Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Raccordement ERDF : quel prix, quelles formalités à connaître ?

Lorsqu’on décide de faire construire, particulièrement dans une zone éloignée, la question du raccordement électrique va se poser très rapidement. En effet, non seulement celle-ci est quasiment indispensable pour vivre aujourd’hui, mais elle peut s’avérer aussi essentielle au bon démarrage des travaux !

Afin de vous guider dans les formalités et de vous aider à évaluer le coût de cette démarche, voici un petit guide pour répondre à l’ensemble des questions que vous pourriez vous poser.

Technicien de raccordement electrique

Raccordement ERDF : quelles formalités ?

Avant de pouvoir procéder au branchement proprement dit, vous devrez d’abord demander un certain nombre de documents à la mairie dont dépend votre commune. Le fournisseur d’électricité vous en demandera en effet une copie avant même de procéder à l’établissement d’un devis, car il comporte un grand nombre d’informations qui lui sont essentielles pour évaluer le prix final et réel des travaux à mener.

Ces documents sont les suivants :

  • le formulaire de demande de branchement,
  • le plan de situation (ou extrait de cadastre),
  • la copie du permis de construire (ou à défaut une autorisation de la mairie),
  • le plan de masse établi par votre maître d’œuvre ou d’architecte,
  • la puissance de raccordement souhaité,
  • un engagement à régler les travaux à votre charge.

Il est possible également que le distributeur vous demande de fournir des photographies de votre terrain.

Poteau Enedis

Ensuite, vous devrez vous adresser à ENEDIS, l’entreprise publique gestionnaire du réseau de distribution électrique, ou plus rarement (environ 5 % du territoire) à la régie ELD dont dépend votre commune.

Par la suite, ENEDIS vous fournira gratuitement un devis sous six semaines maximum, si les travaux nécessitent une extension de réseau, mais plus fréquemment en dix jours ouvrés.

Ils doivent également, à ce stade, vous faire parvenir un calendrier de chantier, document qui vous permettront de savoir quand et comment envisager la suite de vos travaux.

Raccordement ERDF : quelle puissance choisir ?

En termes de puissance électrique, vous aurez le choix entre deux puissance : le 12 kVA monophasé, ou le 36 kVA triphasé (l’abréviation « kVA » signifiant « kilovoltampères »).

Le 12 kVA

C’est la puissance la plus courante pour les particuliers, permettant de souscrire aux puissances de compteur de 3, 6, 9 ou 12 kVA, qui sont les plus fréquentes pour ce qui concerne le parc résidentiel français.

Astuce de notre expert

Sachez que 6 kVA suffisent à la plupart des logements. Une puissance de 12 kVA ne s’avère nécessaire que pour les très grandes surfaces dont même le chauffage est électrique.


Compteur électrique installée dans une résidence à  Val d’Oise | contacter un pro près de chez moi

Le 36 kVA

Le 36 kVA est généralement utilisé par les professionnels, ou les particuliers prévoyant un nombre particulièrement rare et important de systèmes électriques. C’est la plus haute disponible en tarif bleu. C’est la puissance qui peut s’imposer, par exemple, pour des établissements de restauration ou d’hôtellerie, ou à vocation industrielle.

Raccordement ERDF : quel coût ?

Opération Prix (Estimation)
Raccordement ERDF 1 000 € jusqu’à 30 mètres du réseau, + 200 € par mètre linéaire supplémentaire
Certificat de validation De 60 à 120 €
Ouverture du compteur électrique par ENEDIS 48,82 € TTC
Technicien de raccordement electrique
Prix moyen de raccordement ERDF (frais de mise en service inclus)
Entre 1130.05 € et 1319.21 €

Les coûts d’un raccordement au réseau électrique sont extrêmement variables, car ils dépendent directement des travaux qui seront nécessaires. Le branchement lui-même, qui peut être aérien ou en souterrain, l’éloignement de votre logement, les particularités propres aux terrain… Tout cela aura un impact sur le coût final de vos travaux.

Raccordement au poteau Enedis à Lyon | rencontrer un pro dans ma ville

 

D’une manière générale, on peut estimer le prix de cette opération à 1 000 € si votre logement est situé à moins de 30 mètres du réseau, en comptant 200 € de plus par mètre linéaire supplémentaire.

De plus, il faudra faire valider votre installation à l’aide d’un certificat consensuel, qui peut coûter de 60 à 120 €.

Enfin, il vous faudra demander l’ouverture de votre compteur électrique. Le tarif standard de ENEDIS pour cette opération est de 48,82 € TTC.

Petite précision complémentaire : à ce stade, vous foyer sera prêt à recevoir l’électricité… Mais celle-ci ne sera pas distribuée. Pensez donc à demander une mise en service EDF afin que la totalité de l’installation soit pleinement opérationnelle.

Pensez alors que vous devrez impérativement être présent(e) sur les lieux ce jour-là.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Puits canadien : comment ça marche, et quel prix pour l’installer ?

Location d'une mini-pelle pour des travaux d'excavation

Location d’une mini-pelle : pourquoi faire et à quel prix ? Conseils de pro

Faire appel à un terrassier : quelles prestations pour quels tarifs ?

branchement tout à l'égout travaux

Prix du branchement au tout-à-l’égout

Terrain viabilise

Viabilisation d’un terrain : quel prix, quelles formalités ?

Technicien de raccordement electrique

Raccordement ERDF : quel prix, quelles formalités à connaître ?

Cuvelage : tout savoir sur les prix, l’installation et la réglementation

pose fosse septique

Prix de pose d’une fosse septique : le guide ultime !

Devis terrassement

Devis Terrassement : tarif au m3 et infos pratiques