Mérule dans la cave : que faire ?

Si vous constatez des taches marron et spongieuses dans votre cave, et que le bois à ce niveau semble se détériorer, vous faites probablement face à une infestation de mérule. Ce champignon friand des milieux humides peut vite se développer et causer des dégâts, que ce soit sur le bois de votre maison ou votre santé. Que faire alors pour s’en débarrasser ? Nous vous disons l’essentiel de ce qu’il faut savoir dans cet article.

Mérule, qu’est-ce que c’est ?

La mérule, de son nom scientifique serpula lacrymans, ou encore « pourriture brune », est un champignon originaire des forêts boréales. Elle a été transportée sous forme de spores à travers les frontières. Sa forme initiale n’existe quasiment plus parce que ce champignon a muté et a développé une interdépendance avec l’homme. Cela explique sa présence quasi-unique dans les maisons.

La mérule pour se développer, se nourrit des matériaux présents dans les maisons. Si sa première source de nutriment est la cellulose du bois, il s’attaque également aux plâtres, aux briques et métaux. Elle a en effet besoin du calcium et du fer contenu dans ces matériaux pour se développer. Elle apparaît en général dans les endroits sombres (comme une cave) et humides.

Elle est capable de survivre dans des températures entre 3 °C et 26 °C. Être exposée de manière courte à des températures plus extrêmes ne l’affectera pas non plus. Il faudra en moyenne 12 h et des températures supérieures à 53 °C pour s’en débarrasser complètement.

Mode de vie de la mérule

Les spores de la mérule peuvent rester en sommeil pendant plusieurs décennies avant de se transformer quand les conditions de son développement sont favorables. Elle s’attaque à toutes les essences de bois, aux plâtres, aux briques, pierres, métaux ferreux ou mortiers. Elle affectionne les endroits non seulement humides, peu éclairés voire sombres et surtout peu ventilés.

Elle est souvent avant son éveil, cachée et invisible. Elle se dissimule derrière des plaques de plâtre, des lambris ou dans des vides sanitaires. La repérer avant sans devoir démolir revient alors de l’ordre de l’impossible en général.

Ce champignon est un bon colonisateur. Il possède un réseau de micro-racines (appelées rhizomorphes) très efficace. Il lui permet de se répandre très rapidement et d’attaquer les bois environnants, causant des dégâts. Si vous remarquez la présence de mérule dans votre cave, vous l’aurez compris : il faut agir vite.

Mérule et impact sur la santé

La mérule ne dégage en principe pas de composés organiques ou chimiques qui soient dangereux pour l’homme. Cependant, des études ont prouvé qu’il avait des impacts sur l’asthme, causant des bronchites fréquentes. La présence de ce champignon peut également servir d’indicateur d’un taux trop élevé d’humidité. Une forte humidité aura tendance à attirer d’autres parasites, la présence d’acariens et causer des problèmes respiratoires.

Se débarrasser de la mérule, choses à ne pas faire

Lorsque vous constatez la présence de mérule dans votre cave, vous aurez tendance à vouloir vous en débarrasser au plus vite en faisant usage des moyens de bord. Mais ceux-ci peuvent ne pas être les mieux adaptés notamment :

  • L’usage de l’eau de javel pour nettoyer la boiserie : au lieu de tuer la mérule, l’eau de javel accélère au contraire sa croissance. Ce n’est absolument pas recommandé.
  • Gratter la mérule : faire ceci, c’est prendre le risque de libérer des spores du champignon dans l’atmosphère et de contribuer à son développement.

Traitement de la mérule, quelles solutions adaptées ?

1.      Évaluer l’étendue des dégâts

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Si vous constatez la présence de merule dans votre cave, la première chose que vous devez faire, c’est évaluer l’étendue des dégâts. Selon le stade d’évolution de la présence de la merule et des dégâts causés, une solution adaptée vous sera proposée par des professionnels.

    2.      Prendre les mesures adaptées

    Il a été prouvé que le taux d’humidité de la zone agit sur le dépérissement du champignon. S’il est inférieur à 22%, certaines mesures sont prises pour que le champignon déperisse tout seul au-delà de 3 semaines. Il faudra procéder à un traitement curatif par piquage des murs qui réduira l’expansion de la pourriture. Il faudra aussi :

    • Améliorer la ventilation de votre cave
    • Détruire et remplacer la boiserie infestée
    • Traquer et éliminer les rhizomorphes en vous servant de la flamme d’un chalumeau
    • Traiter le bois sain avec un fongicide pour empêcher la croissance de la merule. Protégez-vous les mains et le visage des projections. Il faudra dans un premier temps déposer l’ensemble des pièces infestées (boiserie, murs, sols) que vous passerez au chalumeau. Le but est d’éradiquer tout le rhizomes. Vous aurez ensuite à appliquer le traitement fongicide en surface ou en profondeur en fonction du degré d’infestation.  Le bois infesté sera percé pour subir un traitement par injection. Le traitement fongicide sera appliqué en surface ou en profondeur en fonction du degré d’infestation. À noter que le bois infesté sera percé afin de subir un traitement par injection

    3.      L’aide d’un professionnel

    Si les dégâts sont trop importants, ou que vous avez l’impression de ne pas pouvoir vous débarrasser de toute la mérule, faire appel à des professionnels reste la meilleure solution. Ils pourront avec le matériel adapté évaluer l’ampleur des dégâts de manière objective et vous proposer des solutions qui n’exigent pas la démolition ou la destruction de votre bois.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville