Prix de pose d’un parquet : tarif moyen pour estimer vos travaux

prix pose parquetDifficile de chiffrer le prix de pose d’un parquet sans connaître les éléments qui pourront l’influencer. Nous avons donc regroupé dans l’article suivant tous les éléments susceptibles de vous aider dans le calcul de votre budget. Nous vous expliquerons comment un artisan simule votre devis pose parquet. Ensuite, nous vous donnerons un prix moyen pour chaque élément qui constitue ce devis. Nous vous fournirons des astuces pour économiser sur le coût de votre parquet à la fin de l’article. Bonne lecture !

Les éléments à considérer pour le chiffrage du devis parquet

Le devis d’un parquet se calcule de la manière suivante :

Devis parquet = (Prix du parquet au m2 + Prix de pose au m2 + Coût finition parquet/m2)  X superficie en m2 + TVA

Le prix du parquet lui-même dépend de certains facteurs :

  • Le type de parquet : parquet massif, parquet flottant (appelé aussi contrecollé) ou parquet stratifié
  • L’essence du bois utilisé : parquet massif
  • Le style du parquet stratifié

Le prix de la pose du parquet dépendra par contre de la technique utilisée :

  • Pose clouée : pour le parquet massif et le parquet contrecollé
  • Pose collée : pour le parquet massif et le parquet contrecollé
  • Pose flottante : pour le parquet contrecollé et le parquet stratifié

Il faudra par la suite considérer ces coûts supplémentaires quand cela s’applique :

  • Dépose de l’ancien revêtement sol (dans le cas d’une rénovation ou d’un remplacement parquet).
  • Préparation du support : ragréage pour le parquet massif et pose de sous-couche pour le parquet stratifié.
  • Pose de plinthes et de quarts-de-rond

La finition du parquet se décline par ailleurs en plusieurs types :

  • Vitrification parquet ou vernissage
  • Cirage
  • Finition huilée
  • Finition vieillie ou brossée

Coût au m2 du parquet hors pose : comparatif prix par type

devis parquetLe tarif du parquet par type varie en fonction des dimensions et de l’épaisseur de la lame.

Prix au m2 du parquet massif

Le parquet massif est l’option la plus coûteuse, car ce revêtement est entièrement fait de bois massif. Son prix dépend de l’essence de bois utilisé et de l’épaisseur de la lame. L’épaisseur de la lame de bois massif pouvant aller de 17 à 23 mm. Le prix du parquet massif hors pose varie de 30 à 150 € le m2.

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Le tableau suivant vous indique le prix au m2 du parquet massif par essence de bois.

    Classification Essence de bois Coût moyen parquet massif brut
    Bois européens Chêne de 30 à 90 €
    Acacia de 30 à 65 €
    Érable de 35 à 90 €
    Hêtre de 38 à 90 €
    Bouleau de 45 à 95 €
    Olivier de 45 à 95 €
    Noyer de 35 à 115 €
    Merisier de 40 à 115 €
    Bois exotiques Ipé de 50 à 70 €
    Jatoba de 38 à 90 €
    Wengé de 50 à 140 €
    Bambou de 45 à 150 €
    Merbau de 80 à 90 €
    Teck de 55 à 135 €
    Doussié de 40 à 90 €
    Amarante de 45 à 95 €
    Ébène environ 105 €
    Iroko de 45 à 95 €
    Zebrano de 55 à 135 €
    Bois précieux Palissandre de 55 à 70 €

    Prix au m2 du parquet flottant ou parquet contrecollé

    Le parquet flottant coûte un peu moins cher que le parquet massif, car seule sa partie supérieure est constituée de bois naturel. Le prix du parquet flottant hors pose varie entre 20 et 120 € le m2. La fluctuation du prix est due au fait que le parquet soit monolame ou multifrises.

    Prix au m2 du parquet stratifié

    Le parquet stratifié est le moins cher du marché. Il est constitué de matériaux composites imitation bois. Il se pose obligatoirement avec une sous-couche. Son prix varie entre 10 et 50 € le m2.

    Prix de pose d'un parquet, finition comprise

    Entre 25 et 48 €/m2

    Types de parquet : comparatif prix

    Type de parquet Parquet massif Parquet flottant/Parquet contrecollé Parquet stratifié
    Prix moyen au m2 50 à 150 € 20 à 120 € 10 à 50 €
    Avantages Bonne isolation thermique

    Confort du bois

    Éventail de lames au choix

    Bon rapport qualité/prix

    Choix infini de modèle

    Prix mini

    Inconvénients Coûteux Bruyant
    Type de pose compatible Pose collée (17 – 20 mm) et pose clouée (+ 20 mm) Pose collée et pose clouée Pose flottante ou pose clipsée

    Tarif pose parquet : tableau récapitulatif par technique de pose

    Le tarif de pose parquet dépend de la technique de pose utilisée et des installations supplémentaires qui en découlent. Le parquet cloué est le plus onéreux, tandis que le parquet clipsé et le moins cher.

    Le tableau suivant vous résume le prix de pose au m2 par technique, hors prix du parquet.

    Type de pose Pose clouée Pose collée Pose flottante (ou pose clipsée)
    Prix moyen au m2 35 à 40 € 25 à 30 € 20 à 25 €
    Avantages Bonne isolation phonique

    Supporte les ponçages répétitifs et les rénovations importantes

    L’espace entre les lambourdes et le plancher massif permet la pose de câbles

     

    Facilite le chauffage au sol

    Stable

    Durable

    Idéal en rénovation

     La seule compatible avec le parquet stratifié

    Propre

    Rapide

    Inconvénients Incompatible avec les systèmes de chauffage au sol

    Surélévation du sol

    Lourds travaux

    Isolation phonique en appoint

    Temps de pose élevé

     

    Fragile

    Bruyant

    Supporte difficilement les rénovations

    Ne convient pas aux pièces humides

    Supports compatibles Solives, Lambourdes, panneaux d’aggloméré et contreplaqués. Ancien revêtement stable

    Chappe

    Béton surfacé

     

     

    Panneaux contreplaqués et de particules

    Ancien revêtement

    Béton surfacé

    Plancher et faux-plancher

     

    Type de parquet compatible Parquet massif et parquet contrecollé Parquet massif entre 10 et 20 mm d’épaisseur ; parquet contrecollé Parquet stratifié et parquet contrecollé
    Coûts supplémentaires Lambourdes : 3 à 6 €/ mètre linéaire

    Plinthes : 8,40 €/m2

    Ragréage : 12 €/m2 (parquet massif)

    Sous-couche : 3,15 €/m2 (parquet flottant)

    Plinthes : 8,40 €/m2

    Quarts-de-rond : 2,80 €/m2

    Sous-couche : 1,8 €/m2

    Plinthes : 8 €/m2

    Quarts de rond : 2,80 €/m2

    Application Sol à forts passages (salles de danse ou de sport)

    Aménagements importants

    Plancher chauffant

    Rénovation sol

    Pièces peu meublées et à fort trafic

    Revêtements temporaires (remplacement parquet envisagé)

    Comparatif prix des finitions parquet

    prix finition parquetOutre les équipements additionnels comme le pare-vapeur ou le chauffage au sol, la finition parquet est la dernière valeur à ajouter au devis de la pose parquet.

    Parquet vitré, verni ou huilé : les prix pour la finition vitrée, vernie et huilée sont à peu près les mêmes. Le coût pour ces finitions varie entre 5 et 8 € le m2. Le revêtement stratifié n’a pas besoin de finition.

    Parquet vieilli ou brossé : la finition vieillie ou brossée est la plus onéreuse, et s’applique uniquement aux parquets massifs. Le parquet vieilli peut coûter jusqu’à 80 € le m2.

    Bon à savoir
    Faites appliquer la finition en même temps que la pose parquet pour faire des économies. La finition coûte plus cher quand c’est fait séparément. Pour obtenir un montant précis de vos travaux de pose parquet, simulez votre budget en utilisant notre formulaire de devis !

    Remplacement et rénovation parquet : tarif de dépose

    La pose clouée exige la dépose de l’ancien revêtement sol s’il y en existe. La dépose de l’ancien revêtement est facultative pour le parquet clipsé. Le parquet collé nécessite la dépose de l’ancien revêtement si le support n’est pas stable. Le tarif de dépose dépend du revêtement à retirer. Pour la dépose du carrelage, prévoyez environ 30 à 70 €/m2.

    Conseils pour économiser sur son prix parquet

    La meilleure façon de réduire son devis pose parquet est de faire correspondre la technique avec le matériau, le support et la pièce à parqueter. Pour ce faire, il faut se référer aux tableaux comparatifs du chapitre 2 et du chapitre 3. Le prix de pose parquet sera allégé en même temps que les travaux. Voici quelques exemples :

    En rénovation, choisissez entre la pose collée et la pose flottante.

    • La pose collée est parfaite si vous avez un support plan, surtout si vous comptez installer un système de chauffage au sol en même temps que le parquetage. Choisissez le parquet contrecollé comme matériau pour plus d’économies, car il coûte moins cher que le parquet massif.
    • La pose flottante est idéale si la stabilité du support est douteuse. Comme cela, vous n’avez pas à faire du ragréage, une dépose ou un remis à niveau du sol. Cette technique de pose ne convient pas au plancher chauffant, mais vous permettra de faire passer des câbles sous le sol.
      • Choisissez le stratifié pour parqueter rapidement les pièces peu meublées à forts passages comme l’entrée. Ce parquet ne pourra pas être rénové.
      • Choisissez le parquet contrecollé si vous désirez un plancher plus robuste, pouvant recevoir une légère rénovation.

    Certains magasins taxent un frais de 20 % à l’achat du parquet. Pour bénéficier de la TVA réduite à 10 %, confiez toute la mission à un professionnel.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville