Dépannage chaudière gaz : ce qu’il faut savoir pour une réparation efficace

Même si vous effectuez un entretien annuel de votre chaudière, vous n’êtes pas à l’abri de devoir faire face à une panne, dont le coût peut s’avérer plus ou moins important. Hormis le fait de souscrire un contrat d’entretien, connaître le fonctionnement de sa chaudière peut également vous aider afin de limiter les dépannages inutiles.

Les points principaux à vérifier lors du dépannage de votre chaudière

Bien souvent, une petite réparation sur votre chaudière peut être onéreuse, non pas seulement du fait du prix des pièces à remplacer, mais surtout du temps passé par le professionnel afin de trouver l’origine de la panne. Cependant, de nombreuses interventions pourraient être évitées ou limitées avec une bonne connaissance de l’installation et des circuits principaux de l’appareil.

Bon à savoir
Les trois éléments que sont le circuit électrique, le circuit d’eau chaude et le circuit d’acheminement du combustible doivent être examinés en priorité. Si le déplacement d’un réparateur s’avère malgré tout indispensable, cet examen préalable peut vous permettre de repérer la panne et donc de simplifier l’intervention du professionnel, tout en diminuant la durée de son intervention.

Par ailleurs, en connaissant la façon dont fonctionne votre chaudière, vous allez optimiser son entretien et limiter ainsi les pannes, tout en augmentant les performances énergétiques de l’appareil.

Le circuit électrique

Les problèmes survenant au niveau du circuit électrique sont les plus fréquents sur une chaudière. Heureusement, la plupart de ces dysfonctionnements n’ont pas des conséquences trop lourdes. Vérifiez avant tout les 3 points suivants :

  • le branchement correct de la prise de courant de l’appareil sur une prise secteur
  • l’état du fusible de la chaudière
  • l’absence de panne de courant générale

Bon à savoir : des surtensions régulières peuvent faire sauter le fusible de votre chaudière. Ce phénomène peut se produire si la puissance de votre contrat est trop faible. Rapprochez-vous de votre fournisseur d’énergie afin de faire le point sur votre consommation pour augmenter la puissance de votre compteur électrique si cela s’avère nécessaire.

Sachez également que le circuit électrique alimente les dispositifs de sûreté de votre chaudière. Une mise en sécurité de façon intempestive nécessite bien souvent l’intervention d’un spécialiste dans les cas suivants :

  • mise en sécurité lors d’une surchauffe du thermostat
  • mise en sécurité en cas de mauvaise évacuation des fumées
  • défaut de l’électrode d’allumage ou de la sonde d’ionisation

Si vous êtes équipé d’une chaudière fonctionnant au gaz, la sonde d’ionisation a pour but de contrôler que le gaz brûle bien (et qu’il ne se répand pas dans l’air ambiant). La sonde peut simplement être encrassée et un bon nettoyage est parfois suffisant afin de permettre l’allumage.

L’alimentation en combustible

Une autre panne régulière peut être due à l’absence de combustible. Nous vous conseillons donc d’effectuer les vérifications suivantes afin de contrôler que :

  • les vannes d’acheminement du combustible sont bien ouvertes
  • le combustible est disponible en quantité suffisante
  • le réseau de gaz ou d’électricité n’est pas coupé

En cas de coupure d’électricité ou de gaz, vous devez contacter :

  • pour l’électricité : le gestionnaire ENEDIS par téléphone au 09.726.750.XX (les deux derniers chiffres sont ceux de votre département)
  • pour le gaz : GRDF par téléphone au 09.69.36.35.34

Le circuit d’eau chaude

Attention, les pannes ayant un lien avec le circuit d’eau chaude peuvent être dangereuses et demandent bien souvent l’intervention d’un réparateur. Lors d’un problème de ce type, vous pouvez malgré tout vous assurer que la pression n’est pas trop haute (ou trop basse) et que la pompe fonctionne correctement.

La pression se lit directement sur le manomètre (elle est normalement comprise entre 1 et 3 bars) :

  • si elle est trop basse : remplissez le circuit d’eau
  • si elle est trop haute : un risque d’explosion existe et vous devez appeler en urgence un dépanneur

Une mauvaise qualité de chauffage

Enfin, si votre chaudière fonctionne mais chauffe difficilement, vous pouvez également contrôler :

  • le bon paramétrage du thermostat d’ambiance
  • que rien n’obstrue le circuit d’air : si celui-ci n’est pas dégagé, la combustion peut être de moins bonne qualité
  • que le tuyau d’arrivée d’air est bien fixé et que le ventilateur n’est pas encrassé
  • que l’évacuation des fumées se fait correctement : dans le cas contraire, un risque d’intoxication existe

Le coût pour faire dépanner sa chaudière

Une fois toutes les vérifications préalables effectuées, vous pouvez néanmoins avoir besoin de faire appel à un professionnel afin de réparer votre chaudière.

Si vous n’avez pas souscrit de contrat d’entretien, il est difficile de prévoir le prix de la réparation, car les tarifs vont dépendre avant tout du chauffagiste choisi. Dans l’idéal, et si vous le connaissez, il est conseillé de faire appel au professionnel qui a installé l’appareil.

Sachez que dans tous les cas, le coût d’un dépannage de chaudière va inclure 3 postes :

  • les frais de déplacement
  • le prix de la réparation (main d’œuvre)
  • le prix des pièces à remplacer

Le déplacement

Les frais de déplacement se composent du déplacement en lui-même et de la vérification de votre installation. Ils varient en général en fonction :

  • de votre zone géographique
  • du moment de l’intervention (en journée, la nuit, le weekend, un jour férié)
  • du type de chaudière

Voici un tableau estimatif des frais de déplacement facturés en moyenne lors du dépannage d’une chaudière :

Nature de l’intervention Coût estimé
Déplacement proche (sur semaine) 20 €
Déplacement proche (jour férié) 40 €
Déplacement lointain (sur semaine) 40 €
Déplacement lointain (jour férié) 80 €
Vérification d’un équipement simple 80 €
Vérification d’un équipement complexe En fonction du type de chaudière

(environ 150 € pour un modèle au fioul par ex.)

La réparation

Ces frais correspondent au prix de la main d’œuvre. Le taux horaire est librement fixé par chaque chauffagiste et dépend de la difficulté de la réparation, ainsi que du moment de l’intervention.

Voici un tableau estimatif des frais de réparation facturés en moyenne lors du dépannage d’une chaudière :

Tarif horaire (HT) Coût estimé
En semaine Environ 30 €
Un jour férié Environ 60 €

En général, il faut compter au minimum une heure pour le remplacement d’une pièce.

Le prix des pièces

Celui-ci est très variable car il dépend de la pièce elle-même, mais aussi de la marque et du type de votre chaudière, ainsi que de la marge du chauffagiste.

Les pièces courantes sont souvent facturées :

  • entre 20 et 65€ pour une électrode d’allumage
  • entre 150 et 200€ pour un circulateur

Le contrat d’entretien et de dépannage pour une chaudière

Quand on sait que le coût moyen d’un dépannage fluctue entre 200 et 500€, il est légitime de se poser la question de l’intérêt de souscrire à un contrat d’entretien et de dépannage, à condition de bien le choisir.

Prix moyen dépannage chaudière gaz (fourniture comprise)

entre 200 et 500€

Les éléments du contrat

En complément de l’entretien annuel de votre appareil, le contrat peut inclure différents services :

  • un dépannage gratuit par an (hors coût des pièces à remplacer)
  • une assurance garantissant l’usure ou le changement des pièces
  • un temps d’intervention assuré

Bien choisir le contrat pour sa chaudière

Les prestations étant souvent très différentes d’un contrat à l’autre, il est recommandé de bien lire les clauses particulières afin de vérifier si celles-ci sont pertinentes en fonction de votre situation.

Pour information, sachez que le coût d’un contrat d’entretien pour votre chaudière peut varier entre 70 et 150€ par an selon le type d’appareil possédé et les options du contrat. Certaines prestations “de base” doivent néanmoins être incluses :

  • l’entretien annuel de l’appareil
  • la prise en charge des frais de déplacement
  • le dépannage 7j/7
  • pour un logement isolé ou une chaudière ancienne :
    • les déplacements illimités
    • la garantie d’usure et le changement des pièces importantes

Les points à vérifier pendant le dépannage

Lors de la prestation, nous vous conseillons de rester à proximité du réparateur et de :

  • vérifier les pièces remplacées
  • conserver les pièces abîmées
  • demander une facture ou un bon d’intervention reprenant la totalité des travaux effectués

Si vous estimez que la réparation est douteuse, vous avez la possibilité de vous renseigner auprès :

  • du Synasav (Syndicat national de maintenance et des services après-vente)
  • du Synadep (Syndicat national du dépannage à domicile)

Afin d’éviter tout dépannage inutile de votre chaudière, vérifier toujours les éléments que nous venons de lister. Si le déplacement d’un professionnel s’avère cependant nécessaire, soyez vigilent quant au choix du chauffagiste. Afin de vous garantir une intervention de qualité et sans mauvaise surprise au niveau du prix, nous pouvons vous mettre en relation avec des réparateurs près de chez vous, sélectionnés pour le sérieux de leurs prestations. Demandez plusieurs devis gratuits afin de comparer les services proposés !

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville