Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Travaux de plâtrerie : quelles prestations pour quels tarifs ?

Vous sentez l’envie d’une nouvelle aire dans votre intérieur ? Il est peut-être temps de penser aux travaux de plâtrerie. Pour aménager votre bureau ou local de commerce, choisir le plâtre constitue un moyen d’accroître le charme de la pièce. Particuliers et professionnels font appel à des plâtriers afin de rénover ou d’aménager leurs locaux. Grâce à la plâtrerie, vous pouvez profiter de cloisons présentables et isolées, des combles ainsi que des ouvertures aménagées. Les travaux de plâtrerie couvrent de multiples fonctions dans votre logement.

Qu’entend-on par travaux de plâtrerie ?

Lorsque la plâtrerie est évoquée, nombreux sont ceux qui ne pensent qu’au crépissage des plafonds. Pourtant, les activités du plâtrier s’avèrent plus larges que cela. Elles concernent d’autres travaux de rénovation. À part poser le crépi sur les parois et les plafonds, le plâtrier réalise des activités d’isolation. Il procède au doublage et à l’isolation de vos cloisons. En se servant de plâtres, il monte des mobiliers d’intérieur comme les étagères et les placards. Les travaux de plâtrerie concernent aussi la pose de planchers et la mise en place de faux plafonds. Afin de créer des supports de mobiliers dans vos pièces, vous pouvez saisir le plâtrier.

Quels tarifs sont appliqués ?

Les prix fixés par les professionnels varient selon, les travaux à effectuer et les villes d’intervention. Ils sont établis au m² ou à l’heure. Afin de vous donner une idée de la somme à mettre de côté pour votre projet, vous pouvez consulter les fourchettes de prix des travaux de plâtrerie ci-dessous.

Tarif moyen de travaux de plâtrerie selon les types de services
Entre 3 € et 75 € par m2

Prix des travaux sur les cloisons

Doubler une cloison neuve en polystyrène tourne autour de 33 euros par m². Lorsqu’il s’agit d’une rénovation, les tarifs montent à 36 euros. Pour une cloison en doublage où la laine de verre est incorporée, il faut 38 euros par m² au moins en neuf. La rénovation nécessite 42 euros.

Prix des travaux de plafond

Vous souhaitez mettre en place des plaques de plâtre dotées de laine de verre ? 40 euros par m2 suffit pour ce plafond en neuf. La rénovation exige 4 euros de plus. Lorsque les travaux concernent les combles aménagés, il faut 42 euros pour mettre en place un m2 de plafond. Rénover ce type de plafond coûte 47 euros par m2.

Prix des travaux de jointement

En général, les plâtriers fixent le même tarif pour la rénovation et l’installation du jointement. Avec un modèle en deux passes, le m2 revient à 3,2 euros. Le jointement des angles saillants coûte 12,5 euros par m2.

Tableau 1 : Tarifs du plâtrier par m²

Minimum (en euros) Maximum (en euros)
Pose simple 10 15
Pose de placo (cloison)

Pose de placo (plafond)

30

33

40

70

10 à 15 euros au m² suffisent pour la pose de plaque de plâtre. Pour isoler votre comble ou toiture à placo, vous pouvez prévoir entre 20 à 70 euros par m². La pose d’une cloison isolante coûte entre 30 à 40 euros par m². Mettre en place un plafond en placo commence à 33 euros.

Tableau 2 : Tarifs du plaquiste par m²

Neuf (en euros) Rénovation (en euros)
Cloison 33 – 38 36 – 42
Plafond 40 – 42 44 – 47
Jointement 3,2 – 12,5

Astuces pour minimiser les dépenses

Ces prix ne sont qu’indicatifs. À vous de jouer pour débourser le moins en bénéficiant de travaux bien réalisés ! Pour ce faire, n’hésitez pas à acheter vous-même les produits utiles. Les devis restent gratuits. Il est préférable de confier les tâches à des artisans offrant des garanties. Même si leurs tarifs sont moindres, les plâtriers ne suivant pas les normes vous feront perdre de l’argent avec des prestations bâclées sans garantie.

Pourquoi faire appel à un plâtrier ?

Doué pour les travaux manuels, vous pouvez, tant bien que mal, aménager vos combles. Il est aussi possible que vous aboutissez au montage de vos mobiliers de cuisine. Pourtant, saisir un professionnel pour réaliser vos travaux de plâtrerie constitue toujours une idée maligne. Certes, les tarifs du plâtrier se soustraient de vos dépenses lorsque vous réalisez vous-même les tâches. Cependant, les avantages issus des travaux d’un expert vous reviennent beaucoup plus précieux. Explications ! La manipulation des produits comme les plâtres nécessite de l’habileté.

Astuce de notre expert

Le professionnel qui exerce le métier chaque jour mérite notre confiance sur ce point. Il bénéficie de formations spéciales lui permettant d’exercer efficacement son métier. Ainsi, il maîtrise l’ensemble des techniques utiles pour des travaux de qualité. Vous pouvez profiter des conseils prodigués par votre plâtrier sur les produits à privilégier et les précautions à prendre, en fonction de vos besoins.


Choisir un plâtrier pour vos travaux

Bon nombre d’agences de construction proposent leurs plâtriers pour les projets de rénovation ou d’aménagement. Vous vous trouvez alors dans l’embarras du choix en cherchant le professionnel idéal. Comment sélectionner le plâtrier adapté ? Quelques critères doivent être respectés.

Une expertise pour la prise en charge de votre projet

Le domaine de la plâtrerie semble si large qu’il couvre diverses tâches. Vous pouvez alors découvrir des plâtriers ou des plâtriers-plaquistes. D’autres se nomment staffeurs-ornemanistes. Il suffit d’orienter votre choix selon, les ouvrages à effectuer. Pour réparer les murs, un plâtrier fera l’affaire. Installer et isoler les cloisons nécessitent l’intervention du plâtrier-plaquiste. Il en est de même pour l’installation de faux plafonds. Lorsque les travaux touchent la décoration, le staffeur-ornemaniste permet de ne pas vous faire plonger dans la déception. Où que vous vous trouviez en France, nous avons des artisans auxquels vous pouvez être mis en relation.

Soyez curieux des formations suivies par vos futurs prestataires

Pour choisir un plâtrier à la hauteur de vos attentes, se fier à des propos publicitaires ne suffit pas. Vous pouvez vous documenter sur la certification ou le diplôme détenu par le professionnel. Cela prouve les formations de base dont il a bénéficié. Tenir compte des expériences du plâtrier peut aussi constituer une bonne mesure de précaution afin de profiter des services d’un excellent agent.

Le tarif établi

Chaque artisan fixe ses tarifs sur les divers travaux de plâtrerie. Les coûts des services dépendent d’abord des types de tâches à entreprendre et de leurs difficultés. Les tarifs des interventions dans toutes les villes françaises ne sont pas les mêmes. Réaliser quelques comparaisons de devis avant de signer un contrat s’avère être nécessaire. Vous trouverez sûrement des tarifs plus abordables que d’autres. Il faut quand même rester prudent par rapport à la qualité et la garantie des travaux à prix trop bas.

Existe-t-il des assurances ?

Dans la réalisation des travaux de construction, dont la plâtrerie, la détention d’assurance responsabilité civile professionnelle est incontournable. Vous devez vérifier si le professionnel en dispose. Il est également essentiel de demander l’existence d’une garantie décennale. Le respect des règlementations en vigueur constitue un point important pour un artisan.

Devis avant tout

Lorsque les coûts des travaux excèdent les 150 euros, le professionnel est tenu de vous fournir un devis détaillé. Le document mentionne les prestations ainsi que leurs frais. Il inclut aussi les autres frais comme les dépenses de déplacement. Les taxes et les taux en vigueur y figurent. Vous devez distinguer clairement le montant HT ainsi que le total toutes taxes comprises. Le délai des travaux et leur début sont mentionnés sur le devis.

Travaux de plâtrerie : quelles règlementations ?

La loi exige d’un artisan plâtrier un BEP ou un CAP afin de pouvoir exercer ses activités. Sans un diplôme équivalent, le professionnel doit passer trois ans comme salarié ou indépendant pour acquérir de l’expérience professionnelle. Assurez-vous que votre prestataire soit inscrit au répertoire des métiers. Pour les travaux réalisés dans les logements neufs, la Nouvelle Règlementation Acoustique doit être prise en compte. Après les travaux d’isolation des cloisons, le professionnel délivre une attestation de la NRA. Les artisans intervenant dans les logements neufs se conforment aussi à la Règlementation Thermique 2012.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant
Renovation plafond suspendu

Rénovation du plafond suspendu : prix et conseils de pro

Travaux de plâtrerie : quelles prestations pour quels tarifs ?

Rénovation du mur par un plaquiste

Quels tarifs pour un plaquiste et pour quelles prestations ?

Comment faire un faux plafond

Faire un faux plafond : techniques de pose et astuces

La pose de placo

Pose Placo : ce qu’il faut savoir