Comment isoler les murs intérieurs sans perdre de place ?

Méthode d’isolation la plus répandue, l’isolation des murs par l’intérieur est relativement simple à mettre en œuvre, grâce à un choix important de matériaux isolants sur le marché. Notre guide complet vous donne toutes les astuces pour bien isoler votre logement par l’intérieur sans perdre de place.

Pourquoi isoler ses murs par l’intérieur ?

Le toit étant la principale source de perte de chaleur, il convient de s’assurer que ce dernier est bien isolé avant de s’attaquer aux murs intérieurs.

Cette vérification effectuée, l’isolation des murs par l’intérieur permet de gagner en confort thermique. Les parois intérieures devenant moins froides, vous économisez sur votre facture de chauffage. On estime en effet, en moyenne, les pertes de chaleur au niveau des murs non isolés à environ 25%.

La plupart du temps, on choisit la technique de l’isolation des murs par l’intérieur en raison de son coût abordable, ou quand il est impossible de toucher à l’aspect de la façade en raisons de contraintes d’urbanisme. Dans les autres cas, l’isolation par l’extérieur est recommandée.

Les méthodes d’isolation des murs par l’intérieur

L’isolation des murs intérieurs peut s’effectuer de plusieurs manières, chaque technique n’ayant pas les mêmes conséquences sur la surface habitable. Découvrez tous nos conseils pour isoler un mur intérieur sans perdre de place.

L’application directe de panneaux

Une 1ère technique consiste à isoler les murs intérieurs avec des blocs prêts à coller. Ces panneaux rigides ou semi-rigides, appelés “complexes“, comportent l’isolant, un pare-vapeur et la finition. Ils sont à base de :

  • polyuréthane
  • polystyrène
  • fibre de bois
  • ouate de cellulose
  • etc.

Les panneaux se positionnement sur le mur intérieur avec de la colle ou des chevilles. L’avantage principal est de ne pas trop diminuer la surface habitable. Les panneaux sont en effet assez fins, tout en étant efficaces thermiquement.

Conseil : au moment du choix de l’isolant, faites attention à sa compatibilité avec le mur existant.

L’isolation projetée

Cette méthode est parfaite si vos murs présentent des défauts de planéité, puisque l’isolant est projeté directement sur le mur intérieur. Les produits isolants les plus courants en matière de projection sont la ouate de cellulose et le polyuréthane.

Vous avez également la possibilité de recouvrir vos murs avec un enduit isolant, comme la chaux-chanvre. Cela contribue à limiter la sensation de paroi froide. L’enduit vient seulement en complément d’un isolant classique, car sa faible épaisseur ne lui permet pas d’être efficace thermiquement.

L’application dans une structure

L’isolation des murs intérieurs peut s’opérer avec une ossature bois ou métallique. Cette technique est souvent mise en œuvre quand le mur présente d’importants défauts ou qu’il n’est pas en mesure de supporter le poids de l’isolation.

L’ossature présente l’avantage de permettre de poser différents produits :

  • Panneaux semi-rigides
  • Rouleaux
  • Isolants en vrac (déversés ou insufflés)

Les matériaux isolants sont souvent des laines minérales ou biosourcées (laine de chanvre, ouate de cellulose…). L’isolant est alors intercalé dans l’ossature, puis recouvert par le pare-vapeur. Le parement intérieur est enfin directement fixé sur des liteaux.

Note : l’application dans une structure est la méthode la plus souvent employée pour des travaux d’isolation de murs par l’intérieur. Cela s’explique par le vaste choix des isolants et la possibilité de s’adapter à des supports abîmés.

Les contre-cloisons maçonnées

Moins utilisée, la technique de l’isolation des murs intérieurs avec une contre-cloison permet pourtant de rattraper tous les gros défauts du mur. Les travaux sont par contre bien plus importants, un double mur étant édifié en parallèle du mur actuel. Entre les deux, un isolant est posé en panneaux ou en vrac. L’inconvénient majeur réside dans le fait que la surface habitable se trouve sensiblement diminuée.

Conseil : assurez-vous que le plancher peut supporter le supplément de poids de la double cloison.

La préparation avant les travaux d’isolation

Avant de débuter les travaux, vous devez préparer rigoureusement vos murs et votre pièce :

  • À l’intérieur, si vos murs sont recouverts de papier peint : retirez-le impérativement, celui-ci pouvant jouer un rôle au niveau de l’évacuation de l’humidité.
  • À l’extérieur : les murs doivent être parfaitement étanches à l’eau de pluie. Vous devez également régler tout problème d’humidité pour éviter que le nouvel isolant ne soit endommagé à l’intérieur.
  • Vérifier également l’étanchéité à l’air de votre logement, celle-ci ne devant pas présenter de discontinuités pour ne pas diminuer l’efficacité de l’isolation. Vous devez ainsi contrôler tous les joints au niveau des fenêtres.
  • Anticipez enfin les ponts thermiques avant de mettre en œuvre l’isolation intérieure. Un cas fréquent concerne la rupture d’isolant sur un mur de refend ou un plancher intermédiaire. Vous pouvez résoudre ce problème avec un retour d’isolant.

Note : une fois que l’isolant a été posé, évitez de le dégrader en installant des prises, des interrupteurs ou encore des étagères vissées dans le mur.

Les différents isolants pour murs intérieurs

De nombreux matériaux sont disponibles pour l’isolation des murs par l’intérieur. L’idéal est de sélectionner un produit le plus fin possible et présentant les meilleures performances, pour perdre le moins de surface habitable.

Faites attention à la compatibilité de l’isolant avec le type de mur à traiter. Un isolanthydrophobe bloque en effet les transferts d’humidité, ce qui a pour effet de créer de la condensation dans le mur. À ce niveau, les isolants biosourcés sont davantage adaptés aux bâtiments anciens.

Nous vous présentons un tableau récapitulatif reprenant les caractéristiques des principaux isolants sur le marché :

Isolant Conditionnement Biosourcé Epaisseur (mini) Coût
Ouate de cellulose Vrac Panneaux Oui 17cm 15cm Faible Moyen
Laine de bois Panneaux Oui 14cm Moyen
Chanvre Panneaux Oui 16cm Moyen
Laine de verre Panneaux et rouleaux Non 12cm Faible
Laine de roche Panneaux Non 14cm Faible
Polystyrène Panneaux Non 14cm Faible
Polyuréthane Panneaux Mousse Non 9cm 11cm Elevé Faible

Les avantages et les inconvénients de l’isolation des murs par l’intérieur

Faire isoler ses murs intérieurs comporte de nombreux avantages :

  • Technique abordable
  • Large choix d’isolants
  • Aspect extérieur du bâtiment non modifié
  • Gain en confort thermique et sur les factures d’énergie

Ces travaux peuvent néanmoins présenter quelques points faibles :

  • Difficile de rester dans le logement pendant la mise en œuvre de l’isolation
  • Ponts thermiques à traiter
  • Perte de l’inertie des murs
  • Perte de surface habitable, variable selon la technique utilisée

En résumé

Faire le choix d’une isolation des murs par l’intérieur permet d’améliorer les performances thermiques de son logement. Même s’il est possible de réaliser soi-même ces travaux, le recours à un professionnel est vivement recommandé pour garantir l’efficacité de l’isolation et éviter toute déperdition de chaleur.

Nous pouvons vous mettre en rapport avec des spécialistes de l’isolation dans votre secteur. Recevez ainsi plusieurs devis gratuits afin de choisir simplement l’entreprise la plus à même de répondre à vos besoins.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville