Des artisans trouvés dans votre ville !
Contacter

Radiateur basse température : prix, atouts, modèles et conseils de pro

Le radiateur basse température est un moyen économique et écologique de se chauffer. C’est pourquoi, on peut aussi le qualifier de chauffage basse consommation. Si l’on peut lui reprocher son gabarit assez encombrant, ce type de radiateur n’a pas besoin de monter à une température élevée pour apporter un certain confort thermique. Il permet ainsi de réaliser de belles économies et donnera le maximum de ses capacités s’il s’inscrit dans une maison parfaitement bien isolée et est couplé à une chaudière basse température. Il existe plusieurs modèles de radiateurs basse température et les matériaux choisis peuvent faire la différence. Comment bien choisir son radiateur basse température ? Nos avis et conseils de pro.

Radiateur basse température, présentation

Qu’est-ce qu’un radiateur basse température ?

Si la chaleur diffusée est comparable à celle d’un radiateur à eau classique, le radiateur basse température se démarque par une consommation d’énergie inférieure de 30 % par rapport aux autres radiateurs à haute température. C’est pourquoi, on les appelle aussi bien radiateurs basse température que radiateurs basse consommation.

Si dans un radiateur classique l’eau circule à une température moyenne de 75 à 90°C, dans le radiateur basse température, l’eau n’excède jamais une température de 50°C, tout en favorisant un bon niveau de confort thermique. Des modèles récents peuvent même démarrer avec une température légèrement inférieure à 40°C.

On associera donc le radiateur basse température à une chaudière basse température. Vous pourrez également vous en servir avec une chaudière à condensation.

Enfin, les radiateurs basse température peuvent se présenter avec des matériaux différents :

  • l’aluminium,
  • la fonte,
  • l’acier.

Ces matériaux auront un impact sur la diffusion de la chaleur, la montée en température et le coût de l’appareil (voir plus loin).

Notre avis : Les nouveaux modèles de radiateurs basse consommation valent de s’y intéresser de plus près car les fabricants ont travaillé sur une régulation intelligente et les systèmes ont évolué en devenant plus performants encore (temps de réaction plus rapide et températures d’entrée démarrant en-dessous de 40° C).

Fonctionnement du radiateur basse température

Le fonctionnement de se radiateur à eau s’appuie sur deux spécificités :

  • l’eau est chauffée entre 40° et 50° C (température de chauffe maximum qui lui vaut l’appellation de radiateur basse température) ;
  • le radiateur dispose d’une surface de contact avec l’air ambiant bien plus importante que les radiateurs à haute température ce qui permet d’atteindre un confort thermique équivalent tout en consommant moins d’énergie.

On pourrait penser que ce type de radiateur n’est pas suffisamment adapté en cas de froids plus importants mais il n’en est rien puisque les fabricants ont planché sur des techniques telles que :

  • la surface au contact avec l’air ambiant qui est plus importante,
  • l’existence de petits tuyaux pour chauffer un plus grand volume avec moins d’eau à l’intérieur du radiateur ;
  • pour certaines modèles, des micro-ventilations permettent d’accélérer la montée de la chaleur.

A noter : vous connaissiez peut-être déjà le chauffage au sol qui fonctionne avec la même technique que le radiateur basse température. Cependant, ce système de plancher chauffant est plus contraignant car il nécessite des travaux plus conséquents. Les tuyaux sont intégrés dans le sol pour servir de canalisations et faire circuler l’eau à basse température.

Quel matériau choisir pour votre radiateur basse température ?

Selon que vous choisirez un radiateur en fonte, en acier ou en aluminium, vous n’obtiendrez pas tout à fait les mêmes caractéristiques. Le matériau est déterminant dans la montée en température, la durée de vie de l’appareil, son coût et enfin son aspect esthétique.

1) Radiateur basse température en fonte

Ses plus :

La fonte se démarque pour ses qualités de solidité qui permet de profiter de son radiateur plus longtemps. Ce matériau permet une bonne diffusion de chaleur qui est homogène et apporte le confort souhaité.

Ses moins :

La fonte est un matériau plus coûteux que les autres matériaux. Vous payerez donc votre radiateur plus cher. Il faut ajouter que c’est un matériau lourd qui rendra parfois la fixation d’un radiateur un peu plus délicate. Enfin, la montée en température reste trop lente et en fait un handicap pour ce type de radiateur.

2) Radiateur basse température en aluminium

Ses plus :

Plus léger que la fonte, il permet de manipuler plus facilement le radiateur et rend son installation plus aisée. Il est moins cher que la fonte. L’aluminium offre en outre une montée en température rapide et il n’assèche pas l’air ambiant.

Ses moins :

Il n’offre pas la même solidité que la fonte et la durée de vie de votre radiateur sera plus courte. S’il monte vite en température, la descente est relativement lente.

3) Radiateur basse température en acier

Ses plus :

Les radiateurs basse température en acier peuvent se décliner sous de multiples coloris et les modèles sont adaptés à tous les goûts (choix de dimensions, formes, etc.). La montée et la descente en température sont rapides. Il n’assèche pas l’air ambiant. Son prix est abordable.

Ses moins :

Une durée de vie plutôt courte par rapport à la fonte.

Notre avis : pour le radiateur basse température, il vaut mieux privilégier des matériaux comme l’aluminium et l’acier. La fonte, qui offre certes de nombreux avantages, ne monte pas assez rapidement en température. Avec une densité importante et donc une forte inertie, le matériau fonte mettrait beaucoup trop de temps à chauffer pour ce type de radiateur. Elle reste cependant le matériau privilégié pour les bâtiments anciens.

Radiateur basse température : avantages/inconvénients

Les atouts du radiateur basse température

Le radiateur basse température permet surtout de faire des économies sur la facture d’énergie. Il s’avère de ce fait, écologique tout en étant économique. Petit rappel de ses principaux avantages :

  • Vous dépensez grâce à lui 30 % d’énergie en moins (si l’isolation est correcte) ;
  • La chaleur diffusée est uniforme ;
  • Le confort thermique est assuré (pas de coins froids dans la pièce, chaleur homogène) ;
  • Ce radiateur peut être couplé à une chaudière basse température, une pompe à chaleur (PAC eau/eau) ou un chauffage à énergie solaire ;
  • Le prix de l’équipement est abordable ;
  • Installé par un professionnel certifié, il peut donner droit à des avantages financiers du fait de son aspect écologique.

Quelques inconvénients sont à noter

Le radiateur basse température présente toutefois quelques inconvénients :

  • Son encombrement est plus important qu’un autre type de radiateur ;
  • Du fait de cet encombrement, il parait souvent moins esthétique qu’un autre type de radiateur ;
  • Si la gamme de prix est assez large, comptez tout de même jusqu’à 1 600 euros pour les modèles les plus chers et selon les caractéristiques et le matériau choisi ;
  • Le changement de plusieurs radiateurs haute température par des appareils basse température peut représenter un budget important selon la superficie de votre logement et le nombre de pièces concernées ;
  • Pour bénéficier d’aides pour l’amélioration de la performance thermique, il faut prévoir de changer les autres radiateurs et ne pas oublier de vérifier la qualité de l’isolation !

Combien coûte un radiateur basse température ?

Quels critères pour évaluer le coût d’achat d’un radiateur basse température ?

Pour avoir une vue d’ensemble sur votre budget global, il faudra prendre en compte un certain nombre de critères, comme par exemple :

  • La marque du radiateur basse température,
  • La technique (variable selon les fabricants),
  • La puissance du radiateur,
  • Le matériau choisi,
  • Les dimensions ;
  • Le nombre d’appareils (si vous voulez voir la différence au niveau de votre facture d’énergie, il est peut-être préférable de vous équiper essentiellement de radiateur basse température. Dans ce cas, combien vous en faut-il ?) ;
  • L’accès à des primes ou des aides financières (à vérifier au cas par cas).

Prix indicatifs : quelques exemples

Les prix démarrent aux alentours de 50 à 60 euros et peuvent grimper jusqu’à 1 600 euros selon la puissance, le type de radiateur (avec ou sans régulation, avec ou sans ventilateur, etc.), le matériau, etc.

Quelques exemples pour des radiateurs d’une puissance de 1 500 Watts :

Modèle/caractéristiques Matériau Prix moyen TTC (hors pose)
Radiateur sans régulation Alu 165 euros

Radiateur avec volume réduit

Sans régulation

Alu 380 euros
Radiateur sans régulation Fonte 330 euros
Radiateur avec régulation (+ ventilation 3 vitesses) Alu 980 euros
Radiateur avec régulation Fonte 1 100 euros

L’installation : passez par un pro !

Préalable à l’installation : vérifier l’isolation thermique !

On ne le répétera jamais assez ! Tout appareil destiné à faire des économies d’énergie fonctionnera toujours en-dessous de ses capacités si le logement est mal isolé.

Avant de vous équiper, vérifiez où vous en êtes de votre isolation thermique. Isolation des combles, fenêtres double ou triple vitrage, taux d’hygrométrie : tout cela vous donnera déjà une idée. Vous pouvez aussi, si cela n’a pas été fait, faire établir un DPE (Diagnostic de Performance Energétique).

Réalisé par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), le DPE permet de pointer les endroits de la maison où l’isolation peut faire défaut. Vous pourrez alors engager les travaux nécessaires. Les travaux d’isolation thermique ouvrent droit à des aides de l’Etat et des collectivités locales et régionales, s’ils respectent les critères définis dans la Réglementation Thermique de 2012 (RT2012).

Installation d’un radiateur basse température

Là aussi, il vaut mieux faire appel à un professionnel car vous pourrez au moins bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5 % au lieu des 20 % habituels.

D’autres aides, étudiées au cas par cas, peuvent être accordées. Cela dit, si vous ne vous équipez que d’un radiateur basse température et que les autres moyens de chauffage sont énergivores, vous n’aurez pas droit à d’autres aides. Pour vous mettre aux normes d’un point de vue énergétique, il faut que l’ensemble de votre équipement de chauffage représente un réel progrès et des économies d’énergies vérifiables (exemple : installation d’une pompe à chaleur, changement de votre ancienne chaudière et remplacement de celle-ci par une chaudière basse température ou une chaudière à condensation…).

Avec l’achat d’une chaudière basse température ou à condensation, vous pourrez regrouper votre équipement et obtenir des aides financières particulièrement avantageuses (aides de l’Anah, primes énergies, etc.).

N’hésitez pas à contacter, en amont, un ou plusieurs professionnels qualifiés afin d’évaluer vos besoins et d’obtenir plusieurs devis afin de pouvoir comparer les prix et prestations. Nous pouvons vous mettre en relation directement sur ce site avec des professionnels sérieux et disponibles sur toute la France.

Faire estimer mon projet avec des artisans près de chez moi


1651 avis - 87%

Depuis 2008, notre réseau de 460 artisans implantés dans chaque département se mettent à votre disposition pour vous guider et vous accompagner dans votre projet de travaux. Nous vous proposons de rentrer en contact avec ces professionnels qualifiés et expérimentés qui vous proposeront le meilleur qualité/prix.

  • Remplissez la demande en décrivant votre projet
  • Obtenez 3 devis gratuits
  • Choisissez l'offre la plus adaptée à vos besoins...



  • Une question sur votre chiffrage ?

    Si vous souhaitez passer par le formulaire pour rentrer en contact avec notre équipe et nous présenter votre projet, nous nous tenons à votre disposition pour répondre à vos questions : Nous contacter