Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Prix d’une toiture au m2 : notre guide complet professionnel

Vous songez à faire construire, et vous voulez certainement anticiper votre budget au plus près. Nous sommes là pour vous y aider !

Quand on s’apprête à construire une maison, le prix de la toiture est à prendre en considération dès les débuts du projet. En effet, celle-ci constitue un poste de dépense non négligeable dans une entreprise de ce genre, mais aussi relativement modulable. Selon le type de toiture et donc d’isolation que l’on choisira, les prix varient grandement.

Pose d’une toiture | joindre un pro dans ma ville

Nous vous conseillons de ne pas aller chercher l’économie à tout prix. La toiture est un élément indispensable de votre maison, et en assure la protection, bien entendu, en même temps que l’isolation. De sa qualité dépendent donc bien d’autres caractéristiques de votre maison, et chercher à rogner sur le prix à ce stade revient à se préparer des dépenses budgétaires plus tardives et inattendues, qu’il est pourtant simplement facile d’éviter en faisant dès le début des choix exigeants. Mais bien entendu, nous sommes là pour vous guider et vous aider à trouver le revêtement qui vous conviendra, en fonction de vos goûts personnels, de la localisation de votre futur foyer, de la forme de son toit et des avantages et inconvénients propres à chaque matériau.

Nous allons donc les examiner en détail les uns après les autres, mais voici d’ores et déjà un tableau qui vous permettra de trouver une première réponse à votre question. Les caractéristiques de chaque type de toiture sont examinées un peu plus bas.

Matériau de toiture Prix au m²
Tuiles terre cuite De 60 à 70 €.
Tuiles en béton Environ 30 €.
Ardoise naturelle De 150 à 170 €.
Ardoise synthétique Environ 70 €.
Chaume Environ 120 €.
Schingle Environ 15 €.
Zinc De 30 à 60 €.
Bois Environ 30 €.
Acier De 15 à 35 €.
PVC De 6 à 30 €.

Charpente métallique pour une construction résidentielle

Tous les prix indiqués dans cet article sont hors taxe et, sauf mention contraire, ne comprennent pas le prix de la pose (le tarif à l’heure de votre couvreur qui se situera entre 40 et 60 €.

Pensez également à prendre en compte ses éventuelles indemnités de déplacement, au prix de 50 centimes par kilomètre.

Le temps consacré à la pose de votre toiture dépendra grandement de votre foyer : de la forme du toit, notamment, et des matériaux envisagés surtout, certains présentant plus de difficultés que d’autres.

Astuce de notre expert

C’est pourquoi seul un devis en bonne et due forme, adapté précisément à votre demande, pourra vous donner une estimation fiable du tarif final de votre toiture, comprenant les matériaux, le salaire de votre artisan, ses frais de déplacement, et les éventuels frais annexes (charpente, isolation complémentaire), qui peuvent là aussi varier assez largement selon le matériau choisi. Sachez que vous pouvez nous demander d’un simple clic jusqu’à 4 devis différents et sans engagement, qui seront élaborés par des artisans qualifiés dans votre région (et dans toute la France métropolitaine).


Le prix des différents types de toiture au mètre carré

Bien entendu, le prix de votre toiture variera grandement en fonction des matériaux choisis. Chacun d’entre eux a ses avantages et inconvénients et ses propres nécessités, certains ne pouvant pas être posés sur des toits en pente par exemple. C’est pourquoi il est indispensable de bien les connaître avant de finaliser son choix.

Une dernière chose avant de vous en dire plus sur chaque matériau : sachez que tous ne sont pas disponibles partout. Pour des raisons principalement esthétiques, certaines régions peuvent ainsi interdire certains types de matériaux qui ne se fondraient pas bien dans le paysage, ou même certaines couleurs. Renseignez-vous sur la législation en vigueur avant toute prise de décision. Naturellement, votre couvreur pourra répondre à toutes vos questions en la matière.

Et maintenant, allons-y !

Pose d'une toiture
Tarif moyen d'un couvreur pour la pose de toiture (dépend des villes)
Entre 40 € et 60 €/heure

Les tuiles

La tuile est un peu la star de nos contrées, tant les toits en tuiles sont nombreux en France. Celle-ci présente de nombreux avantages :

  • la tuile en terre cuite est imputrescible (même si elle peut casser) ;
  • elle est écologique, c’est une matière naturelle ;
  • elle résiste bien au gel ;
  • il existe une large gamme de choix de formes, dimensions et couleurs.

Elle est en revanche sensible aux chocs.

Sachez qu’il existe également des tuiles en béton. Moins chères, elles sont tout aussi efficaces en termes d’isolation, mais elles sont aussi moins esthétiques. Elles peuvent, certes, être colorées  dans une grande diversité de choix, mais les pigments de couleur auront tendance à se dégrader sous l’action du soleil et des intempéries.

Comptez entre 60 et 70 € par m2 de toiture pour des tuiles en terre cuite, selon le type de tuile (canal ou mécanique par exemple) et environ 30 € par m2 pour des tuiles en béton.

Toiture en tuiles

L’ardoise

Un autre grand classique sous nos latitudes. Elle est très appréciée pour son esthétique, sa couleur gris-bleu étant élégante et sobre, et pour sa solidité. En résumé, les avantages de l’ardoise pour une toiture sont les suivants :

  • l’ardoise est résistante et solide. Bien entretenue, une toiture en ardoise peut durer une centaine d’années sans même perdre sa couleur ;
  • elle repousse et empêche naturellement la présence de mousse ;
  • elle est incombustible.

En revanche, sa pose est plus complexe, et donc plus onéreuse. Un toit en ardoise revient à environ 150 à 170 par m² pour une ardoise naturelle, et environ 70 € par m² pour une ardoise synthétique.

Le chaume

Le chaume est une technique traditionnelle de couverture, utilisant des matériaux fins et isolants, comme de la paille de blé ou des roseaux, tressés très serrés, qui constituent de bons isolants naturels. Très employé jusqu’au XVIII° siècle, le chaume est peu à peu tombé en désuétude du fait de l’industrialisation, mais connaît un véritable renouveau depuis quelques années.

La principale caractéristique du chaume est sa valeur esthétique, qu’on peut cependant ne pas apprécier. Tout est question de goût !

Mais le chaume a d’autres avantages :

  • naturel et écologique, il est un très bon isolant thermique comme phonique ;
  • il a une bonne durabilité (facilement 50 ans).

Il a aussi quelques inconvénients :

  • le chaume va nécessiter un entretien régulier complet tous les trois ans ;
  • il nécessite un toit d’au moins 35° de pente ;
  • tous les couvreurs ne sont pas spécialisés dans sa pose, ce qui le rend aussi relativement cher.

Comptez environ 120 € par m² pour un toit en chaume.

Toiture en chaume d’une maison fermière

Le shingle

Le shingle est proche de l’ardoise en termes esthétiques, mais bien plus abordable. Il s’agit d’un matériau léger, composé de feutre, d’asphalte et de granulés minéraux. S’il est très abordable, ce qui constitue son avantage principal, il présente aussi de réels inconvénients :

  • il est très peu isolant de lui-même ;
  • il est peu durable et nécessite d’être refait tous les 25 ans ;
  • il est assez sensible aux variations de température, pouvant se rétracter en cas de gel ou onduler à la chaleur.

Comptez environ 15 € par m² pour un toit en schingle.

Le zinc

Très apprécié des architectes pour sa grande versatilité, le zinc est un très bon matériau de toiture. Ses avantages sont nombreux :

  • il est étanche et résiste très bien aux intempéries comme aux rayons ultra-violets ;
  • il n’attire ni mousse, ni champignons
  • il ne nécessite presque pas d’entretien et a une grande durabilité, facilement 100 ans.

Son principal inconvénient est qu’il est relativement cher. Comptez de 30 à 60 m² pour un toit en zinc.

Toiture en zinc

Le bois

Une toiture en bois a un charme à nul autre pareil, mais ce n’est pas le seul de ses avantages. Pour une toiture, le bois présente aussi les atouts suivants :

  • c’est un bon isolant, en termes de températures comme de bruit ;
  • il a une bonne durabilité (au moins 30 ans, et jusqu’à plus d’un siècle pour certaines essences ;
  • les traitements modernes le rendent invulnérable aux termites et autres insectes xylophages.

En revanche, il sera coûteux en entretien, nécessitant d’être fréquemment rénové. Comptez environ 30 € par m² pour un toit en bois.

Toiture en bois

L’acier

La toiture en bac acier est une solution que les techniques contemporaines de pose et de fabrication permettent de prendre sérieusement en considération.

  • l’acier est peu cher et assez esthétique, d’autant plus qu’il est possible de le personnaliser de nombreuses couleurs.
  • Il est résistant et présente une durabilité tout à fait acceptable de 10 à 30 ans.

En revanche, il présente deux réels inconvénients :

  • Il est sensible à la pollution, qui peut le dégrader rapidement. Il ne faut donc pas envisager son utilisation dans les zones urbaines denses.
  • C’est un assez mauvais isolant, phonique comme thermique.

Le prix d’un toit en acier peut varier grandement, selon le type de plaques utilisées : elles peuvent être plus ou moins isolées, imiter ou non d’autres matériaux, être colorées… Comptez entre 13 et 35 € par m² pour un toit en bac acier.

Toiture bac acier

Le PVC

Le PVC, ou polychlorure de vinyle de son nom complet, est un plastique apprécié des fabricants de toute sorte pour sa polyvalence et sa légèreté. Il peut constituer une bonne option pour une toiture. Son principal inconvénient est d’être peu, voire pas du tout écologique. Mais ses avantages sont nombreux :

  • il résiste bien aux intempéries et affiche une bonne durabilité, sans nécessiter trop d’entretien.
  • il peut présenter une grande diversité esthétique, en termes de couleur mais aussi d’imitation de matériaux traditionnels, pour un prix bien moindre.

Comptez entre 6 et 30 € par m² pour un toit en PVC.

Toiture PVC

Les plus : toits végétalisés et tuiles photovoltaïques

De nouvelles possibilités sont apparues ces dernières décennies pour améliorer encore votre toiture. Un toit peut en effet être végétalisé ou équipé de tuiles photovoltaïques et donc productrices d’électricité. Arrêtons-nous un instant sur ces deux options.

Le toit végétalisé

Très esthétique, mais réservée aux toits plats (pas plus de 35° de pente) ou en chaume, la végétalisation permet de recouvrir votre toiture d’une dernière couche de végétaux. Cela renforce l’isolation mais améliore aussi la qualité de l’air environnant. Il s’agit cependant d’un surcoût, assez variable selon la qualité et la diversité de la végétalisation attendue.

Comptez entre 60 et 90 € par m² pour végétaliser votre toit.

Les tuiles photovoltaïques

Nous ne parlons pas ici de panneaux solaires, lourds, encombrants et peu adaptés à l’habitat privé. Mais il existe désormais des tuiles photovoltaïques, bien plus discrètes et pratiques, qui permettent de produire de l’électricité tout en assurant une authentique étanchéité à votre maison, et s’avèrent de plus en plus esthétiques.

Naturellement, la tuile photovoltaïque coûte très cher à l’achat, même si ce prix peut, à la longue, se rentabiliser par la revente d’électricité. Si le crédit d’impôt sur la pose de tuiles photovoltaïques a été supprimé en 2014, sachez qu’il existe des dispositifs malgré tout intéressants —outre la revente ultérieure de l’électricité produite—qui peuvent vous aider à réaliser un tel investissement. Par exemple, un crédit d’impôt reste disponible si votre installation fait appel à la domotique, ou si vous optez pour des panneaux solaires aérovoltaïques (c’est-à-dire comprenant des panneaux complémentaires utilisés pour chauffer l’habitation). En outre, la TVA sur les installations photovoltaïques dépend de la taille de votre installation : elle n’est que de 10 % pour une production inférieure à 3 kwc (kilowatts-crète).

Comptez environ 1 000 € par m² pour la pose de tuiles photovoltaïques.

Toiture en tuiles photovoltaïques | rencontrer un pro dans ma ville

La charpente, l’autre frais de pose d’une toiture

Pour un toit solide et isolant, il vous faut une bonne charpente ! Et son coût n’est pas à négliger quand vous évaluez vos travaux.

Bien entendu, variant selon la forme de votre toit et le matériau choisi, le prix de la charpente est des plus variables. Toutefois, vous pouvez estimer les coûts de la manière suivante :

Type de charpente Prix au m2
Traditionnelle Entre 60 et 90 €.
À fermettes Entre 50 et 70 €.
En lamellé-collé De 90 à 150 €.
En bois sur-mesure Entre 60 et 90 €.
En bois en kit Environ 50 €.
Métallique sur-mesure Environ 110€.
Métallique en kit Environ 40 €.
En béton Environ 80 €.

Détaillons un peu plus ces diverses options.

La charpente à fermettes

Constituée de planches de bois, la charpente à fermettes (aussi appelée charpente industrialisée) est conçue pour supporter une lourde charge, et pèse elle-même dans les 150 kilos par mètre. Son isolation est peu coûteuse, puisqu’il suffit d’y déposer des matières isolantes. En revanche, elle n’est pas conçue pour être aménagée : vos combles ne seront ni habitables, ni même utilisables pour du stockage, par exemple, le plafond n’étant alors pas conçu pour le passage.

Pose d’une charpente fermette en bois

La charpente traditionnelle

De bois massif, assemblée grâce à l’utilisation de boulons et broches, la charpente traditionnelle est plus coûteuse que la précédente, mais vous permettra d’utiliser vos combles… Dont il faudra également prendre en compte le coût d’installation et d’aménagement.

La charpente en lamellé-collé

Ce type de charpente est conçu pour les vastes installations et a pour principal avantage de pouvoir supporter des toits courbés. Elle est donc généralement réservée aux projets les plus complexes.

Les matériaux de charpente.

On distingue également trois matériaux utilisés pour la charpente :

La charpente en bois

Solide, abordable, très isolant : le bois reste le matériau privilégié dans tous types de charpente. Il est impératif toutefois d’utiliser un bois traité pour résister aux insectes et à l’humidité.

La charpente en béton

Plus léger qu’on ne l’imaginerait, le béton devient un outil de plus en plus répandu pour une charpente. Certes moins esthétique que le bois, il est malgré tout un bien meilleur isolant, qu’il soit question de température ou de bruit.

La charpente en métal

Encore peu répandue, du moins en France, la charpente métallique a de beaux jours devant elle. Très légère et très isolante, résistant particulièrement bien à l’humidité et à la moisissure, la charpente métallique est en outre facile à réaliser, et peut même être préfabriquée, ce qui permet de garantir un coût relativement peu élevé.

Prix d’une toiture au m2 : notre guide complet professionnel
4.2 (83.33%) 12 vote[s]
Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Toiture en zinc : atouts, prix et conseils d’installation

Couverture toiture en tuiles de beton rouges

Tuile béton : prix, pose, avantages et inconvénients

Faitage de toiture metallique

Prix d’un faitage de toiture : toutes les techniques utilisées

fenêtre de toit vitrage

Chien assis sur toiture : prix, pose – Guide complet par nos experts

Tout savoir sur le débord de toit : prix, installation, notre guide complet

Tuiles panne a emboiter

Tuile mécanique : points forts et prix de pose

Tuile de rive

Prix de pose d’une tuile de rive : notre guide d’experts

Pose panneau sandwich

Prix d’un panneau sandwich : tous les tarifs et infos à savoir

Pose d'une toiture

Prix d’une toiture au m2 : notre guide complet professionnel