Avis et prix des meilleurs poêles à pétrole : qu’en pensent les consommateurs ?

Généralement utilisé comme chauffage d’appoint dans une pièce excentrée ou encore ponctuellement lors des grands pics de froid. Bien qu’il s’agisse à la base d’un appareil rudimentaire, beaucoup de progrès ont été réalisés dans ce domaine.

Il existe plusieurs variantes des poêles à pétrole, chacune possède ses propres fonctionnalités et votre choix devra avant tout reposer sur vos critères d’utilisation. Alors, voyons voir de quoi il en retourne.

Les caractéristiques d’un poêle à pétrole

Avant de se lancer dans le choix d’un poêle à pétrole, il est important de comprendre comment ce type d’appareil fonctionne et quelles sont les caractéristiques essentielles à connaître pour faire le bon choix.

Tarif moyen horaire d'un chauffagiste

Entre 30€ et 60€

Fonctionnement d’un poêle à pétrole

On retient généralement 2 types de poêles à pétrole. Les modèles les plus connus sont à mèches et les modèles plus récents sont appelés Inverter. Chaque modèle possède ses propres spécificités. Les voici :

Le poêle à pétrole à mèche

Il s’agit du type de modèle le plus connu. Muni d’une pile et de carburant, il est très facile à utiliser. Pour l’allumer il suffit d’appuyer sur un bouton, généralement un autre bouton permet de régler la hauteur de la mèche.

Mais parmi les poêles à pétrole à mèche il existe les poêles à simple combustion et les poêles laminaires (aussi appelés poêles à double combustion). Les poêles à simple combustion sont les moins chers de tous. Ils dégagent une forte odeur (surtout au démarrage) et nécessitent plus d’entretien que les autres modèles.

Les poêles à pétrole à double combustion sont composés de deux chambres de combustion, ils chauffent la pièce de façon plus efficace avec le même montant de carburant. L’émanation des odeurs est donc beaucoup moins intense qu’avec les modèles à simple combustion.

Le poêle à pétrole Inverter (ou électrique).

Le poêle à pétrole Inverter est alimenté électriquement, inutile donc si vous désirez anticiper une coupure de courant. Ils sont équipés d’un système de ventilation automatique et d’un thermostat.

Le thermostat leur permet de réguler automatiquement leur puissance de chauffe et la ventilation permet de mieux envoyer la chaleur dans toute la pièce. Selon les modèles et la capacité du réservoir, ils peuvent être réglés sur plusieurs jours voire une semaine et ne dégagent presque aucune odeur.

Surface et puissance de chauffe

La surface à chauffer va être l’un des critères de choix les plus importants. Il est évident que si vous devez chauffer 5 m² vous n’aurez pas besoin d’un poêle à pétrole capable de chauffer 20 m².

Pour faire simple, comptez une puissance comprise entre 2500 et 3000 Watts pour une pièce de 50 m³. Une pièce de 50 m³ fait 25 m² sur une hauteur de 2 mètres sous plafond. Selon les cas, si votre pièce est plus ou moins bien isolée, sous les combles ou au premier étage, vous pouvez choisir un modèle plus ou moins puissant.

De plus, la répartition de la pièce va également jouer sur le choix d’un ou plusieurs poêles à pétrole. En effet, si pour une pièce carrée de 5 x 5 mètres un poêle de 3000 Watts suffit, si votre pièce fait 3 x 8 mètres, mieux vaut encore acheter deux poêles de 1500 Watts et les placer aux deux extrémités.

Bon à savoir
Enfin, sachez que les poêles à pétrole électrique permettent de mieux réguler la température d’une pièce sur la durée sans avoir à réguler soi-même la température. Si vous désirez chauffer une pièce durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avec ce type de poêle, préférez un modèle à fonctionnement électrique.

Consommation et autonomie

La consommation de votre poêle à pétrole et l’autonomie qui en découle sont deux facteurs clés à prendre en compte. En effet, si vous désirez chauffer une ou plusieurs pièces durant plusieurs jours, il est important de connaître en avance vos besoins en carburant.

La consommation est déterminée par le type de poêle (à mèche, Inverter, etc) et sa puissance. Par exemple un poêle à pétrole à double combustion de 3000 Watts consomme à peu près ¼ de litre par heure. Ce qui veut dire que pour un réservoir de 6 litres il a une autonomie de 24 heures. Généralement, les modèles électriques consomment moins et peuvent même diviser par deux leur besoin en carburant. Ce qui signifie que pour le même volume de carburant il possède une autonomie de 2 jours.

Quelles fonctionnalités pour un poêle à pétrole ?

Selon les modèles, certaines fonctionnalités plus ou moins intéressantes et utiles peuvent équiper un poêle à pétrole. Généralement ces dernières sont uniquement présentes sur les poêles à pétrole Inverter. Voyons ce qu’il en est :

  • Commande à distance : une télécommande fournie avec permet de programmer et réguler le poêle à pétrole à distance.
  • Auto nettoyage : fonctionnalité très utile qui permet de faciliter l’entretien et de le rendre moins récurrent.
  • Thermostat : il permet de déclencher ou d’arrêter la combustion en fonction de la température de la pièce et de la programmation que vous avez entrée.
  • Programmation : toujours présente sur les modèles munis d’un thermostat, la programmation vous permet de régler les différentes plages de température en fonction du jour et de l’heure.
  • Détection de présence : elle permet au poêle à pétrole de s’arrêter dès lors que personne n’est présent dans la pièce.

Sécurité et entretien d’un poêle à pétrole

L’entretien d’un poêle à pétrole s’effectue régulièrement. Peu importe le modèle que vous choisissez, vous devrez obligatoirement le nettoyer une fois par an. Cependant, certains modèles comme les poêles à simple combustion nécessitent plus d’entretien au fur et à mesure de leur utilisation. Il faudra changer de mèche, nettoyer la chambre de combustion, etc. Si vous ne voulez pas ou très peu d’entretien, le meilleur choix est encore un poêle à pétrole Inverter (équipé d’une fonction auto-nettoyage).

En termes de sécurité, il ne faut pas oublier qu’un poêle à pétrole brûle un carburant pour chauffer votre logement, ce qui n’est pas anodin. Si l’on ne fait pas attention, une catastrophe peut très vite arriver. Généralement, sur ces modèles on retrouve :

  • Un bouton d’arrêt d’urgence : il stoppe net l’apport en carburant et la combustion s’arrête en quelques secondes. Certains modèles sont également équipés d’un bouton d’arrêt d’urgence automatique qui stoppe la combustion en cas d’émanation de gaz.
  • Un système anti basculement : cette fonctionnalité permet de fermer l’arrivée de carburant si le poêle venait à basculer ou tomber afin d’éviter tout risque d’accident.
  • Des parois isolées : les parois isolées sont obligatoires sans quoi la chaleur dégagée serait si élevée qu’il serait possible de cuire un œuf sur ces dernières.
Note
Si l’une de ces fonctionnalités venait à manquer, passez votre chemin. Il ne s’agit pas d’un appareil dans les normes et encore moins quelque chose que vous avez envie de poser dans votre salon en étant assoupi sur le canapé.

Que pensent les consommateurs des poêles à pétrole ?

Les avis sont très mitigés et il existe du pour et du contre concernant les poêles à pétrole. Voyons ce qu’en disent Jacques et Paul, deux personnes en lien direct avec les poêles à pétrole.

L’avis de Paul, chauffagiste

Il ne faut pas oublier que le poêle à pétrole est un chauffage d’appoint et ne peut pas être utilisé comme un chauffage permanent. Il entraîne beaucoup d’inconvénients comme l’utilisation d’énergies fossiles et l’émanation de gaz.

Si votre logement n’est pas bien isolé, préférez investir dans son isolation plutôt que dans un poêle à pétrole high-tech. Et si vous désirez un chauffage d’appoint, pourquoi ne pas opter pour un poêle à granulés

L’avis de Jacques, utilisateur d’un poêle à pétrole

J’ai opté pour un poêle à pétrole Inverter il y a quelques années de cela. Je l’utilise en général sur une période d’un mois en hiver. Il m’a toujours très bien servi et ne consomme que très peu de carburant. Il possède un réservoir de 8 litres et développe une puissance de 3000 Watts. En le faisant fonctionner 10 heures par jour, un plein de carburant me tient presque 5 jours. De quoi faire envier certains utilisateurs de poêles à granulés.

Comment bien choisir son poêle à pétrole ?

Bien choisir son poêle à pétrole relève avant tout de l’utilisation que l’on veut en avoir. S’il s’agit de chauffer ponctuellement une pièce quelques jours par an, inutile d’investir dans un modèle haut de gamme, un poêle à simple combustion fera amplement l’affaire. Cependant, si vous utilisez votre poêle plusieurs fois par an et même pendant toute la saison hivernale, optez plutôt pour un modèle électrique à technologie Inverter qui vous permettra de mieux chauffer, plus efficacement et sans consommer trop de carburant.

Voici les 6 critères à retenir pour bien choisir son poêle à pétrole

  • Type de fonctionnement : simple combustion, double combustion ou Inverter. C’est à vous de décider ce dont vous avez besoin.
  • Puissance de chauffe : préférez toujours un poêle à pétrole un peu plus puissant que nécessaire.
  • Autonomie : selon les cas si vous ne le faites tourner qu’une heure ou plusieurs jours.
  • Fonctionnalités : thermostat, auto nettoyage, etc.
  • Sécurité : si vous retenez les 3 critères de sécurité, rien ne devrait pouvoir arriver.
  • Entretien : l’entretien de votre poêle à pétrole est important, selon les modèles, certains en demandent plus que d’autres.

Si vous retenez ces 6 critères pour choisir votre poêle à pétrole, normalement vous ne devriez pas faire d’erreur. 

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville