Assécheur de mur : fonctionnement, combien ça coûte ?

Vous avez des problèmes de murs humides ? Moisissures, peinture qui s’écaille ou papier peint qui se décolle ? Les murs humides peuvent engendrer de sérieux problèmes non seulement au niveau de l’intégrité d’un bâtiment mais également sur la santé des personnes.

L’humidité dans les murs peut avoir diverses causes qui n’engendrent pas les mêmes solutions pour y remédier. Dans cet article nous allons vous parler de l’assécheur de mur et si oui ou non il s’agit d’une solution viable pour régler vos problèmes d’humidité.

Enfin nous allons passer en revue les différents problèmes liés à l’humidité et vous parler des solutions alternatives pour y remédier. Voyons cela sans plus attendre.

Que penser de l’assécheur de murs ?

Un assécheur de mur est un système innovant permettant de chasser l’humidité des murs. Elle utilise un procédé du no qui se sert des siphons atmosphériques pour chasser l’humidité en l’attirant à l’extérieur. Alors, comment ça marche et combien ça coûte ? Voyons cela sans plus attendre.

Comment ça marche ?

Un assécheur de mur utilise un procédé utilisant des siphons atmosphériques pour attirer l’humidité à l’extérieur des murs. Les siphons atmosphériques sont directement scellés dans les murs humides et attirent l’humidité à l’extérieur grâce à un circuit d’air permanent alimenté par un micro ventilateur intégré.

Il s’agit d’un fonctionnement en 3 étapes :

  • L’air extérieur (sec) pénètre à l’intérieur de la cavité ;
  • L’air se charge en humidité ;
  • L’air chargé est évacué à l’extérieur à l’aide du ventilateur et désengorge la paroi.

Il existe en deux versions : le premier fonctionne grâce à l’énergie solaire et le second devra être relié au réseau électrique. Ce dernier sera donc plus adapté aux espaces ombragés ou couverts.

À savoir : ce type d’ustensile fonctionne dans le cas de problèmes d’humidité saisonniers peu important. S’il s’agit d’une fuite de canalisation ou encore d’un problème plus important, l’Assécheur à lui seul ne sera pas suffisant.

Combien ça coûte ?

Il existe plusieurs pack à disposition répondant à des besoins précis et bien ciblés. Mais comptez environ un assécheur tous les 80 cm sur toute la longueur du mur à une hauteur de 20 cm. Donc pour un mur de 8 mètres de longueur comptez entre 8 et 9 assécheurs. Pour ce type de lot vous avez :

  • Lot de 8 assécheurs extérieurs non solaire ~ 320 €
  • Lot de 8 assécheurs intérieurs non solaire ~ 320 €
  • Lot de 8 assécheurs solaire ~ 400 €

L’humidité dans les murs et les problèmes engendrés

Qu’il soit maculé de tâches d’eaux ou recouvert de moisissures, un mur humide présente de nombreux problèmes. Mais avant de s’attaquer à ces problèmes, voyons ensemble quelles peuvent être les causes de la présence d’humidité dans un mur.

Les causes de l’humidité des murs

L’humidité dans un mur peut avoir plusieurs origines. En règle générale on fait référence à cinq principales sources d’entrée d’eau dans un mur. Les voici :

  • Les fuites ou les dégâts des eaux : il s’agit de la cause la plus fréquemment rencontrée. Après un dégât des eaux (canalisation qui se brise ou qui possède une fuite par exemple) il arrive bien souvent que l’eau s’infiltre dans les murs. Le problème c’est que l’origine de ce type de fuite est très difficile à repérer.
  • Les infiltrations : l’eau s’infiltre depuis les fissures ou les trous formés suite à l’usure des matériaux. Il peut également arriver qu’un matériau devienne plus poreux avec le temps.
  • La mauvaise ventilation : dans ce cas, soit vous ne ventilez pas assez votre logement, soit votre logement est trop étanche (cela arrive souvent avec les constructions neuves). Dans les deux cas la condensation engendrée va former des moisissures.
  • Les remontées capillaires : les remontées capillaires proviennent souvent de l’extérieur et sont synonyme d’un mauvais drainage.
  • La pression hydrostatique : lorsque la pression de l’eau est trop importante, elle tend à s’infiltrer dans les matériaux poreux (type béton). Ce type de désagrément peut survenir lorsque la maison est construite sur un terrain en pente ou un terrain marécageux et que le drainage ne soit pas correctement fait.

Dans certains cas le problème sera assez rapidement réglé (par exemple en cas de mauvaise ventilation) mais dans d’autres cas il faudra obligatoirement faire intervenir un professionnel (mauvais drainage, fuite de canalisations).

Les conséquences de l’humidité des murs

Maintenant que nous venons d’énumérer les différentes causes de la présence d’humidité dans votre logement, attachons-nous à voir quelles conséquences cela peut avoir sur votre vie de tous les jours.

Sur votre logement

Bien que peu visibles au départ, les conséquences de l’humidité sur votre logement peuvent rapidement devenir dramatiques :

  • tâches de moisissures, de champignons et d’humidité ;
  • buée, gouttelettes sur les vitres et les surfaces froides ;
  • décollement du papier peint ;
  • écaillement de la peinture ;
  • dégradation des joints ;
  • corrosion des métaux ;
  • présence d’insectes et de nids à insectes ;
  • etc.

Dans le pire des cas se forme également du salpêtre qui se trouve être hautement néfaste tant pour votre logement que pour votre santé. À la longue, les problèmes graves d’humidité peuvent même venir à dégrader les enduits, le bois, le plâtre et diminuer la résistance des éléments porteurs.

Le patrimoine se dévalorise et ces problèmes engendrent des frais qui peuvent se transformer en gouffre finance si rien n’est fait à temps.

Sur votre santé

Les problèmes qu’engendre un excès d’humidité sur la santé peuvent également s’avérer très grave sur la durée :

  • maux de tête ;
  • problèmes respiratoires ;
  • fatigue chronique ;
  • allergies ;
  • baisse des résistances immunitaires ;
  • problèmes articulaires ;
  • etc.

Dans tous les cas, aucune personne n’a envie de vivre dans une maison gangrenée par l’humidité. Il est important de rapidement régler ces problèmes afin de ne pas avoir à supporter ces désagréments.

Quels traitements existe-t-il pour assécher un mur ?

Les causes et les conséquences évoquées plus haut demandent un traitement immédiat. Si vous laissez trainer ce type de problèmes, ils peuvent rapidement s’avérer destructeurs pour votre logement et hautement néfastes pour votre santé.

Tandis que certaines causes nécessitent directement l’intervention d’un professionnel qualifié (renouvellement du drainage par exemple), d’autres causes peuvent directement être résolues à l’aide de méthodes à votre portée. Voyons ensemble comment ça marche.

La ventilation naturelle

La ventilation naturelle est la première chose à réaliser. Il ne s’agit pas d’une solution à laquelle on pense le plus souvent mais elle est de loin la plus simple à mettre en œuvre et se révèle souvent très efficace.

Ventiler une pièce, un logement ou un bâtiment permet généralement de lui retirer son excès d’humidité tout en renouvelant l’air vicié et en le remplaçant par un air frais peu chargé en humidité.

La meilleure solution à votre problème réside dans l’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) qui permet de réaliser ces deux tâches. Elle contrôle le flux hygrométrique et pour certaines permet même de réaliser des économies de chauffage. Si vous désirez en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à lire cet article qui en parle plus dans le détail.

Les traitements anti-humidité

Les traitements anti-humidité sont divers et variés. Ils répondent le plus souvent à un problème précis et seront donc à utiliser en fonction de votre situation. Il existe par exemple des peintures anti-humidité qui permettent de réduire la porosité d’un matériau.

L’enduit hydrofuge permet quant à lui de renforcer l’intégrité d’un mur en évitant les problèmes de remontées humides par capillarité. Mais dans tous les cas nous vous conseillons fortement de faire appel à un professionnel qualifié qui saura vous guider dans vos démarches.

L’injection de résine

L’injection de résine permet de combler les trous et les fissures afin de limiter voire de supprimer les remontées humides par capillarité. Vous devrez pour cela, réaliser des trous espacés de 15 cm chacun et y injecter de la résine. Au contact de l’eau cette dernière se solidifie et règle une fois pour toutes les problèmes de remontées capillaires.

Le procédé des siphons atmosphériques

Relativement récent, ce type de solution nous provient directement d’une entreprise qui utilise le procédé Knapen. Encore peu connu, ce procédé consiste à créer des siphons atmosphériques dans le mur afin que ces derniers chassent l’humidité présente à l’intérieur en attirant l’humidité à l’extérieur. Voyons en quoi cela consiste un peu plus dans le détail.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville