Pompe à chaleur : le point sur les aides de l’Agence nationale de l’habitat

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ? Découvrez les aides de l’Agence nationale de l’habitat. Si vous remplissez les conditions d’obtention, entre 35% et 50% (+10% de prime) vous seront octroyés dans le cadre du dispositif « Habiter mieux ». Nous faisons le point sur les programmes de l’ANAH et les démarches à effectuer !

Qu’est-ce-que l’Agence nationale de l’habitat ?

L’agence nationale de l’habitat est un établissement public de l’Etat. Comme son nom l’indique, elle se concentre sur les habitations privées. Ses acteurs sont chargés de mettre en œuvre une politique nationale pour améliorer le parc de logements existant. Concrètement, son action se traduit par la mise en place d’aides spécifiques pour les propriétaires et les syndicats de copropriété qui réalisent des travaux d’amélioration dans un appartement ou une maison.

Les missions de l’ANAH

L’Agence nationale de l’habitat a pour mission d’encourager l’amélioration des logements sur plusieurs points : social, écologique, économique… Vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH si les travaux entraînent l’une ou plusieurs des améliorations suivantes :

  • La rénovation d’un habitat insalubre ou très dégradé
  • La rénovation thermique du logement, comme l’installation d’une pompe à chaleur
  • La construction de dispositifs pour les personnes à mobilité réduite
  • Des rénovations entraînant un moindre coût des charges
  • Le redressement de copropriétés rencontrant des difficultés financières.

Quelles aides sont proposées par l’ANAH ?

Vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH si les travaux concernent des logements achevés depuis 15 ans au minimum. Il n’est pas possible d’obtenir ces aides dans le cadre d’une construction neuve. L’installation d’une pompe à chaleur dans un logement participe à son amélioration thermique. Vous pouvez donc monter un dossier pour obtenir un soutien financier.

Parmi les autres travaux éligibles aux aides pour les propriétaires, on retrouve :

  • le remplacement d’une chaudière
  • l’isolation des combles
  • l’installation d’une douche munie d’une porte pivotante
  • la rénovation de parties communes, etc.

Les dispositifs de l’ANAH

L’agence nationale de l’habitat met en place plusieurs dispositifs d’aides, chacun englobant un type de travaux. Pour vous aider à comprendre, les voici résumés dans le tableau suivant.

Les dispositifs d’aides
Pour quoi faire ?
« Habiter mieux »
Pour faire des travaux de rénovation énergétique. Vous devrez prouver que le gain en énergie est au minimum de 25%.
« Habiter sain »
« Habiter serein »
Pour sécuriser le logement en améliorant les réseaux électriques, de gaz ou d’eau. Pour améliorer le confort général de l’habitation.
« Habiter facile »
Pour faciliter le quotidien des personnes âgées ou à mobilité réduite.

Les conditions à remplir pour obtenir une aide

Voici les conditions à remplir pour prétendre à une aide de l’ANAH :

  • vous ne dépassez pas le niveau de ressources fixé par l’organisme
  • votre logement est construit depuis 15 ans au minimum
  • vous n’avez pas bénéficié d’un Prêt à taux zéro pour l’accession à la propriété au cours des cinq dernières années

Pompe à chaleur : le dispositif « Habiter mieux »

Pour obtenir des aides sur l’installation d’une pompe à chaleur, vous devez monter un dossier dans le cadre du dispositif « Habiter mieux ». Il existe deux types de programmes « Habiter mieux ». Voyons-les plus en détail dans le cadre de cet exemple.

Le programme « Habiter mieux Sérénité »
Le programme « Habiter mieux Agilité »
Pour quoi ?
Ce programme finance un ensemble de travaux de rénovation énergétique. Il peut concerner l’installation d’une pompe à chaleur et d’autres éléments. La condition pour l’obtenir : un gain énergétique total de 25%.
Ce programme finance un seul type de travaux de rénovation énergétique. La condition pour l’obtenir : des travaux réalisés par un artisan RGE.
Pour qui ?
Les ménages aux « ressources très modestes » bénéficient d’une prise en charge à 50% du total de la somme et d’une prime de 10% limitée à 2000€.
Les ménages aux « ressources modestes » bénéficient d’une prise en charge à 35% du total de la somme et d’une prime de 10% limitée à 1600€.
Installer une pompe à chaleur
Il n’est pas possible d’estimer le montant des aides spécifiques à l’installation de la pompe à la chaleur car elle dépend du coût total des installations.
Pour la seule installation d’une pompe à chaleur destinée à remplacer une chaudière, vous pouvez obtenir entre 3500€ et 7000€ d’aides si le prix des travaux est compris entre 10 000€ et 15 000€.
Aides max.
Le montant ne dépasse pas 20 000€ dans un délai de cinq ans.

Attention : notez bien que, dans tous les cas, vous pouvez aussi prétendre à un crédit d’impôt transition énergétique pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Le prix moyen de l’installation d’une pompe à chaleur

Pour vous aider à estimer le prix de votre aide, voici quelques informations sur les tarifs moyens des pompes à chaleur.

En comptant l’ensemble des travaux, depuis le diagnostic jusqu’à la pose de votre pompe à chaleur, le coût total est généralement situé entre 8000 et 10 000€ minimum. Il dépend du modèle choisi : performances énergétiques, gamme réversible ou non, puissance du COP… N’hésitez pas à faire plusieurs simulations sur le site de l’ANAH en fonction des modèles qui vous intéressent.

Comment demander une aide pour l’installation d’une pompe à chaleur

Pour monter votre dossier, il faut :

  • vous rendre sur le site de l’ANAH à la rubrique « Mon projet »
  • vous munir de votre numéro fiscal et de la référence de votre avis d’imposition
  • répondre aux questions et indiquer le montant estimé des travaux

Si vous êtes éligible aux aides de l’ANAH pour l’installation d’une pompe à chaleur, vous pourrez ensuite créer votre espace personnel et demander des conseils personnalisés auprès d’un référent. Vous aurez ensuite un an pour commencer les travaux.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville