Travaux dans votre logement et assurance habitation

travaux logement assurance habitationRouage essentiel dans la sécurisation juridique des locataires et des propriétaires, tout autant que des tiers, l’assurance habitation est un dispositif requis pour toutes les personnes occupant un immeuble bâti. Cette couverture assurantielle présente un intérêt particulier lorsque l’occupant d’un bien immobilier (maison, appartement, chalet…) entreprend des travaux de rénovation ou de réfection. Se pose alors la question de savoir ce qui est couvert par l’assurance habitation dans le cadre de tels travaux, et ce qui ne l’est pas !

L’assurance habitation : définition

D’après les-masure une assurance d’habitation est une couverture juridique permettant à l’occupant (locataire ou propriétaire selon les cas) d’un immeuble bâti de bénéficier de la part de l’assureur, d’une indemnité en cas de survenance d’un sinistre tel que dégât des eaux, incendie, cambriolage…
Ce type d’assurance connaît plusieurs modalités et variantes, selon le type de risque à couvrir, selon la qualité de l’occupant (locataire, propriétaire…).

assurance multirisque habitationLa couverture classique d’une assurance habitation

Une assurance d’habitation classique couvre généralement des sinistres qui peuvent survenir en raison de la présence de certaines infrastructures (conduites de gaz, conduites d’eau…) et certains mobiliers dans la maison, ou encore en raison des risques liés à la sécurité de l’habitation. C’est pourquoi l’indemnité d’assurance d’habitation couvre habituellement les dégâts des eaux, les incendies, les bris de glace et les actes de vol, cambriolage.

La couverture des travaux par une assurance habitation

Assurance travauxMais la plupart des propriétaires ne se doutent généralement pas que le fait d’entreprendre des travaux dans leur maison peut influer sur le contrat d’assurance en matière d’habitation.

Il faut savoir que d’un contrat d’assurance d’habitation à un autre, les travaux de rénovation ou les gros travaux peuvent parfois ne pas être pris en charge par l’assureur. Il y a lieu également de prendre en compte le fait qu’entamer des travaux dans sa maison peut engendrer des risques supplémentaires. C’est le cas notamment lorsque le propriétaire engage un maître d’œuvre ou un entrepreneur pour effectuer les travaux. Dans ce cas, si un accident survenait sur le chantier de construction, il est fort possible que vous ayez à en pâtir financièrement, surtout si cela n’est pas pris en charge par votre assurance d’habitation.

Toutefois, vous pourrez solliciter la mise en jeu de la garantie décennale du maître d’œuvre si jamais les dommages matériels survenus avaient été causés par un vice de construction imputable au maître d’œuvre. Une garantie de bon fonctionnement couvre également les équipements installés dans le cadre des rénovations, et ce dans un délai de deux ans. Sachez également qu’en cas de travaux sur un immeuble, les primes d’assurance peuvent soit être revues à la hausse soit être revues à la baisse, selon que les rénovations entreprises abaissent ou augmentent la possibilité de survenance d’un risque.

Conseils et astuces pour entreprendre ses travaux en toute sérénité

Bon à savoir
Afin de pallier le fait que les travaux peuvent ne pas être couverts par une assurance d’habitation, voici les bons réflexes à avoir auprès de son assureur. Il convient avant tout de vérifier auprès de son assureur que les travaux sont bien couverts par l’assurance d’habitation (source). Auquel cas, il y a lieu de s’informer précisément sur les types de travaux couverts (travaux de rénovation, gros travaux…).

La première précaution est donc d’informer au préalable son assureur, avant le début du chantier, et de solliciter ses conseils. Vous saurez de la sorte si de tels travaux sont couverts ainsi que les accidents qui pourraient en découler, notamment si vous faites appel à un entrepreneur externe.

Au besoin, votre assureur vous informera s’il y a lieu de renégocier avec lui une extension de couverture assurantielle ou s’il faut signer un nouveau contrat d’assurance. A la fin des travaux également, n’omettez pas de signaler cela à votre assureur, afin qu’il soit en mesure d’apprécier si le niveau de risques de votre habitation a diminué ou au contraire, augmenté.

Habituellement, si les travaux ont été correctement faits, vous aurez peut-être le plaisir de voir vos primes d’assurance diminuer. Cette démarche de transparence est de toute évidence indispensable afin de vous garantir le paiement de l’indemnité d’assurance en cas de sinistre, car vous aurez préalablement déclaré tout ce qui était susceptible de déclencher la survenance d’un nouveau risque ou de faire disparaître ce dernier.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville