Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Humidité d’un mur : comment traiter et à quel prix ? Conseils de pros

L’humidité concernerait en France plus de 20 % des logements. Elle ne touche pas forcément les logements les plus anciens puisque le problème se retrouve dans des logements récents qui présentent des défauts de construction et autres vices de forme. En réalité, l’humidité peut avoir de nombreuses causes et n’est pas seulement l’apanage des maisons de bord de mer. Les conséquences sont souvent visibles à l’intérieur même du logement occasionnant des problèmes inesthétiques pour la maison et insalubres pour les occupants. Heureusement, des solutions existent pour rendre votre logement plus sain. Comment traiter et à quel prix ? On fait le point.

Votre maison est-elle humide ?

Mur humide : faire d’abord l’état des lieux

Que ce soit dans un logement neuf ou ancien, l’humidité n’est pas forcément détectable lors d’une simple visite. En effet, bien repeint ou tapissé, un logement peut à priori sembler sain et c’est à l’usage que vous pouvez vous apercevoir qu’il est humide par le constat de détails comme par exemple :

  • Une peinture qui s’écaille,
  • Le papier mural qui a tendance à se décoller par endroits,
  • Des auréoles et tâches plus ou moins étendues sur les parois et au plafond,
  • De la condensation sur les murs et les surfaces vitrées ;
  • Des parois froides et humides en permanence ;
  • Des tâches de moisissures sur les murs et les pieds de vos meubles,
  • Dans les cas plus graves, le salpêtre gagne du terrain,
  • Une odeur d’humidité peut persister dans le logement malgré un ménage quotidien et une aération de la maison.
  • Si vous avez des menuiseries en matériau bois, vous pouvez constater que celui-ci gonfle et rend l’ouverture et la fermeture des fenêtres plus difficile.

Constat d’humidité dans les murs

Impact de l’humidité sur le logement et ses occupants

Les conséquences de l’humidité vont aller crescendo. Si, de prime abord, une maison légèrement humide peut passer inaperçue ou presque, lorsque le taux d’humidité est important et que l’on ne fait rien pour modifier l’état de la maison et la rendre plus saine, d’autres problèmes plus importants peuvent survenir.

  • Si l’humidité vient du sol, remontant par un effet de capillarité, elle peut finir par détériorer profondément les murs entraînant des fissures importantes ;
  • L’humidité peut entraîner des dégâts importants sur la tuyauterie en faisant rouiller prématurément les tuyaux ;
  • L’humidité peut envahir l’espace à vivre : vêtements, sacs et chaussures peuvent être détériorés et vos livres peuvent absorber l’humidité, prenant une odeur particulière de moisi et s’abîmant au fil du temps ;
  • La sensation de draps « mouillés » et froids lorsque l’on rentre dans son lit est typique d’une maison humide, laquelle, même chauffée donne une sensation permanente de « froid » ;
  • L’humidité a un impact non négligeable sur la santé des occupants : les personnes asthmatiques peuvent avoir des crises d’asthme plus fréquentes et pour les autres l’humidité occasionne des problèmes de santé comme les troubles respiratoires, les rhumatismes, les maux de tête, les allergies et certaines maladies de peau (exemple : eczéma).
  • Sachez aussi qu’une maison très humide est un logement que l’on a tendance à chauffer encore plus en hiver pour faire disparaitre cette sensation désagréable de « froid humide » et cela a un impact sur le coût de la facture d’énergie !

Faire le diagnostic humidité et atteindre le bon taux d’hygrométrie

Diagnostic d’humidité des murs | contacter un pro près de chez moi

Après avoir relevé les signes visibles et évidents montrant que votre maison est humide, vous allez décider de mettre en œuvre certaines actions pour déshumidifier votre maison et la rendre plus saine. Mais, à quel moment sera-t-elle saine ? En fait, il faut se référer à la norme d’hygrométrie qui considère que pour qu’un logement soit sain le taux d’humidité doit se situer entre 45 % et 55 %. En deçà de 45 %, l’atmosphère risque d’être trop sèche, ce qui n’est pas recommandé, mais au-delà de 55 %, votre maison est trop humide. En particulier, dès lors que le taux relevé atteint ou excède 70 %, il est temps d’agir.

Astuce de notre expert

Pour plus d’information sur l’état de votre logement, vous pouvez demander conseil à un professionnel et faire établir un DPE (diagnostic de performance énergétique), ce qui permettra de faire ressortir les points faibles et les parties les plus humides de votre maison.


Humidité : que faire ?

Mur humide : d’abord, chercher la cause

Maintenant que vous avez la confirmation de l’existence d’humidité dans votre maison, vous allez devoir en chercher la cause. Elle pourra être due à plusieurs facteurs :

  • Facteur climatique : vous résidez dans une région particulièrement humide et votre maison n’est pas conçue pour faire barrage à l’humidité extérieure ;
  • Facteur environnemental : un cours d’eau peut passer à proximité ou sous la maison (ancien moulin) ce qui rend la maison humide si des travaux d’isolation n’ont pas été prévus.
  • Facteur lié à la construction d’origine : défaut d’isolation et de ventilation. Cela pourra ressortir sur le diagnostic de performance énergétique (DPE) si vous le faites réaliser. Il peut également s’agir de ponts thermiques qui surviennent lorsque l’isolation a été mal faite ou qu’il existe des points de croisements non étanches.
  • Facteur d’usure : si le mur extérieur présente une fissure qui n’a pas été réparée, il peut y avoir des infiltrations d’eau importantes par temps de pluie et l’eau s’infiltre ensuite dans les parois, accentuant l’humidité et le phénomène de dégradation des murs. Les fuites sur les gaines et les drains peuvent également entrainer des problèmes d’humidité dans les murs.
  • Facteur « historique » : vous ne le saviez peut-être pas mais votre maison a subi, peu de temps avant votre installation un dégât des eaux important. Si l’eau a envahi une partie de la maison, l’humidité peut encore stagner, avoir rompu une canalisation et provoquer une humidité importante.

L’humidité peut s’infiltrer par les parois et la toiture si l’isolement n’a pas été fait et si l’humidité est due principalement au climat. Elle peut aussi remonter par le sol s’il s’agit de l’humidité du terrain ou du passage d’un courant d’eau sous la maison : auquel cas, il est important de vérifier l’isolation du plancher bas ou, le cas échéant du vide sanitaire, car l’humidité du sol remonte ensuite par capillarité le long des murs et finit par rendre l’habitat très humide. Notre avis : notez qu’un mur humide n’a pas forcément une cause facilement détectable pour une personne qui n’est pas experte. La cause peut être d’ailleurs éloignée du mur, venir du sol, d’une fissure extérieure, ou d’un problème d’isolation de la toiture. Si des travaux menés « à l’aveugle » peuvent s’avérer coûteux pour le portefeuille, ils peuvent aussi être dangereux pour votre maison. Il vaut donc mieux demander l’avis d’un professionnel.

Prix moyen d'un diagnostic humidité
Entre 300 € et 800 €

Mur humide : intervention de première urgence

Avant d’envisager de gros travaux, il est déjà possible de traiter un mur ce qui permet de s’attaquer aux symptômes avant d’entreprendre les travaux pour éliminer la cause profonde du problème d’humidité. Voici quelques idées :

  • Vérifiez le bon fonctionnement de votre ventilation ;
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de fuite sur l’une de vos canalisations et réparez-la si vous le pouvez ;
  • Pour enlever les tâches inesthétiques sur un mur, vous pouvez le nettoyer simplement avec l’eau de Javel et une éponge (les champignons disparaissent avec l’eau de Javel). Ensuite aérez bien et faites sécher ;
  • Vous pourrez procéder de même sur un mur que vous souhaitez ensuite repeindre mais laissez bien sécher entre le nettoyage et la nouvelle peinture. Vous pourrez poser un traitement de type hydrofuge après avoir décapé votre mur et avant de le repeindre.

Notre avis : tout ceci améliorera l’aspect visible et peut se pratiquer seul si le problème touche principalement la surface d’une paroi. Lorsque l’humidité est très ancrée et attaque le mur en profondeur, il est préférable de réaliser des travaux plus importants et, dans ce cas, il vaut mieux passer par un professionnel. Enfin, n’oubliez pas que traiter le mur sans traiter la cause de l’humidité ne sert pas à grand-chose et que les traces d’humidité finiront par réapparaitre.

Mur humide : comment traiter avec des travaux plus importants ?

Une fois que vous avez trouvé l’origine du problème, vous allez surtout vérifier deux points importants : l’isolation et la ventilation. L’isolation doit être contrôlée et le diagnostic fera ressortir les parties de la maison les plus exposées à l’humidité et qu’il convient de traiter en priorité. Par exemple, un mur exposé plein nord est souvent plus froid et humide car il ne reçoit pas suffisamment de chaleur extérieure. Il faudra donc faire l’isolation de cette partie avec soin en ajoutant éventuellement un pare-vapeur. La ventilation (exemple : double-flux ou simple-flux) est importante dans une habitation autant que l’isolation. Elle est d’ailleurs obligatoire dans chaque maison en construction (loi du 24 mars 1983). Si vous isolez parfaitement sans prévoir une ventilation (VMC) suffisante, vous risquez d’assécher l’air et d’être en deçà du taux d’hygrométrie recommandé.

déshumidificateur de mur

A noter : les déshumidificateurs que l’on achète en magasin absorbent le trop-plein d’humidité et restent des outils de dépannage provisoires. En effet, ils agissent sur le symptôme (l’humidité) sans traiter la cause (défaut d’isolation). Vous pourrez vous en servir en attendant d’avoir terminé tous vos travaux. Outre ces deux traitements essentiels si l’isolation n’a jamais été faite, vous pourrez aussi passer par d’autres traitements en les utilisant seuls ou en les combinant selon les cas, mais il sera cependant toujours préférable de demander l’avis d’un expert :

  • Procéder à l’assèchement des murs,
  • Traiter les fondations par une opération de drainage (ce qui pourra faciliter l’évacuation de l’eau extérieure en cas d’intempéries) et/ou l’installation d’une membrane étanche ;
  • Traitement particulier des façades pour les rendre hydrofuges ;
  • Cuvelage pour le sous-sol,
  • Utilisation de pare-vapeur lors d’opérations d’isolation.
  • Faire une saignée dans le mur pour poser un écran contre l’humidité,
  • Injection d’un mur (on asperge un agent chimique dans un mur pour créer un barrage lorsque l’eau remonte du sol).

Traitement des murs humides | contacter un expert près de chez moi

Mur humide : nos suggestions au cas par cas

Une fois que le problème est détecté ainsi que l’origine, il faudra choisir la bonne solution. Voici quelques suggestions au cas par cas, mais vous devrez valider chacun des travaux par un professionnel afin de ne pas vous tromper.

Type de problème Solutions à envisager
· Remontée d’humidité par capillarité · Injection du mur · Saignée dans le mur
· Infiltration par fissure extérieure et remontée par capillarité sur le mur intérieur · Traitement de la façade avec un imperméabilisant · Vérification des joints de façade qui peuvent être endommagés
· Humidité liée à la condensation · Pose de grille d’aération · Installation d’un système de ventilation adapté
· Humidité liée aux ponts thermiques · Isolation du creux après en avoir détecté la position au moyen d’une caméra professionnelle.

Mur humide : quel coût pour traiter un mur ?

Les critères à prendre en compte dans le prix Pour avoir une idée du coût global que représente le traitement d’un mur humide, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • Surface à traiter ;
  • La localisation du problème est-elle résolue ou faut-il la rechercher et prévoir un diagnostic ? (prévoir le coût de ce diagnostic humidité en plus) ;
  • Technique utilisée pour le traitement du mur humide (exemple : isolation, ventilation, drainage, cuvelage, traitement de façade et vérification des joints, etc.)
  • Finitions éventuelles (exemple : traitement + peinture ou traitement + pose de papier peint)

Solution pour les murs humides | rencontrer un expert dans ma ville

Quelques exemples de prix

Type d’opération à effectuer Coût moyen
Diagnostic humidité Entre 250 et 800 euros
Achat d’un déshumidificateur d’air Entre 150 et 400 euros
Coût d’un centre d’assèchement avec sonde Entre 550 et 1 100 euros
Traitement d’un mur par injection de résine (idéal en cas de remontées capillaires) Entre 60 et 250 euros le mètre linéaire

Notre avis : si vous devez faire l’isolation d’une partie de votre maison et du même coup assurer une meilleure performance énergétique du logement, profitez-en pour faire valoir vos droits aux aides financières prévues à cet effet (Crédit d’impôt, Eco-PTZ, TVA réduite et aides de l’Anah selon les cas). Certains travaux ne sont pas simples à réaliser soi-même. Il est parfois préférable, surtout si l’on s’attaque à de gros travaux comme l’isolation, la ventilation ou le traitement de façade de passer par une entreprise de BTP. Sachez par ailleurs, que si votre maison a plus de 2 ans d’ancienneté et que vous la rénovez en faisant faire des travaux de déshumidification, vous pourrez bénéficier d’une TVA intermédiaire de 10 % sur le coût de la fourniture et des travaux effectués. Pour un conseil ou pour faire de gros travaux et trouver un professionnel près de chez vous, nous pouvons vous mettre en relation directement sur ce site avec des experts qualifiés qui sauront répondre à toutes vos attentes.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant
Attaque de termites

Termites : tout savoir, comprendre, traiter – Guide complet

Infiltration d’eau : comment l’empêcher et par quels moyens ?

Cave humide : quel traitement effectuer et pour quel prix ?

Moisissures de mur : comment les empêcher et les traiter ?

Remontées capillaires dans ma maison : comment les traiter et à quel prix ?

Moisissures recurrentes

Moisissures dans la salle de bain : comment les empêcher et par quels moyens ?

Taux d’humidité dans sa maison : quelques chiffres importants

Humidité d’un mur : comment traiter et à quel prix ? Conseils de pros

solution pour traiter mur humide1

Humidité dans la maison : comment l’empêcher et par quels moyens ?