Placo en extérieur : est-ce possible ? Notre point complet

Le revêtement extérieur peut être utilisé pour rafraîchir l’aspect de votre maison ou pour la finition d’un bâtiment neuf. Outre le fait de satisfaire les exigences esthétiques, il a pour rôle de protéger et de résister au choc. Alors, le placo est-il adapté pour assurer ces fonctions ? Est-ce une bonne idée de choisir le placo en tant que parement extérieur ? N’y a-t-il pas un risque de dégradation ?

Zoom sur les caractéristiques du placo

Le placo est un matériau industriel constitué de plâtre moulé entre 2 couches de carton. Cette plaque est utilisée pour faire des doublages, réaliser des plafonds et monter des cloisons qui ne feront pas office de murs porteurs.

Le placo est fixé par vissage, sur des montants ou des rails en bois ou en métal. Dans certains cas, il peut aussi être posé à l’aide d’un mortier spécialisé.

Il existe différents types de plaques de plâtre pour différentes utilisations :

  • Plaque de placo classique (couleur grise)
  • Plaque de placo hydrofuge (couleur verte)
  • Plaque de placo ignifugée (couleur rose)
  • Plaque de placo isolante (couleur bleue)
  • Placo Activ’Air
  • Placo phonique Rénomince

Plaques de plâtre : quels avantages ?

Les atouts du placo sont pléthoriques. En plus d’avoir une bonne résistance thermique, ce matériau présente des qualités mécaniques et phoniques appréciables. De plus, il est facile à installer et affiche un tarif attractif. Autre avantage et non des moindres : le placo est fabriqué à partir du gypse, un matériau sain et respectueux de l’environnement.

C’est donc tout naturellement que le placo est très utilisé dans les intérieurs de maison. Mais peut-on le poser à l’extérieur de la maison ou en faire un parement pour plafond extérieur abrité ?

Pourquoi faut-il éviter d’utiliser du placo à l’extérieur ?

Le revêtement extérieur d’un mur ou d’un plafond a pour premier rôle de protéger contre les intempéries. Or, le placo ne peut assurer cette fonction. En effet, n’oublions pas que ce matériau est constitué de plâtre et de carton qui, sous l’effet de l’humidité et de la vapeur d’eau, gonflent, se déforment et se détériorent.

Et même si vous tentez d’utiliser un placo hydrofuge ou d’appliquer un enduit protecteur, le résultat sera le même. Les intempéries prendront le dessus et la plaque finira par se dégrader.

Les alternatives au placo extérieur

L’application d’un placo à l’extérieur n’est donc pas recommandée. Alors, vers quelles alternatives se tourner ?

1) La plus résistante : la plaque de ciment

Demandez des devis gratuit près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans

Gratuit et sans engagement

La plaque de ciment est conçue à partir de béton, d’agrégats et de fibres de verre. Elle peut être utilisée comme bardage ou comme plafond extérieur abrité. Il s’agit d’un matériau durable dans le temps, rapide à poser et avec de bonnes performances d’isolation.

AvantagesInconvénientsPrix
Isolation phonique élevée

Résistance optimale au choc, à l’eau et au feu

Imputrescible
Susceptible de se craqueler lorsque les règles de pose n’ont pas été respectées

Peu esthétique laissée à l’état brut
Entre 12 et 17 € (pour une hauteur de 150 cm, d’une largeur de 50 cm et d’une épaisseur de 2 cm)

2) La plus chaleureuse : la lame en bois

Que vous souhaitiez habiller votre plafond ou votre façade, les lames en bois s’adaptent à toutes les situations. De plus, il apporte une touche chaleureuse à l’habitat et constitue une solution accessible à tous les budgets. Les essences les plus utilisées sont le pin, l’épicéa, le châtaignier, le teck, la Red Cedar et le mélèze. Optez pour un bois traité classe 4 ou 5, conçu pour supporter les intempéries.

Si vous souhaitez bénéficier des avantages esthétiques du bois sans en subir les effets négatifs, vous pouvez opter pour le bois composite (qui est d’ailleurs plus solide). Sachez toutefois que ce matériau est plus cher que le bois.

AvantagesInconvénientsPrix
Isolation thermique renforcée

Facile à poser

Aspect naturel et chaleureux
Sensible aux attaques d’insectes et de champignons

Requiert un traitement régulier
En fonction de l’essence, le prix d’un bardage bois va de 20 € à plus de 85 €/m² hors pose

3) La moins chère : la lame en PVC

Le PVC offre plusieurs avantages. Actuellement, ce matériau se décline en plusieurs finitions et propose une large gamme décorative, avec des bardages qui peuvent imiter la pierre ou le bois. De plus, il est simple à poser et requiert peu d’entretien. Son tarif attractif permet par ailleurs d’alléger votre budget de rénovation ou de construction.

AvantagesInconvénientsPrix
Matériau léger et durable

Rapidité de pose

Multitude de finitions

Entretien facile
Aspect moins naturel

Émanations toxiques en cas d’incendie
Entre 10 € et 20 € du m2

4) L’alternative la plus pratique : le béton cellulaire

Autre alternative tout aussi intéressante au placo : le béton cellulaire. Il s’agit d’un matériau préfabriqué qui vient de la combinaison de ciment, d’eau, de sable, d’air, de pâte d’aluminium et de poudre d’aluminium. En plus d’être thermiquement isolant et léger, le béton cellulaire présente une résistance élevée.

Le béton cellulaire, sous forme de bloc, est utilisé en construction pour tous types de travaux : cloison ou plafond, mur porteur ou non, en intérieur comme à l’extérieur.

AvantagesInconvénientsPrix
Plus léger que le parpaing

Facile à manipuler (les blocs se coupent à la scie à grosse denture)

Précision d’assemblage

Résistance optimale

Rapidité de pose

Propreté des chantiers
Nécessité d’utiliser des produits spécifiques pour l’enduisage

Plus fragile que le parpaing
Entre 1 € et 8 € l’unité en fonction de la taille

Conclusion

Alors pour répondre à notre question initiale, est-ce possible d’appliquer du placo à l’extérieur ? La réponse est NON. Il vaut mieux se tourner vers d’autres alternatives plus résistantes et faciles à entretenir.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville