Mur de soutènement pas cher : comment faire ?

Le mur de soutènement est un mur qui permet de retenir la terre sur une surface donnée. C’est un mur d’allure vertical, voire sub vertical qui permet de contenir des pressions. Il fait partie des ouvrages les plus difficiles à édifier avec des coûts très souvent importants.

Comment faire pour construire un mur de soutènement pas cher ? On vous dit tout à ce sujet dans la suite de cet article.

Qu’est ce qu’un mur de soutènement

Un mur de soutènement est un édifice qui permet de conserver de la terre principalement sur une surface limitée.
Il présente de nombreux avantages:

  • Le mur de soutènement permet d’éviter les éboulements ou glissements de terrains. Ceci favorise la protection des voies et donc des usagers.
  • Il permet également de faire la culture des zones présentant des reliefs limités.
  • C’est une structure qui aide à préserver les traits de côte et les berges naturelles.
  • Chez un particulier, la présence d’un mur de soutènement dans un jardin contribue à l’optimisation de l’espace.

C’est ainsi une structure polyvalente et très utile.

Il existe une large variété de murs de soutènement dont l’installation dépend essentiellement de sa fonction future.

Par ailleurs, le coût d’un mur de soutènement est pour la plupart assez exorbitant. Ceci limite bon nombre de personnes dans leur projet.

A noter
Il est tout de même possible de monter un mur de soutènement dans les normes du  DTU  à moindre coût.

Une solution peu onéreuse

 Le bloc à bancher demeure à nos jours, l’une des solutions les moins chères pour la réalisation d’un mur de soutènement.
C’est en réalité un bloc creux qui permet l’assemblage très rapide et facile d’un mur. Il représente une structure solide composée de parpaing ou de polystyrène.
De plus, il s’adapte à toutes les sortes de parois.

Le bloc à bancher est couramment utilisé dans de nombreux projets et plus spécifiquement par les particuliers.
Il est utilisé pour la construction du bassin d’une piscine, pour les murs de clôture.

Mais le bloc à bancher est fréquemment employé pour les murs de soutènement à cause de sa résistance, sa polyvalence ainsi que son coût très abordable.

Technique d’installation du bloc à bancher

Cette méthode peu onéreuse consiste essentiellement en l’installation de coffrages déjà préfabriqués.
Ce sont des structures artificielles dont la pose respecte un certain nombre de stades bien codifiés.

Premier lit de mortier: étape 1

 En premier lieu, il faudra faire la mise en place d’une première épaisseur de mortier. C’est une étape indispensable qui permet de corriger toutes les imperfections en rapport avec les irrégularités du sol.

Demandez des devis gratuit près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans

Gratuit et sans engagement

L’absence de la pose de ce premier lit de mortier limite les fondements de votre construction. En effet, les défauts de votre sol ne feront que s’accentuer tout le long du processus de construction.

Ajustage et ferraillage: étape 2

L’étape suivante consistera à ajuster chaque rang à sec avant le démarrage du ferraillage des blocs à bancher.
Chacun de ces derniers dispose de petites encoches principalement mises en place pour l’étape du ferraillage.
Cependant, avant de ferrailler votre mur, vous devez faire une étude de la structure de ce dernier afin de déterminer le type de fer à utiliser. Il est nécessaire également de définir au préalable le positionnement des fers.

En pratique courante, le ferraillage s’effectue de la façon suivante :

  • Usage généralement de fer de tores de 10 à l’horizontale et à la verticale
  • Le fer est posté à chaque alignement de bloc de bancher
  • On sépare les attentes verticales de plus ou moins 40 centimètres

Le choix du béton pour un bloc de bancher

Le type de béton choisi pour créer un mur de soutènement grâce à un bloc de bancher doit absolument remplir quelques conditions pour éviter un cauchemar sur votre chantier.

  • Ce dernier doit être légèrement fluide avec préférablement une consistance S4.
  • Il doit être composé de petits granulats afin de garantir une bonne circulation le long des armatures et au fond des différents blocs.
Attention
Le béton fluide autoplaçant est très déconseillé lors de l’installation d’un bloc de bancher.

 Contacter des professionnels

La construction d’un mur de soutènement à partir d’un bloc à bancher est en général facile à réaliser, par ailleurs, il est mieux de prendre contact avec une entreprise de maçonnerie.

Ceci limite les dépenses liées aux dégâts tout en vous permettant d’avoir un devis bien structuré à l’avance. De plus, vous bénéficiez d’un professionnel qui maîtrise parfaitement la méthode d’installation du bloc à bancher.
Ce dernier dispose de toutes les informations nécessaires pour un ferraillage adapté à votre structure.

Grâce à son expérience dans le domaine, vous obtiendrez du béton à un prix idéal et de bonne qualité, car les centraliens augmentent souvent les prix face à des personnes novices dans le système.

Le coût d’un bloc de bancher

En matière de pose d’un bloc de bancher, le prix est fonction de la longueur de mur que vous souhaitez installer.
En général, les prix des matériaux gravitent autour de 50€ par m².
La main-d’œuvre étant nécessaire pour cette opération, il faudra prévoir au minimum 40€/heure.
Notez qu’en général, il faut 1,20 heure par mètre carré pour l’assemblage, le béton et le ferraillage du bloc de bancher.

Coût moyen horaire d’un maçon

À partir de 40€/h

Ainsi, vous pouvez installer un mur de soutènement à coût réduit grâce aux blocs de bancher. Il est important d’avoir une bonne notion de la méthode requise pour ce type de mur puis disposez d’un devis bien défini.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville