Des artisans trouvés dans votre ville !
Contacter

Isoler avec un écran pare-vapeur : avantages, critères de choix et prix

Si dans certains cas, elle peut être obligatoire, dans d’autres cas, la pose d’un pare-vapeur est fortement conseillée pour compléter une bonne isolation et permettre de lutter contre tous les désagréments de l’humidité. La pose d’un pare-vapeur sert aussi à protéger l’isolant à condition de bien le choisir selon tous les critères que nous vous exposons dans ce dossier. Enfin, ne négligez pas la pose qui doit être confiée à un professionnel qualifié car l’installation d’un pare-vapeur est une opération complexe qui nécessite un véritable savoir-faire. Notre dossier complet et nos conseils de pros, à suivre.

Le pare-vapeur, présentation

L’humidité dans l’habitat et ses risques

Pour rester sain, un logement ne doit pas être humide. A l’inverse, un habitat trop sec est également néfaste. C’est pourquoi, il est important de s’assurer que le degré d’hygrométrie soit optimal.

La norme est un taux d’hygrométrie situé entre 45 % et 55 %. Pour lutter contre un air trop sec, on peut installer un bon système de ventilation (VMC) couplé à votre isolation, par exemple. A l’inverse, l’humidité, aussi néfaste pour l’habitat que pour la santé de ses occupants (troubles respiratoires et autres pathologies) pourra être évitée en installant un pare-vapeur.

Lorsque le taux d’hygrométrie dépasse 70 %, votre maison va montrer de nombreux signes d’humidité : auréoles sur les murs et le plafond, gonflement des menuiseries, décollement de votre papier peint, moisissures et champignons, etc.

Notre avis : si votre logement est ancien et que vous voulez savoir s’il est humide et d’où vient le problème, vous pouvez faire établir par un professionnel un diagnostic de performance énergétique (DPE) afin de savoir si votre logement souffre d’un excès d’humidité ou d’un taux d’hygrométrie correct.

Si les pièces à « problèmes » sont surtout la salle de bains ou la cuisine du fait de l’utilisation de l’eau chaude et des vapeurs dues à la cuisine, l’humidité peut dans certains cas toucher tout l’habitat.

Le pare-vapeur : à quoi çà sert ?

Le pare-vapeur se présente sous forme de membrane, de feuille ou de couche bitumée et s’applique sur les parois d’un logement et sur le plafond. Son action peut se faire sur les murs et la toiture mais la pose se fait par l’intérieur (parois/plafond).

Très exactement le pare-vapeur se pose entre le parement et l’isolant choisi. L’objectif du pare-vapeur est de rendre vos murs et plafonds étanches et d’éviter les infiltrations de la vapeur d’eau dans votre maison. L’eau ne risque plus de s’infiltrer puis de stagner et de créer des dégâts.

Notre avis : choisissez de préférence un pare-vapeur dont la résistance à la diffusion de vapeur d’eau soit très élevé pour être certain d’avoir une excellente étanchéité de vos parois et plafond. Ce critère, que l’on appelle « perméance » est gage de qualité et d’efficacité. Il faut tenir compte du coefficient Sd qui doit être élevé pour que l’étanchéité soit efficace. Cet indicateur est exprimé en mètres.

A partir de 18 m de coefficient Sd, le pare vapeur offre une bonne résistance. C’est le coefficient minimal imposé par les réglementations n°31.2 du Document Technique Unifié (DTU) et n°3560 des Cahiers de Prescriptions Techniques (CPT).

Le pare-vapeur peut être constitué de 3 matériaux différents :

  • Du papier aluminium ;
  • Une couche de bitumeuse ;
  • Un film plastique en polyéthylène

Notre avis : si vous avez opté pour certains types d’isolants qui sont déjà pourvu d’un pare-vapeur, il n’est pas utile d’en placer un autre, ce qui ferait double emploi. Par exemple, la laine minérale est pourvue d’un pare-vapeur, de même que certains isolants synthétiques. Renseignez-vous auprès d’un professionnel avant de refaire des travaux. Par ailleurs, demandez-lui de vérifier si les joints de l’isolant sont suffisamment scellés pour assurer une étanchéité parfaite.

Notez-le : il existe maintenant des membranes dites « hygro-régulantes ». Celles-ci permettent d’assurer la double fonction de pare vapeur et de membrane d’étanchéité à l’air.

Quand vaut-il mieux utiliser un pare-vapeur ?

Dès que la vapeur d’eau risque de s’infiltrer, puis de stagner dans les parois, il faut penser à l’installation d’un pare-vapeur. Cela va concerner notamment :

  • Les constructions en montagne où le climat occasionne de l’humidité et où la température varie davantage. On considère que le pare-vapeur est une obligation (voir DTU 31.2) pour les maisons à ossature bois, car il est essentiel de les rendre étanches à la vapeur d’eau.
  • Les constructions de bord de mer sont également exposées à l’humidité et l’on conseillera également l’emploi d’un pare-vapeur à poser entre le parement et l’isolant.
  • Les pièces qui utilisent l’eau et la vapeur d’eau en général : cuisines, salles de bain, piscines intérieures et pour les bâtiments publics, les piscines ou les patinoires.

Notez-le : le pare-vapeur n’est pas la même chose qu’un frein-vapeur ou un écran sous-toiture. Le frein-vapeur a plutôt une fonction de régulation du flux de vapeur, tandis que le pare-vapeur a une action vraiment étanche. Quant à l’écran sous-toiture, il sert de protection additionnelle entre la charpente et la couverture.

Les avantages du pare-vapeur

L’utilisation d’un pare-vapeur comporte plusieurs avantages :

  • Il assure une grande qualité de l’étanchéité à l’air (ce qui permet à votre logement de répondre aux normes de la règlementation thermique) ;
  • Action d’amélioration de l’étanchéité supplémentaire, appréciable pendant le processus de construction d’une maison par exemple ;
  • Il assure une protection des isolants car le fait d’éviter l’infiltration d’eau permet aussi d’assurer une meilleure longévité à certains isolants ;
  • La condensation – phénomène dû à la rencontre de la vapeur chaude avec une surface froide – et les traces d’eau sur les murs sont évités grâce à l’installation d’un pare-vapeur.
  • En évitant la condensation et l’humidité résiduelle sur les murs, le pare-vapeur prévient l’apparition de moisissures puis de signes de dégradation (cloques, fissures, etc.) sur vos murs.

Comment choisir un pare-vapeur ?

Les éléments importants pour le choix d’un pare-vapeur efficace

1 – Critère de perméance

Pour être efficace, vous avez noté que le pare-vapeur doit avoir un coefficient Sd élevé. Ceci lui assure une bonne résistance à la vapeur d’eau. On appelle aussi cela la perméance (le contraire de la perméabilité qui laisse passer l’eau). Vous obtiendrez de bons résultats avec le choix des feuilles d’aluminium ou le feutre bitumé.

2 – Critère d’hygrométrie

Nous avons évoqué le degré d’hygrométrie en présentation. Si le taux d’humidité est élevé, cela vous aidera à choisir le pare-vapeur qu’il vous faut. Notez que dans les régions montagneuses, il vous sera imposé de poser un écran de sous-toiture adapté, disposant d’une étanchéité complémentaire simple, mais impérativement certifiée « Alpes Contrôles ».

3 – Critère concernant le choix du chauffage

Selon votre mode de chauffage, le choix du pare-vapeur ne sera pas le même. Ici, il convient de prendre l’avis auprès d’un professionnel pour ne pas se tromper.

4 – Critère lié à l’étanchéité

Vous choisirez un pare-vapeur bitumeux si l’étanchéité est de type bitumeux. En revanche, si l’étanchéité est conçue avec un matériau synthétique, vous choisirez de préférence ce matériau pour votre pare-vapeur.

Remarque : rappelons que les maisons à ossature bois (MOB) ou les maisons avec couvertures traditionnelles en ardoises ou en tuiles ont l’obligation d’installer un pare-vapeur (voir le DTU).

Installation du pare-vapeur : tout ce qu’il faut savoir

Le pare-vapeur : son installation est-elle obligatoire ?

Il existe des projets d’isolation pour lesquels la pose d’un pare-vapeur est rendue obligatoire. Ceci répond à des normes précises :

Par exemple :

  • L’isolation des combles aménagés : norme CPT 3560 ;
  • Les travaux concernant les écrans de sous-toiture : norme CPT 3651-2 ;
  • Les travaux de constructions à ossature bois : norme DTU 31.2

Sachez toutefois que le fait d’installer un pare-vapeur ne règle pas à lui seul un gros problème d’humidité. Il faut parfois miser en plus sur l’aération et peut-être prévoir l’installation d’un équipement de VMC si celui-ci est inexistant.

L’opération de pose qu’il vaut mieux confier à un pro !

La pose d’un pare-vapeur est une opération minutieuse. Il faut veiller notamment :

  • A sa qualité : avant toute chose, le pare-vapeur ne doit pas être déchiré ou abîmé. Si vous constatez un défaut, il faut en faire le remplacement ;
  • A le positionner entre le parement intérieur et l’isolant thermique ;
  • Les différentes bandes de pare-vapeur devront se chevaucher d’environ 10 cm pour éviter toute fuite d’air ;
  • Aux joints (périphérie et jonction) ;
  • A l’utilisation de mastics d’étanchéité (périphérie) ;
  • A l’utilisation précise des œillets pour faire passer les gaines électriques par exemple ;
  • A l’utilisation des adhésifs pour parfaire l’étanchéité à l’air lors de la pose du pare-vapeur.
  • A l’orientation du pare-vapeur en direction du volume chauffé

Attention : que ce soit pour la toiture ou pour les parois, le pare-vapeur doit être posé avec beaucoup de soin. S’il a été placé à un mauvais endroit, il peut entrainer de gros dégâts. Il faut veiller à ce qu’il soit bien tendu, que les adhésifs soient bien placés et que le rendu final soit homogène. Les fuites d’air ruineraient tout le travail ! C’est pourquoi, nous vous conseillons de confier ce travail à un professionnel qualifié.

Quel prix pour un pare-vapeur ?

Le prix de votre pare-vapeur va tenir compte notamment :

  • De la surface à couvrir ;
  • Du coefficient Sd du pare-vapeur.

Quelques prix indicatifs (présentation en rouleau)

Type de problématique Prix du pare-vapeur au m²
Humidité faible à modérée mais nécessitant la pose d’un pare-vapeur avec un coefficient moyen. Entre 1,5 et 2,5 euros
Forte humidité ambiante (exemple : salle de bains, jacuzzi, piscine ou dans certains zones géographiques humides) qui nécessite un pare-vapeur avec un coefficient Sd élevé Entre 3 et 5 euros

Installation d’un pare-vapeur : nos conseils de pro

Vérifiez dans un premier temps l’état de votre isolation. S’il s’avère que votre logement est humide (voir le degré d’hygrométrie), vous devrez penser à l’installation d’un pare-vapeur et ne pas négliger votre système de ventilation.

Le pare-vapeur doit être posé avec minutie et ne tolère autant « trou d’air », sinon son efficacité serait moindre.

Nous vous conseillons de faire établir plusieurs devis pour la fourniture et la pose d’un pare-vapeur par de vrais spécialistes qualifiés pour ce type de travail. Nous pouvons d’ailleurs vous mettre en relation sur ce site, avec des professionnels ayant une réelle expertise et pouvant se déplacer sur toute la France.

N’oubliez pas qu’un degré d’humidité trop élevé est nocif pour la bonne santé des habitants de votre logement. De plus, sur le moyen, long-terme c’est toute la structure de votre maison qui risque d’en souffrir car l’humidité créé véritablement d’importants dégâts.

Faire estimer mon projet avec des artisans près de chez moi


1651 avis - 87%

Depuis 2008, notre réseau de 460 artisans implantés dans chaque département se mettent à votre disposition pour vous guider et vous accompagner dans votre projet de travaux. Nous vous proposons de rentrer en contact avec ces professionnels qualifiés et expérimentés qui vous proposeront le meilleur qualité/prix.

  • Remplissez la demande en décrivant votre projet
  • Obtenez 3 devis gratuits
  • Choisissez l'offre la plus adaptée à vos besoins...



  • Une question sur votre chiffrage ?

    Si vous souhaitez passer par le formulaire pour rentrer en contact avec notre équipe et nous présenter votre projet, nous nous tenons à votre disposition pour répondre à vos questions : Nous contacter