7) Calculer le nombre de lambourdes et de plots

    Durant cette étape, il est question de chiffrer les éléments composants la structure et la base de la terrasse, à savoir les lambourdes et les plots.

    • Si vous optez pour une terrasse en bois exotique (Padouk, Ipé, Cumaru, Teck…), placez les lambourdes tous les 40 cm.
    • Pour une terrasse en bois résineux (pin, épicéa, douglas…), privilégiez un placement de lambourdes tous les 50 cm.
    • Pour les plots, prévoyez des plots à distances égales tous les 70 cm.

    8) La pose de la terrasse

    Une fois que vous aurez défini tous les éléments sur le papier, il ne vous reste plus qu’à les reporter sur le sol et à commencer la pose de votre terrasse en bois.

    Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réaliser le calepinage d’une terrasse en bois. Néanmoins, si le tracé sur papier n’est pas votre fort, vous trouverez facilement des logiciels et des outils en ligne pour « calepiner » en toute simplicité.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville