Tache humidité plafond : marche à suivre

​L’apparition de taches d’humidité sur votre plafond peut être un indicateur de problèmes d’humidité plus sérieux dans votre maison. Des mesures doivent donc être prises dans les plus brefs délais en cas d’apparition de taches, auréoles ou traces de moisissures sur votre plafond. Quelle est la marche à suivre en cas d’apparition de taches d’humidité sur votre plafond ? Nous vous disons ce qu’il faut faire dans cet article.

Tache d’humidité sur mon plafond, quelles peuvent en être les causes ?

L’apparition de taches d’humidité dans votre maison peut se justifier de diverses manières. En effet, plusieurs facteurs individuels ou groupés peuvent être mis en cause. Déterminer les causes permet de trouver les solutions les plus effectives.

Les causes les plus probables

Avant de chercher des causes plus élaborées de l’apparition de ces taches, vous pouvez faire certaines vérifications, notamment lorsque votre maison possède un étage supérieur ou plus. Vérifiez :

  • Les éventuelles fuites d’un robinet et/ou d’une conduite d’eau.
  • Qu’un siphon n’est pas bouché.
  • Qu’une machine à laver installée au niveau supérieur ne perd pas de l’eau.

A.      Les causes structurelles

Si aucune des causes précédentes n’est avérée, il faudra penser aux causes structurelles. Ça peut être :

  • Des infiltrations dues à une mauvaise étanchéité du toit.
  • Des fissures dans le mur.

Il faudra dans ce cas faire appel à un professionnel pour avoir un diagnostic complet déterminant les causes de l’humidité et des solutions toutes aussi complètes.

B.      Autres causes

Une autre cause qui peut justifier l’apparition de taches d’humidité sur votre plafond est ce qu’on appelle « remontées capillaires ». En effet, l’eau contenue dans l’air peut s’agglomérer au contact de surfaces froides, à travers un phénomène nommé pont thermique. Lorsque la condensation est très importante, chose qui arrive assez souvent pendant l’hiver, cela peut être dû à la trop forte condensation d’humidité provenant des remontées capillaires.

Que puis-je faire contre les taches d’humidité apparues sur mon plafond ?

Lorsque vous remarquez l’apparition de taches d’humidité sur votre plafond, vous devez agir rapidement. Plus vite vous y êtes réactifs, plus vous avez de chances de vous épargner certains tracas plus tard. Mais comment faire ?

1.      Le diagnostic

Il faut en premier faire appel à un professionnel pour faire un diagnostic complet. Celui-ci pourra déterminer quelle est la ou quelles sont les causes de l’apparition des taches d’humidité sur votre plafond. Son expertise permettra de ne pas passer à côté des éventuels problèmes sérieux.

Les solutions vont ensuite dépendre des problèmes qui seront décelés lors du diagnostic.

2.      Pour la moisissure

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Une fois le diagnostic réalisé, si la tache d’humidité est causée par la moisissure, il faudra :

    • Attendre que le plafond soit complètement sec.
    • Frotter ou gratter la moisissure en surface  en faisant attention pour ne pas inhaler les matières volatiles. Portez un masque et des lunettes en guise de protection.    
    • Assainir le support en se servant d’un traitement javellisé ou d’un fongicide.
    • Bien faire sécher la surface traitée.
    • Nettoyer le sol et les supports (plinthes, portes) sur lesquels des spores de moisissures auraient pu se poser pendant que vous nettoyez. Sinon, le problème des moisissures pourrait se déplacer et non disparaître.     
    • Repeindre si nécessaire la zone touchée afin de dissimuler la tache, de préférence avec une peinture hydrofuge fongicide ou une peinture anti-humidité. Ces types de peinture  permettent d’éviter une récidive.

    3.      Pour les problèmes d’humidité légers

    En cas de problèmes d’humidité légers ou ponctuels qui sont apparus sur des zones peu étendues, un traitement de surface peut convenir. Ce type de traitement convient aussi pour compléter les traitements anti-humidités plus élaborés.

    Pour ce type de traitement, l’usage d’hydrofuges   et d’enduits spécifiques suffira en général à protéger vos plafonds de la condensation et laissera vos matériaux respirer. Ils permettent également de prévenir la récidive des moisissures sur les surfaces qui seront traitées, grâce à leurs propriétés bactéricides et fongicides.

    4.      Pour les problèmes de condensation excessive

    Si la source de vos problèmes d’humidité s’avère être la condensation excessive des remontées capillaires, vous pouvez :

    • Commencer par aérer les pièces de votre maison, notamment celle/s touchée/s.
    • Revoir l’isolation de votre maison selon les zones faibles thermiquement. Ce sera entre autres celles des murs, des ouvertures (fenêtres ou portes), de ta toiture, etc.
    • Améliorer la ventilation des espaces de votre maison en installant une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) à simple ou double flux, une Ventilation Mécanique Répartie (VMR) ou une Ventilation Positive Hydrorégulée (VPH). Ces systèmes permettront à la fois de réchauffer partiellement votre intérieur et d’en renouveler l’air.
    • Injecter de la résine à la base des murs et assainir en profondeur si les remontées capillaires touchent les murs. Sinon, l’aération et l’isolation de votre logement seront inutiles.

    5.      Pour les fissures et les problèmes d’étanchéité

    Si les taches d’humidité ont pour cause des fissures dans les murs et/ou des problèmes d’étanchéité du toit, il faudra faire des travaux. Ils permettront d’empêcher l’eau de s’infiltrer dans votre maison.

    Il peut arriver que plusieurs causes à la fois se manifestent, et n’en traiter qu’une partie des problèmes peut s’avérer risqué sur le long terme. En cas de doute, le conseil d’un professionnel et son accompagnement seront vos meilleurs alliés. 

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville