Remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur : guide pratique

Pour économiser sur la facture de chauffage ou encore bénéficier des subventions de l’État, remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur présente de nombreux intérêts. Toutefois, les travaux doivent se faire dans les règles de l’art. Prix, techniques de pose, choix du PAC… réponses dans notre guide pratique !

Pourquoi remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur ?

De nombreuses raisons peuvent nous pousser à passer de la chaudière fioul à la pompe à chaleur. Il s’agit généralement d’une question d’économie sur les dépenses liées au chauffage.

Tarif moyen horaire d'un chauffagiste

Entre 30€ et 60€

Et l’État a donné une raison supplémentaire qui pourrait convaincre les particuliers de franchir le cap. En effet, sachez que le remplacement d’une chaudière au fioul par une PAC peut être en partie financé par divers dispositifs (que nous détaillerons ci-dessous).

Voici un tableau comparatif des avantages et des inconvénients de ces 2 dispositifs

Dispositif de chauffageLes plusLes moins
Pompe à chaleurFaible consommation énergétique

Aucune émission d’odeur

Maintien optimal de la température de la pièce

Écologique

Éligible aux subventions de l’État
Émission de bruits

Performances quelque peu insuffisantes dans les régions très froides

Coût élevé

 
Chaudière à fioulOffre une chaleur douce et agréable grâce à un fort pouvoir calorifique

Longue durée de vie : plus de 20 ans de longévité

Facile d’entretien

 
Fluctuation du prix du fioul

Encombrement à cause des espaces occupés par la cuve et la chaudière

Pollution en raison de la combustion du fioul

Installer une PAC à la place d’une chaudière fioul : quelle pompe à chaleur choisir ?

Opter pour une pompe à chaleur air/eau reste la meilleure solution pour le remplacement d’une chaudière à fioul. Ce dispositif puise les calories présentes dans l’air extérieur et les diffuse dans le circuit de chauffage qui est raccordé à des émetteurs comme les radiateurs, le plancher chauffant ou les ventilo-convecteurs.

Les bénéfices sont autant économiques qu’écologiques. La pompe à chaleur air/eau est plus facile à installer en rénovation. Sa mise en œuvre ne requiert pas de travaux importants étant donné qu’une partie de l’installation est réutilisée : il suffit en effet de raccorder la PAC sur le circuit d’eau chaude existant.

Bon à savoir
La PAC air/eau permet la production d’eau chaude sanitaire contrairement à la PAC air/air.

Lorsque le choix de la pompe à chaleur est fait, il ne reste plus qu’à se lancer dans les travaux plus ou moins simples selon le modèle.

Remplacement d’une chaudière fioul par une PAC : les budgets à prévoir !

Le prix moyen d’une pompe à chaleur air/eau tourne autour de 7000 à 10 000 €. Ajoutez à cela, le prix des éléments complémentaires utiles au fonctionnement de la PAC (raccordement, isolant…) et la main d’œuvre.

En règle générale, le budget à prévoir pour l’opération se situe entre 8000 et 13 000 € (pose et fourniture incluses).

La fourchette de prix est plutôt large, car elle varie en fonction de plusieurs paramètres comme le COP (Coefficient de performance), la surface à chauffer, le climat de la région, le nombre d’occupants….

Dans tous les cas, faites-vous parvenir plusieurs devis afin de comparer et bénéficier du meilleur prix.

Prix moyen pour le remplacement d'une chaudière fioul par une pompe à chaleur (pose et fournitures)

Entre 8000€ et 13000€

Les travaux à prévoir pour le remplacement d’une chaudière au fioul par une PAC

Le remplacement d’une chaudière fioul par une pompe à chaleur requiert une attestation de capacité depuis le 1er janvier 2015. En d’autres termes, il n’est désormais plus possible d’installer une PAC si l’on n’est pas un installateur habilité au risque de ne pas être conforme à la réglementation en vigueur. Si un particulier s’engage lui-même dans l’installation du dispositif, il s’exposera assurément à des problèmes de garantie et de procédures. Le recours aux services d’un professionnel agréé est donc incontournable.

Bon à savoir
Le recours aux services d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) vous assure une éligibilité aux aides financières proposées par l’État et les collectivités territoriales.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici dans les grandes lignes les étapes pour l’installation d’une pompe à chaleur en remplacement d’une chaudière au fioul.

1) Réalisation de l’étude thermique

Avant même d’installer une PAC, le professionnel doit procéder à une étude thermique de votre habitation. Elle consiste à analyser les performances énergétiques du logement, et ce, en vue de déterminer le modèle adapté de pompe à chaleur, mais pas seulement. Son objectif est également de savoir s’il faut (ou non) conserver l’ancienne chaudière. En effet, dans certains cas, la pompe à chaleur ne pourra pas assurer à elle seule les besoins en chauffage de la maison (à cause du climat, de votre consommation ou de votre isolation). Ainsi, 3 options s’offrent à vous :

1) Remplacement intégral de la chaudièreC’est l’option à privilégier si votre logement est bien isolé et que vous vous situez dans une région au climat doux.
2) Utilisation d’une PAC en relève de la chaudièreSi vos besoins en chauffage sont élevés et que vous vous vivez dans une maison mal isolée, l’utilisation de la PAC en complément avec une chaudière reste la meilleure solution.
3) Utilisation d’une Pompe à chaleur hybrideCette dernière alternative est à privilégier si votre chaudière fioul est hors d’état et que vous avez des besoins en chauffage élevés. La pompe à chaleur hybride est l’association d’une PAC air/eau et d’une chaudière à condensation.

L’étude thermique permet en outre d’estimer l’économie d’énergie dont on peut bénéficier en remplaçant la chaudière au fioul.

2) Choix de l’emplacement de la pompe à chaleur

Après avoir réalisé l’étude thermique et choisie le modèle de chauffage adapté, l’étape qui suit est de déterminer le futur emplacement de la pompe à chaleur.

Un premier module (module hydraulique) sera installé à l’intérieur de la maison pour être connecté au circuit de chauffage central. Un deuxième sera placé à l’extérieure (jardin, terrasse, balcon…) pour pouvoir puiser les calories externes. Afin d’assurer un coefficient de performance (COP) optimal, celui-ci devra être aménagé à l’abri des courants d’air (afin de préserver l’état du ventilateur). En outre, il doit être suffisamment loin du voisinage pour parer aux nuisances sonores.

3) Dépose de la chaudière au fioul

L’opération s’effectue en 2 étapes : la vidange qui consiste à évacuer l’eau dans le circuit de chauffage et la dépose de la chaudière au fioul.

4) Installation de la pompe à chaleur

Le circuit de chauffage ne subit aucun changement majeur si vous optez pour une pompe à chaleur air/eau. Cette solution permet moins de travaux et de frais étant donné qu’il suffit de raccorder le module hydraulique au réseau existant et au ballon si vous souhaitez produire de l’eau chaude sanitaire.

Par ailleurs, si vous optez pour une relève (c’est-à-dire utiliser la PAC en complément), le module hydraulique sera relié au circuit existant tout en conservant l’ancienne chaudière.

5) Mise en service de la pompe à chaleur

La mise en service de la pompe à chaleur consiste à réaliser les différents réglages de l’installation. Les raccordements et les systèmes de sécurité sont vérifiés afin d’être conformes aux réglementations en vigueur. Le professionnel procédera ensuite à l’allumage de la PAC.

Note
Un entretien annuel est devenu obligatoire pour les pompes à chaleur air/eau dont la quantité de fluide frigorigène excède les 2 kg. Cette opération est incontournable pour le bon fonctionnement du dispositif. Lors de la visite, le professionnel procédera au contrôle de la PAC, de l’étanchéité du circuit, des connexions électriques et du compresseur.

Comptez généralement entre 100 et 175 € pour un contrat d’entretien annuel.  

Qu’en est-il des aides et des subventions de l’État ?

L’installation d’une pompe à chaleur offre une myriade d’avantages. Cela étant, son prix peut rebuter les particuliers. Sachez cependant qu’il existe des aides auxquelles vous pouvez prétendre dans le remplacement de votre chaudière fioul par une PAC.

Voici un petit tableau pour vous faire une idée

AideLes bénéficiairesNécessité de recourir à un professionnel RGESous conditions de ressources ?Montant
Prime RenovTous les ménages à l’exception des plus aisés à partir de 2021OUIOUIJusqu’à 20 000 €
Prime CEETous les ménagesOUINONJusqu’à 5000 €
Aides de l’ANAHMénages modestes et très modestesOUIOUIJusqu’à 50 % du montant des travaux
Eco prêt à taux zéroTous les ménagesOUINONJusqu’à 30 000 € d’emprunt à taux 0
Subventions locales (variables en fonction des régions)Se renseigner auprès des collectivités localesSe renseigner auprès des collectivités localesSe renseigner auprès des collectivités localesSe renseigner auprès des collectivités locales

Le mot de la fin

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour mener à bien le remplacement de votre chaudière fioul. Si vous avez des doutes, nos artisans se tiendront à votre écoute pour répondre à vos questions. Ils identifieront toutes les possibilités pour une installation de chauffage réussie.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville