Prix de pose d’un sol suivant son type : guide complet

L'essentiel à savoir

  • Il existe différents niveaux de qualité pour les revêtements de sol, ce qui peut entraîner de grandes variations de prix.
  • Pour les différents revêtements, il faut compter entre 5 et 110 euros par mètre carré lors de l’achat.
  • La moquette fait partie des revêtements de sol les moins chers en termes de coûts de matériel et de pose.
  • Vous pouvez économiser sur les coûts de pose du sol en demandant des subventions ou en déduisant les frais de main-d’œuvre de vos impôts.

Lors de la construction d’une maison individuelle, la pose du sol représente à elle seule environ deux à trois pour cent du coût total. Les coûts de la pose d’un sol se composent d’environ 40 % de coûts de main-d’œuvre et de 60 % de coûts de matériaux. Nous vous montrons à combien s’élèvent exactement ces frais et comment vous pouvez économiser sur les coûts.

Frais de matériel pour la pose du sol

Le coût des matériaux ne se limite pas au nouveau revêtement de sol. Les plinthes, les films de protection spéciaux et le matériel de fixation ne doivent pas non plus être oubliés dans le calcul.

Coût du revêtement de sol

Les revêtements de sol se déclinent en de nombreuses variations et niveaux de qualité, qui se reflètent également dans le prix. Par exemple, un parquet est plus cher qu’un sol en PVC uniquement en raison du matériau naturel utilisé, le bois. De plus, il existe différents types de qualité pour le bois, ce qui peut entraîner de grandes variations de prix. Ainsi, un parquet bon marché peut être disponible à partir de 20 euros le mètre carré, alors qu’un parquet de haute qualité coûte environ 110 euros le mètre carré.

Il en va de même pour les carreaux : Les carreaux en pierre naturelle de haute qualité peuvent coûter beaucoup plus cher que les carreaux blancs standard. Les prix varient donc entre 5 et 80 euros par mètre carré. La moquette est la moins chère, entre 5 et 30 euros par mètre carré.

Les carreaux en pierre naturelle sont de meilleure qualité et donc plus chers.

Dans notre tableau des coûts, vous trouverez ci-dessous quelques exemples de prix pour les différents matériaux de sol. Il faut compter entre 5 et 110 euros par mètre carré. Comme les coûts peuvent varier fortement d’un matériau à l’autre, ces valeurs ne sont données qu’à titre indicatif :

MatériauPrix au m²*
Tapisenviron 5 – 30 euros
Carreauxenviron 5 – 80 euros
Stratifiéenviron 5 – 40 euros
Vinyle / PVCenviron 12 – 60 euros
Planches de boisenviron 25 – 60 euros
Parquetenviron 20 – 110 euros
Liègeenviron 15 – 55 euros
* Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif.

Frais de matériel supplémentaire

Dans les maisons aux bruits clairs ou en cas de revêtements flottants, il vaut la peine de poser en plus une isolation phonique sous le revêtement de sol. Un sol mou est déjà très insonorisant par nature, de sorte que vous pouvez économiser l’isolation phonique et son coût de deux à cinq euros par mètre carré. Pour protéger le support, il est toutefois nécessaire dans ce cas de poser un film spécial afin d’éviter que le sol ne moisisse par le dessous. Pour cette barrière contre l’humidité, il faut compter entre un et trois euros par mètre carré.

Qu’est-ce qu’une pose flottante ?

Les matériaux qui peuvent se dilater sont posés de manière flottante. C’est le cas par exemple des stratifiés et des parquets. Les matériaux ne sont pas collés afin qu’ils puissent bouger en fonction du climat de la pièce. Un petit espace est laissé de tous les côtés pour permettre la dilatation. Si vous ne posez pas ce type de sol de manière flottante, il formera avec le temps des ondulations inesthétiques. C’est pourquoi vous devriez toujours faire appel à une entreprise spécialisée pour ce type de pose de sol.

Une partie de la pose de sol sont également les plinthes, qui sont facturées en plus du revêtement de sol. Il faut compter environ trois à dix euros par mètre. Nous vous présentons un aperçu des frais de matériel supplémentaires à titre indicatif :

Poste de coûtsTarifs*
Isolation contre les bruits d’impactenviron 2 – 5 euros / m²
Film spécial comme barrière contre l’humiditéenviron 1 – 3 euros / m²
Plinthesenv. 3 – 10 euros / m
Accessoires et matériel de fixationenviron 50 euros / pièce
* Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif.

Prix pour le temps de travail

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    La pose d’un sol ne se résume pas à la pose du matériau lui-même. Dans certaines circonstances, il faut également effectuer divers travaux supplémentaires qui entraînent des coûts supplémentaires. Il peut s’agir par exemple de la préparation du support s’il s’agit d’un ancien sol et qu’il faut mastiquer les irrégularités.

    Coûts de la pose du sol

    Le montant que vous devrez débourser au final pour la main-d’œuvre de l’entreprise artisanale dépend fortement de la difficulté de la pose du sol. La pose d’un sol en PVC ou d’une moquette est relativement rapide, car ces matériaux doivent simplement être collés. Les coûts de main-d’œuvre sont par conséquent peu élevés. En revanche, un parquet en mosaïque est plus compliqué à poser et nécessite plus de travail, ce qui entraîne des coûts plus élevés.

    Notre tableau des prix vous donne un aperçu des coûts de main-d’œuvre que vous devrez supporter pour la pose du sol. Comptez entre 6 et 30 euros par mètre carré :

    Matériau du solCoût de la main-d’œuvre par m²*
    Tapisavec ruban adhésif : environ 6 – 8 euroscollé sur toute la surface : env. 8 – 10 euros
    Carreauxenviron 20 – 30 euros
    Stratifiéflottant : environ 12 euroscollé : environ 16 euros
    Vinyle / PVCenviron 12,50 euros
    Planches de boisenviron 25 euros
    Parquetflottant : environ 25 euroscollé : environ 28 euros
    Liègeenviron 25 euros
    * Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif.

    Coûts des travaux supplémentaires

    La pose des plinthes ou des isolations phoniques est facturée en sus, tout comme pour les prix des matériaux. En outre, vous pouvez aussi faire exécuter des travaux supplémentaires autour de la pose du sol par l’entreprise spécialisée, ce qui vous épargne du travail. La plupart des services sont facturés au mètre carré. Par exemple, s’il faut enlever un vieux sol, cela coûte environ 10 à 15 euros par mètre carré. Si l’entreprise doit également emporter l’ancien revêtement et l’éliminer, vous payez généralement 2 à 3 euros par mètre carré.

    ServiceCoût*
    Montage de plinthesenv. 2 – 8 euros / m
    Pose d’une isolation phonique / d’un film de protectionenviron 1 – 2 euros / m²
    Découpe des baguettes en bois en ongletenv. 20 – 30 euros / pièce
    Enlèvement de vieux revêtements de solsols non fixés : environ 10 euros / m²sols collés : environ 15 euros / m²
    Enlèvement et élimination des anciens revêtements de solenviron 2 – 3 euros / m²
    préparation supplémentaire du supportenv. 6 – 7 euros / m²
    * Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif.

    Ce n’est que lorsque les plinthes sont coupées en onglet que les pièces individuelles s’emboîtent parfaitement.

    Qu’est-ce que cela signifie de couper en onglet ?

    L’assemblage en onglet est l’assemblage d’angle de deux pièces d’ouvrage qui se rencontrent selon un certain angle. Par exemple, si deux plinthes se rejoignent à un angle de 90 degrés, l’assemblage (onglet) doit être créé avec une coupe de 45 degrés aux extrémités. Une transition sans raccord n’est possible que si les plinthes ont été coupées parfaitement en onglet.

    Coût total de la pose du sol

    Les coûts totaux varient parfois considérablement en fonction du matériau du sol. Dans une pièce de 20 mètres carrés, il faut par exemple compter entre 375 et 1 186 euros pour une moquette, travaux supplémentaires et main-d’œuvre compris. En revanche, si vous choisissez du parquet, les coûts se situent entre 1.115 et 3.286 euros pour une pièce de même taille. Vous trouverez ci-dessous une ventilation des différents postes de coûts si aucun ancien sol ne doit être enlevé :

    Poste de coûtsPrix du tapis*Prix pour le parquet*
    Matériauenviron 100 – 600 eurosenviron 400 – 2 200 euros
    Isolation contre les bruits d’impactenviron 40 – 100 euros
    Plinthesenviron 51 – 170 eurosenviron 51 – 170 euros
    Matériel de fixationenviron 50 eurosenviron 50 euros
    Pose de l’isolation phoniqueenviron 20 – 40 euros
    Pose de solsenviron 120 – 200 eurosenviron 500 – 560 euros
    Découpe des baguettes en boisenviron 20 – 30 eurosenviron 20 – 30 euros
    Montage des plinthesenviron 34 – 136 eurosenviron 34 – 136 euros
    Coût totalenviron 375 – 1.186 eurosenviron 1.115 – 3.286 euros
    * Les prix sont des moyennes et sont donnés à titre indicatif.

    Voici comment vous pouvez économiser sur les coûts

    Subventions pour la pose de sols

    Il n’est pas toujours possible de faire poser un nouveau sol et de bénéficier de subventions publiques. Toutefois, si la pose du sol est liée à une amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment, cette option existe. La Kreditanstalt für Wiederaufbau (KfW) offre des subventions pour certaines mesures individuelles pour un nouveau revêtement de sol :

    PromotionArtSubventions
    Programme KfW 461 :Subvention d’investissementjusqu’à 75.000 euros par unité d’habitationPossibilité de subvention pour le suivi de chantier
    Programme KfW 261/262 :Créditjusqu’à 150.000 euros de crédit par unité d’habitation pour une maison efficace

    Ces mesures sont encouragées par la KfW :

    • Chauffage au sol, y compris revêtement de sol, isolation phonique et chape
    • Isolation des plafonds, y compris le revêtement de sol, l’isolation phonique et la chape

    Conditions d’obtention des subventions :

    Veuillez noter que vous ne recevrez les subventions que si vous les avez demandées avant le lancement du projet et qu’elles ont été approuvées par la KfW.

    Déduire les frais des impôts

    Si vous souhaitez faire rénover plusieurs revêtements de sol dans votre ménage, cela peut rapidement faire grimper les coûts. La réparation ou le remplacement des revêtements de sol peuvent toutefois être déduits des impôts en tant que prestations d’artisanat. Cela vaut aussi bien pour les propriétaires que pour les locataires. Notez toutefois que vous ne pouvez déclarer la pose du sol dans votre déclaration d’impôts que si vous ne bénéficiez pas de subventions de l’État. Vous avez également besoin d’une facture pour la prestation de l’artisan.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville