Comment habiller un mur extérieur en parpaing ? Nos solutions

Un mur en parpaing peut légèrement gâcher le charme de votre jardin. Rugueux et nanti d’une teinte grisâtre qui peut rebuter, ce matériau est loin d’être esthétique. Votre mur extérieur en parpaing incommode votre regard et surcharge le décor ? Vous souhaitez l’habiller ou bien le cacher ?

Voici quelques solutions pour transformer votre mur extérieur en parpaing en un élément agréable à regarder qui s’adaptera pleinement à votre jardin.

Option 1 : L’enduit, une valeur sûre

L’enduit, aussi appelé crépi, est une bonne solution pour habiller un mur extérieur en parpaing. Vous aurez le choix entre l’enduit monocouche et l’enduit traditionnel.

Type d’enduitCaractéristiques
MonocoucheL’enduit monocouche ne s’applique qu’en une seule couche. Il offre ainsi un gain de temps appréciable. Cependant, son application est difficile à faire à la main et nécessite l’utilisation de machine à projeter. De plus, il est cher à l’achat.
TraditionnelL’enduit traditionnel s’applique en 3 couches (couche d’accroche, de lissage et décorative).

Pour ce qui est de la finition, vous avez également plusieurs choix : lissé, taloché, projeté, écrasé, gratté, tyrolien

Combien ça coûte ?

Le prix d’un enduit monocouche varie de 20 à 70 € le m2 (pose comprise).

bardage-bois

Prix moyen au m² d'un enduit monocouche avec la pose

Entre 20€ et 70€

Le prix d’un enduit traditionnel oscille entre 20 et 30 € le m2 (pose comprise).

Option 2 : Le parement pour un relooking réussi

Si votre objectif est de donner une plus-value à votre extérieur, le parement est l’option à privilégier. Grâce à cette solution, votre mur en parpaing peut imiter l’apparence de la pierre, de l’ardoise ou même du calcaire. Les parements sont disponibles sous forme de plaques. Ils se fixent directement sur le mur et ne requièrent pas de joints lors de la pose.

Parmi les parements les plus prisés, on peut notamment citer :

  • Le parement en pierre naturelle
  • Le parement en plaquette de pierre
  • Le parement en pierre reconstituée
  • Le parement en briquette
  • Le parement en ardoise

Combien ça coûte ?

Pierre naturelle : 40 à 110 € le m2

Plaquette de pierre : 15 à 90 € le m2

Pierre reconstituée : 25 à 75 € le m2

Briquette : 30 à 50 € le m2

Ardoise : 30 à 50 € le m2

bardage-bois

Prix moyen au m² d'un parement

Entre 15€ et 110€

Option 3 : Le bardage en bois pour apporter du cachet

Le bardage est un processus qui peut être catégorisé dans la même famille que le parement. Mais au lieu d’utiliser des plaques, vous allez ici faire appel à des clins de bois. Cette solution est dédiée pour ceux qui souhaitent apporter une touche chaleureuse à leur extérieur. Le choix est large pour ce qui est des essences. Néanmoins, il faudra se tourner vers celles qui sont imputrescibles et peu sensibles aux insectes xylophages. Parmi les plus prisées, on peut notamment citer :

  • La red cedar, le châtaigner et le robinier qui séduisent pour leur résistance.
  • Le mélèze qui est plébiscité pour son bel aspect. Cependant, cette essence ne supporte pas une forte exposition au soleil.
Note
Quoi qu’il en soit, évitez les bois traités en autoclave (Ageka, Finnforest, Lignum, Silverwood, Ageka…) et les essences exotiques qui requièrent un entretien régulier.

La pose du bardage est effectuée sur des tasseaux fixés sur le mur en parpaing. Il existe 2 méthodes :

La pose à l’horizontaleLa pose à la verticale
Ce type de pose donne une impression de longueur au mur et conduit le regard vers le ciel.

Les lames de bois sont placées horizontalement

Les tasseaux sont découpés et positionnés à la verticale
Ce type de pose amplifie la largeur du mur.

Les lames de bois sont placées verticalement

Les tasseaux sont découpés et posés à l’horizontale

Combien ça coûte ?

Bardage Red Cedar : 50 à 70 € le m2

Bardage châtaigner : 40 à 50 € le m2

Bardage robinier : 30 à 50 € le m2

Bardage mélèze : 12 à 32 € le m2

Note
Si aucune des solutions citées ci-dessus ne vous convient, les plantes constituent une alternative qui pourrait bien vous plaire. Cette option est à considérer dès lors où vous souhaitez fondre dans le décor votre mur en parpaing.

Option 4 : L’habillage par les plantes pour être au cœur de la nature

Voilà une solution écoresponsable pour décorer son extérieur. En plus d’être facile à réaliser, l’habillage d’un mur en parpaing par les plantes est très esthétique.

Si cette option vous tente, sachez que vous avez 3 possibilités quant à sa mise en œuvre :

Les plantes à privilégierCaractéristiqueDifficulté de réalisation
1) Recouvrement par une plante grimpanteLierre ou vigne viergeL’utilisation du lierre ou de la vigne vierge est très pratique pour habiller un mur en parpaing. Ses plantes n’ont besoin d’aucun support pour escalader et orner une paroi.

Le lierre présente l’avantage d’être persistant (habille le mur même en hiver) tandis que la vigne vierge est très esthétique en raison de son feuillage automnal flamboyant (bien qu’elle perde ses feuilles).
Sa mise en place est relativement facile. Il suffit de laisser pousser des plants de lierre ou de vigne vierge au pied de votre mur en parpaing.

ATTENTION : ces plantes ne doivent pas servir à habiller un mur en parpaing en mauvais état. En effet, elles peuvent s’enraciner entre les interstices et nuire à la solidité de la construction.
2) Palissage de plantes sur un treillagePetiolaris, clématites, hydrangea pour les murs ombragés

Jasmins, bougainvilliers, rosiers grimpants pour les murs exposés au soleil
Contrairement au lierre (et à la vigne vierge), ces plantes ne peuvent pas arpenter seules un mur sans s’appuyer sur un support. Il vous faudra donc recourir à un treillage.Le palissage de plantes grimpantes sur un treillage est une opération relativement simple.

Il suffit de trouver un treillage dans les magasins de bricolage (en bois ou en plastique) ou bien de fabriquer soi-même un treillis constitué de fil de métal.
3) Mur végétalEn bas du mur : les graminées comme le carex et le festuca

Au milieu : les plantes grimpantes comme le jasmin, le lierre et la passiflore

En haut : les plantes aromatiques comme la ciboulette et la coriandre

Les plantes vivaces (orpin, lamier, armoise, fougère…) et les plantes rampantes (on pense notamment à l’helxine) peuvent également être utilisées pour créer un mur végétal.
Dans ce dernier cas, les plantes sont incorporées dans un feutre horticole rempli de terreau, le tout fixé par des tasseaux, une grille ou des rails métalliques.Le dressage d’un mur végétal n’est pas à la portée de tout le monde. Si vous envisagez cette option, le recours aux services d’un professionnel est fortement recommandé. En effet, la mise en place de ce type de structure requiert des techniques poussées afin que le résultat soit durable.

Combien ça coûte ?

Le prix des plantes cités ci-dessus dépasse rarement les 5 € l’unité.

Le prix du treillage quant à lui oscille entre 10 et 100 €.

Le service d’un paysagiste pour la création d’un mur végétal est de 400 €/m2 (pose et fourniture comprises).

bardage-bois

Prix moyen au m² d'une création d'un mur végétal par un paysagiste

Environ 400€

Si vous recherchez un professionnel, n’hésitez pas à consulter notre réseau. Nous pouvons vous mettre en contact avec des artisans qualifiés partout en France.

Option 5 : La haie, pour une décoration tout en simplicité

D’habitude, on se tourne vers les haies pour entourer ou structurer un jardin. Cependant, on peut également les utiliser pour dissimuler un mur en parpaing. Pour cela, vous n’avez qu’à déposer des plantes au pied du mur et patienter. Laissez toutefois un espace entre les haies et le mur en guise d’allée pour les tailler. Les haies sont à privilégier si la hauteur de votre mur en parpaing n’est pas trop haute.

Bon à savoir
La distance de plantation à respecter entre les arbustes est de 65 cm.

Combien ça coûte ?

Comptez minimum 100 € pour 10 arbustes.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville