Insonoriser une pièce : guide complet en 6 étapes

Difficile de profiter d’un peu de silence dans ce monde bruyant. Cette affirmation est d’autant plus vraie si vous habitez en ville où le silence est un trésor qui ne se découvre qu’en de très rares occasions.

À moins que vous habitiez à la campagne sur une propriété de quelques hectares sans voisins (auquel cas la lecture de cet article vous serait inutile), votre quotidien oscille entre bruit, vacarme et brouhaha. Si vous désirez savoir comment isoler une pièce par vous-même, voici notre guide complet en 6 étapes. En dernier lieu nous vous livrons également quelques astuces pour améliorer l’acoustique d’une pièce en usant de quelques astuces simples du quotidien. Alors commençons sans plus attendre.

Le guide pour insonoriser une pièce en 6 étapes

Avant de commencer, sachez que vous aurez tout de même besoin de quelques outils et qu’il est préférable de faire ces travaux à plusieurs. Deux ou trois personnes étant l’idéal. Voici ce dont vous aurez besoin pour créer votre forteresse de silence :

  • plaques de plâtre de 15 mm d’épaisseur minimum ;
  • tasseaux en bois ;
  • plaques insonorisantes ;
  • marteau ;
  • clous ;
  • scellant acoustique.

Vous pourriez également avoir besoin de matériel annexe, dans ce cas nous le précisons directement à chaque étape. Voyons par quoi commencer.

Étape 1 : Choisir des matériaux épais

Il faut savoir que pour bien isoler une pièce, qu’il s’agisse d’isolation thermique ou acoustique, plus le matériau utilisé sera épais, plus ce dernier sera efficace. Bien qu’il existe des coefficients d’isolation pour chaque matériau et que ceux-ci ne se valent pas tous, plus ces derniers seront épais et denses, plus ils absorberont le son. Commencez par former une paroi basique sur les différents murs de la pièce qui servira de support à la suite. Quelques couches de peinture devraient suffire.

Étape 2 : Réalisez les installations en double couche

Une fois que cette couche initiale a séchée, construisez deux structures porteuses pour chaque mur. Il s’agit de découpler les structures afin d’augmenter l’énergie sonore absorbée d’une part et également d’augmenter l’énergie sonore réfléchie d’autre part.

Note
Le découplage réduit également les capacités du mur à bloquer les basses fréquences. Pour contrecarrer ce problème, utilisez un composé d’insonorisation (de type mousse insonorisante).

Étape 3 : Alternez les positions des fixations

Si vous fixez vos murs avec des clous, alternez leur position. En effet, si vous les positionnez tous sur la même ligne, le bruit voyagera plus facilement dans cette ligne. Tandis que si vous alternez les positions de fixation, le bruit sera “cassé”.

Étape 3 BONUS : Installez des barres de son

Si vous disposez d’un portefeuille plus conséquent, envisagez d’installer des barres sonores. Elles permettent de réduire l’impact sonore et il en existe deux types :

  • Les barres résilientes : des barres métalliques à visser directement sur les clous et le plâtre.
  • Les barres de son : des barres en caoutchouc absorbant le mieux les vibrations émises par les ondes sonores.

Étape 4 : Utilisez du scellant acoustique

Le scellant acoustique est utilisé pour remplir les murs. Il permet de convertir le son en chaleur et se pose directement entre les différentes couches des murs, des sols et du plafond. Il s’agit d’un composant vendu sous plusieurs formes (silicone insonorisant, colle insonorisante, etc.) qui est idéal dans l’optique d’utilisation de basses fréquences (home cinéma, station de musique, etc.).

Il existe également d’autres matériaux insonorisants et antibruit comme la fibre de verre et la mousse isolante. Mais le mieux est encore d’utiliser du calfeutrage acoustique. Il faudra veiller à remplir toutes les fentes présentes dans les murs (et le plafond). Elle est facile à trouver en commerces spécialisés sous le nom de pâte acoustique. Choisissez-en un qui peut être peint.

Étape 5 : Insonoriser le plafond et les sols

Pour insonoriser le plafond et les sols vous pouvez employer les mêmes méthodes que décrites pour les murs à ceci près que pour le plafond vous devrez créer un faux-plafond et concernant les sols, un parquet sur lambourdes sera le plus efficace (mais également le plus cher).

Étape 6 : Posez des panneaux insonorisants

Attention
Une fois que tout est installé, il est temps de poser vos panneaux insonorisants. N’utilisez surtout pas de colle pour les installer, préférez les clous. La colle réduit beaucoup les performances acoustiques d’un matériau.

Nos astuces pour améliorer l’insonorisation d’une pièce

Vous n’avez pas envie d’entreprendre de gros travaux ? Vous ne savez pas si vous pouvez réaliser tout ceci par vous-même et n’avez pas assez de ressources pour laisser faire ce type de travaux ? Pas de panique. Ici nous vous donnons quelques astuces pour améliorer (grandement) les qualités acoustiques de votre pièce tout en ayant recours à des matériaux de tous les jours et peu chers.

Rideaux, couvertures ou toile tendue

Les textiles, qu’il s’agisse de grosses couvertures, de rideaux ou encore de tissus tendus, permettent grandement d’améliorer l’acoustique d’une pièce. Plus ils sont épais, texturés et moelleux, meilleures seront leurs qualités acoustiques. Commencez par recouvrir vos fenêtres et vos portes pour ensuite terminer par les murs.

Tarif moyen horaire d'un plâtrier-plaquiste

Entre 35€ et 45€

Utilisez des tampons d’isolation

Si vous possédez des caisses de son ou des haut-parleurs, afin d’améliorer leur rendu sonore et d’éviter que leurs ondes ne se propagent, posez-les sur des tampons d’isolation. Il s’agit de mousses dures qui absorbent une grande partie des vibrations.

Installez des étagères

Afin de bloquer les sons, rien de mieux que de couvrir les murs d’étagères de livres. Autre chose que des livres feront également l’affaire, cependant, les livres permettent d’absorber une grande partie des ondes sonores. Faites d’une pierre deux coups en vous organisant un coin lecture.

Poser un balai de porte

Une idée toute simple à réaliser est d’installer des balais de portes (en caoutchouc de préférence). Ils permettent de remplir l’écart entre la porte et le sol et “cassent” les vibrations émises par les ondes sonores.

Installez des panneaux en fibre acoustique

Les panneaux en fibre acoustique se fixent directement sur les murs. Ils peuvent s’avérer assez onéreux mais font un travail remarquable lorsqu’il s’agit de briser les ondes sonores. Couvrez soit toute la pièce, soit uniquement les endroits les moins isolés. À vous de voir.

Décollez les meubles des murs

Les meubles sont conducteurs d’ondes sonores. Les décoller des murs permet d’améliorer les qualités acoustiques de vos murs. Il s’agit un peu d’un tampon d’isolation naturel en évitant de laisser les ondes sonores se propager.

Changez vos portes et fenêtres

En dernier recours, vous pouvez également rénover ou changer vos fenêtres pour des modèles avec une meilleure isolation (triple vitrage par exemple). Mais il s’agit également de frais qui peuvent rapidement se transformer en une note salée.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville