Chauffage électrique économique : comment faire et quelle solution choisir ?

Si le convecteur électrique est encore utilisé aujourd’hui, il tend à laisser la place à des radiateurs nouvelle génération de type radiateurs à énergie sèche. Les modèles ont évolué pour apparaitre plus économiques pour l’utilisateur. Ils peuvent ensuite être encore plus performants grâce à des équipements astucieux qui vont permettre de faire baisser la facture. Explications.Radiateur à convection à poser

L’électricité : une énergie chère mais privilégiée par les français

L’électricité est l’énergie qui reste encore la plus utilisée. En 2016, un sondage effectué par QuelleEnergie classait les consommations d’énergie des Français dans l’ordre suivant :

    • Electricité : 38 %
  • Gaz : 35 %
  • Fioul : 19 %
  • Bois : 5 %

Ces résultats sont essentiellement liés à des critères de préférences (choix des appareils, facilité d’installation, espace nécessaire pour la mise en place, etc.) qu’à des critères économiques, puisque l’électricité reste encore une énergie très chère.

Tableau comparatif des énergies

Type d’énergie Coût (en euros par m² et par an)
Electricité 15,9
Fioul 12,6
Gaz 11,5
Bois 6,1

Prix du marché français en 2018 (source : monEquerre.fr)

Cela peut sembler paradoxal, mais bien que l’électricité soit une énergie chère, l’engouement pour cette énergie ne faiblit pas. L’Ademe – Agence pour le développement et la maîtrise de l’énergie – fait aussi remarquer la hausse fulgurante de l’électricité dont les chiffres sont soigneusement recensés et archivés. De 2 centimes en 1973, la hausse a atteint 15,27 euros en 2016.

La facture globale d’électricité va comprendre notamment :

  • Les frais d’abonnement,
  • Le coût total des consommations sur la période de référence (exprimé en kWh) ;
  • Lors de l’installation ou si vous changez de fournisseur : le coût d’accès à l’énergie électrique
  • Les taxes.

Pour réduire le prix de la facture et dépenser moins, il existe plusieurs solutions :

  • Les gestes simples pour moins dépenser au quotidien ;
  • L’utilisation d’appareils mieux adaptés à vos besoins et moins énergivores (types d’appareils, thermostats, sondes de température).Convecteur électrique moderne

Comment faire baisser la facture électrique : nos conseils

Faire des économies au quotidien sur la facture électrique, c’est possible ! Voici nos meilleurs conseils pour vous y aider :

1) Faites vérifier votre habitat :

En effet, la première précaution est de vérifier que votre logement soit parfaitement isolé. Si vous vivez dans une maison, les déperditions thermiques sont de l’ordre de 30 % pour un toit mal isolé ou de 10 % pour les parois. Vous devez donc tout faire contrôler et prévoir les travaux d’isolation qui s’imposent (isolation des combles, pose de double vitrage, isolation des murs ou du plancher).

Au besoin, faites appel à un professionnel pour effectuer un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) afin de savoir où vous en êtes. Une bonne isolation fera déjà bien baisser la facture énergétique annuelle.

2) Soyez vigilant par rapport à votre consommation :

Privilégiez les heures creuses pour utiliser vos appareils électroménagers (lave-vaisselle ou lave-linge). Si vous ne savez pas quelles sont les heures creuses, vous pouvez trouver cette information sur votre facture ou vous renseigner auprès de votre fournisseur d’énergie.

Veillez à régler la température des pièces sans surchauffer. Les chambres peuvent se contenter de 18 ou 19°C si elles sont bien isolées.

En plein hiver, il peut être bénéfique de fermer les volets avant que la nuit tombe afin de conserver la chaleur et ce, d’autant plus si vous avez des volets isolants et que vos fenêtres soient en simple vitrage.

Pensez à débrancher les appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas et évitez de laisser votre téléviseur en veille, ce qui finit par chiffrer.

Faites vérifier et entretenir régulièrement vos appareils de chauffage.

Astuce de notre expert
Notez qu’avec certains équipements permettant de faire des économies et d’améliorer la performance thermique de l’habitat, vous pourrez bénéficier d’aides financières de l’Etat. C’est le cas pour l’installation d’une sonde de température par exemple. Pour accéder à ces aides, vous devez faire appel à un chauffagiste professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Les réglages assez pointus d’une sonde de température ne peuvent se faire sans un professionnel qualifié.

3) Utilisez des outils adaptés pour faire baisser la facture

Certains outils vont permettre d’alléger encore la facture. C’est le cas des thermostats électroniques, des accumulateurs de chaleurs ou des plafonds ou planchers rayonnants.

Quant à la sonde de température, elle permet de faire baisser la facture annuelle d’électricité de 10 à 25 %.

Tableau : avantages et inconvénients du chauffage électrique

Type Les plus Les moins
Energie électrique Accessibilité

Facilité d’utilisation

Energie chère

Energie fossile (on favorise aujourd’hui les énergies renouvelables)

Risque de pénurie lors des périodes de grands froids

Appareils de chauffage électrique Les appareils de nouvelle génération sont moins énergivores.

Les radiateurs peuvent équiper tous types de surfaces et sont l’idéal pour équiper les petites pièces

Variété dans les modèles du marché et dans les gammes de prix.

Facile à piloter dans un système domotique.

Plus polluants pour l’environnement que d’autres appareils de chauffage

Coût plus élevé si l’on adapte certains outils pour moins consommer (exemple : achat de sondes, de thermostats, pose de planchers rayonnants…)

Convecteur mural

Radiateur, sonde de température, thermostats : les astuces pour dépenser moins

Malgré ses inconvénients, le chauffage électrique continue d’être le moyen de chauffage privilégié. Il est vrai qu’aujourd’hui, les fabricants planchent sur des solutions adaptées à tous les budgets pour limiter la consommation électrique. Plusieurs options sont envisageables :

  • Choisir un appareil de chauffage électrique adapté (exemple : un radiateur à inertie sèche) ;
  • Choisir des équipements pouvant faire baisser la facture (exemple : thermostats, sondes, accumulateurs de chaleurs, plancher rayonnants, etc.).

1) Les appareils de chauffage électrique qui font économiser

Le radiateur céramique

Il s’agit d’un radiateur électrique que l’on qualifie de radiateur à inertie sèche.

Il faut distinguer l’inertie sèche de l’inertie fluide :

  • Les radiateurs à inertie sèche ont un cœur de chauffe en métal (fonte, acier ou aluminium) ou en matériau réfractaire (stéatite, céramique) ;
  • Les radiateurs à inertie fluide disposent d’un fluide caloporteur – qui véhicule la chaleur. Ce fluide sera généralement à base de glycol ou de pétrole.

Le cœur de chauffe du radiateur céramique est en céramique : c’est le noyau central où est stockée la chaleur. Le cœur de chauffe d’un radiateur est constitué de matière réfractaire et dans le cas présent, il s’agit d’une brique en céramique. La chaleur est ensuite restituée de façon optimale.

Remarque : ce type de radiateur est beaucoup moins énergivore que le convecteur électrique grâce à une technologie très étudiée. Il sera généralement couplé à un thermostat sans fil ainsi qu’à une centrale de programmation afin d’être encore plus performant et d’éviter toute déperdition de chaleur.

Coût : le modèle de base (radiateur céramique de 1000 à 1500 W) pourra se situer entre 300 et 600 euros TTC (hors installation). Pour un appareil haut de gamme (radiateur céramique intelligent), les prix peuvent grimper de 600 à 2 000 euros TTC (hors frais d’installation).

Pièce chauffée par un radiateur électrique

Prix moyen d’un chauffage électrique (pose comprise)

Entre 4400 € et 5400 €

2) Les équipements à utiliser pour faire baisser le coût global de la facture électrique

Le thermostat

Le thermostat est nécessaire pour réguler la température de façon optimale. Il n’est pas nécessaire, en effet, d’avoir la même température dans toutes les pièces d’une maison.

L’Ademe conseille plutôt l’utilisation de convecteur à thermostats électroniques. En outre, ces thermostats doivent être certifiés NF Electricité Performance catégorie C. L’Ademe a constaté que les anciens modèles de convecteurs à thermostats mécaniques entrainent bien souvent une surconsommation.

Si vous optez pour la sonde de température, celle-ci pourra être couplée à un thermostat d’ambiance.

Coût : pour un thermostat d’ambiance de bonne qualité, comptez environ 40 à 50 euros.

La sonde de température

La sonde de température peut vous permettre d’économiser jusqu’à 25 % sur la facture d’électricité annuelle, ce qui peut représenter une centaine d’euros d’économies.

Elle fonctionne sur tous les systèmes de chauffage et sert à capter les degrés recensés dans l’air extérieur afin de transmettre ensuite ces données à un régulateur qui va adapter la température intérieure en fonction de ces éléments. Selon les modèles du marché le boitier extérieur transmet les informations par voie filaire ou par ondes radio.

Attention toutefois à l’installation de ce matériel car il nécessite des règles strictes de montage (exposition extérieure, niveau par rapport au sol, etc.).

Coût : comptez en moyenne entre 150 euros (hors installation) pour un modèle de base et jusqu’à 500 euros pour un système complet avec régulateur. Un prix élevé mais qui peut vite être amorti par les économies que la sonde de température vous permettra de réaliser !

Bon à savoir : la sonde de température est un outil écologique qui permet de limiter les émissions de CO². Elle ouvre donc droit à certaines subventions de l’Etat, attribuées pour tous travaux visant à une amélioration de la performance thermique.

Le plancher ou le plafond rayonnant

L’Ademe fait remarquer que l’utilisation de panneaux rayonnants va permettre une diffusion de la chaleur bien plus homogène. L’objectif des panneaux rayonnants ainsi que des planchers et plafonds rayonnants est donc d’éviter une surconsommation d’électricité et d’apporter un réel bien-être dans la maison grâce à une diffusion de la chaleur mieux répartie.

Les panneaux électriques rayonnants offrent plus de confort dans la pièce. Ces appareils à chaleur douce qui diffusent l’air en façade par rayonnement sont plus économiques et s’adaptent à tous les types de logements.

Installation et entretien du chauffage et des équipements

L’installation d’un appareil de chauffage électrique sera, de préférence, confiée à un professionnel.

En outre, il peut être utile de bien penser votre projet d’installation de chauffage. En effet, pourquoi ne pas décider d’inclure cela dans un projet de domotique ? Là encore, la domotique va vous faire réaliser de belles économies sur la facture, même si l’installation de base peut être coûteuse. Cependant, si vous avez déjà un projet de maison intelligente, autant demander à votre professionnel d’inclure le système de chauffage électrique et ses divers équipements sur le projet.

Vous pouvez être mis en relation avec notre réseau d’artisans qualifiés qui opèrent sur toute la France, directement sur ce site.

Notez également que l’aspect entretien de vos appareils de chauffage est indispensable. Une fois par an, vous devez faire vérifier et entretenir l’ensemble du matériel de chauffage par un professionnel (obligatoire depuis 1978).

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville