Taux humidité maison 70 % : quelle marche à suivre ?

En plus de la température, le taux d’humidité fait partie des nombreux facteurs qui définissent le confort dans une maison. Par exemple, lorsque ce taux en question est très élevé, la sensation de froid sera assez intense et vous aurez du mal à vivre dans cet espace. De même, une forte humidité est susceptible de favoriser le développement de moisissures et autres espèces néfastes pour la maison. Dans ces conditions, l’idéal est de s’arranger pour que le taux d’humidité soit constamment inférieur à 70 %. Mais, comment réaliser une telle opération ? Réponses dans cet article.

Installer un déshumidificateur dans la maison

Un taux d’humidité supérieur à 70 % ne crée certainement pas de meilleures conditions thermiques au sein de votre habitation. Pour remédier à cela, beaucoup conseillent d’installer un déshumidificateur ou un absorbeur d’humidité dans sa maison. Simple, l’absorbeur est un appareil très efficace qui est conçu pour neutraliser l’humidité d’une pièce. Dotée de certains filtres, la machine contient des sels minéraux qui absorbent l’humidité à l’intérieur de votre concession et la transforment en eau. L’eau en question sera évacuée plus tard et vous pourrez réutiliser la machine pour la même opération.

Grâce à sa puissance et à sa contenance, cet appareil est capable d’abaisser considérablement le taux d’humidité de votre maison. Au bout de 24 heures d’utilisation, vous pourrez déjà remarquer que l’hygrométrie de votre maison est largement inférieure à 70 %. Mais, pour rester dans les normes, tâchez d’utiliser souvent un hygromètre afin de mesurer constamment le taux d’humidité et de veiller à ce qu’il ne soit pas trop bas. Généralement, le déshumidificateur peut être placé n’importe où dans la pièce. Toutefois, pour de meilleurs résultats, disposez-le dans les coins ou zones moins étanches à l’eau.

Mettre en place un système CVC

Lorsque le déshumidificateur n’est pas assez efficace pour ramener votre taux d’humidité de 70 % à une proportion plus basse, le système CVC est donc la seconde option à envisager. Ce type de système fait généralement référence aux appareils de :

  • Chauffage ;
  • Ventilation ;
  • Climatisation.

Le fonctionnement de ce genre de système vous aidera à réduire aisément l’humidité de la pièce. Par exemple, lorsque vous prenez un appareil de climatisation réversible, ce dernier se charge généralement d’absorber les calories présentes dans la chaleur de la pièce de manière à produire de l’air sec. En abondance, l’air sec est susceptible de faire baisser le taux d’humidité de la pièce.

Le même appareil peut fonctionner en mode réversible et absorber les calories à l’extérieur puis les restituer sous forme de chaleur à l’intérieur de la pièce. Dans l’un ou l’autre des cas, une bonne utilisation de l’appareil est capable d’extraire au moins 50 litres d’eau par 24h au sein de votre maison. Ce qui prouve qu’avec ce type de système, vous pouvez parvenir à réduire votre taux d’humidité à moins de 70 voire 50 %. En faisant usage d’une pompe à chaleur simple, vous pourrez obtenir également les mêmes effets.

Prioriser la ventilation naturelle au sein de la concession

Excepté les alternatives précédentes, il existe aussi de simples techniques assez efficaces à utiliser pour faire abaisser l’humidité dans une maison. L’une de ces techniques consiste à optimiser la ventilation naturelle au sein de la concession. Lorsqu’une habitation est très bien ventilée, l’espace est moins exposé à l’humidité. Dans ce cas, la principale action à mener est de poser des grilles d’aération au niveau de vos portes et fenêtres. Au travers de ces grilles, l’air frais entre dans les différentes pièces et peut faire diminuer l’humidité qui se fait ressentir dans votre espace. Utilisée à bon escient, cette astuce est capable de résoudre votre problème d’humidité. Mais, dans certaines circonstances, selon les conditions de l’environnement, il arrive que l’air naturel soit chargé en air.

Ce qui peut facilement augmenter l’hygrométrie de votre logement. Face à cette situation, l’astuce à utiliser est de poser des volets au niveau des grilles. Ainsi, lorsque vous remarquez que l’air est assez humide, abaissez le dispositif pour éviter que l’humidité extérieure vienne influencer celle de l’intérieur. Par ailleurs, si vous trouvez que les grilles sont peu efficaces, vous pouvez utiliser des ventilateurs d’extraction dans les zones de la pièce exposées à l’humidité. Combinés avec les grilles, ces ventilateurs seraient parfaits pour ramener votre taux d’humidité à moins de 50%.

Modifier certaines habitudes quotidiennes

Pour faire abaisser le taux d’humidité de votre maison, vous n’êtes pas toujours obligé d’utiliser des appareils de ventilation ou de chauffage. En modifiant simplement certaines de vos habitudes, vous pourrez avoir des résultats satisfaisants. Comme habitudes, apprenez à réduire vos douches quotidiennes. En effet, moins de douches quotidiennes impliquent moins d’eau à utiliser. Ainsi, au travers de cette action, vous limitez l’humidité qui pourrait se manifester au niveau de votre logement.

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Ce qui pourra inévitablement baisser l’hygrométrie de la pièce. De même, pour régulariser la situation, vous pouvez vous habituer à prendre des douches chaudes. Même si cette option n’aura pas un grand impact, elle sera quand même efficace pour que votre taux d’humidité n’excède pas 70%. En modifiant vos habitudes suivant les recommandations précédentes, il est très probable que vous réussissiez à maintenir dans les normes l’hygrométrie de votre concession.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville