Carrelage mal posé : que faire ?

Vous avez opté pour le carrelage comme revêtement dans votre salle de bains ou votre cuisine ? Poser du carrelage est une tâche délicate pour laquelle il est recommandé de faire appel à des professionnels afin d’éviter des malfaçons. Toutefois, il n’est pas rare de constater que le carrelage a été mal posé bien que le travail ait été réalisé par des artisans. Comment rattraper un carrelage mal posé ? Quels sont les recours que vous pouvez faire pour corriger votre malfaçon ? Découvrez tout dans cet article. 

Carrelage mal posé : quels sont les recours à adopter ?

Lorsque vous avez confié la pose de votre carrelage à des professionnels qui au final vous ont rendu un ouvrage avec des malfaçons, deux possibilités s’offrent à vous pour les contraindre à venir faire des réparations.

La première méthode est la garantie de parfait achèvement stipulée par l’article 1732-6 du Code civil. En fait, il s’agit d’une garantie matérielle qui contraint l’entrepreneur à venir réparer un dysfonctionnement apparent à la réception de l’ouvrage. Cette garantie s’applique aussi lorsqu’une panne apparente survient un an après la réception des travaux. L’entrepreneur est également tenu de revenir faire des réparations.

Pour ce faire, une fois que vous avez constaté les défaillances, vous devez les mentionner dans un procès-verbal de réception des travaux. Après cela, l’entrepreneur se retrouvera dans l’obligation de prendre en charge les réparations à ses frais.

Toutefois, vous disposez d’un délai d’un an à compter de la réception des travaux pour faire un recours concernant des travaux effectués. Lorsque le délai est dépassé, vous serez dans l’obligation de tout prendre en charge.

La seconde option consiste à engager la responsabilité contractuelle de votre carreleur sur le fondement de l’article 1792-4-3 du Code civil. Avec ce recours, vous disposez d’un délai de 10 ans à compter de la réception de l’ouvrage pour agir contre votre carreleur. Ainsi, il prendra en charge, à ses frais, les réparations.

 Que faire lorsque le carreleur refuse de procéder aux réparations ?

Lorsqu’après votre procès-verbal le carreleur refuse de procéder aux réparations, vous pouvez faire une procédure de mise en demeure. La mise en demeure est une tentative de résolution du litige à l’amiable qui permet d’obtenir gain de cause dans 50 % des cas.

Si la mise en demeure ne fonctionne pas, vous pouvez saisir le juge d’instance pour un litige inférieur à 4000 euros. Ce dernier rendra une décision dans les mois qui suivent.

À cette étape de la procédure, vous n’avez pas besoin de faire recours à un avocat.

Quelques solutions pour réajuster votre carrelage mal posé

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Lorsque vous constatez des malfaçons dans la pose de votre carrelage, trois solutions s’offrent à vous :

    –          Procéder à un ragréage ;

    –          Poser une sous-couche-isofeutre ;

    –          Reprendre la chape

    Effectuer un ragréage

    La méthode du ragréage permet de corriger les irrégularités de planéité jusqu’à 3 cm. Elle se fait directement sur des chapes irrégulières pour réparer les parties du sol qui présentent des renflements ou de trous.

    Pour les gros défauts, le ragréage fibreux donne de meilleurs résultats. Il convient tout de même de toujours faire attention à la surépaisseur que peut créer cette solution.

    Poser une sous-couche-isofeutre

    La pose de sous-couche-isofeutre est reconnue surtout pour ses qualités d’isolation acoustique et thermique lorsqu’il est posé avant le revêtement.

    Refaire la chape

    Si vous remarquez que la chape en place ne convient pas du tout, il est préférable de le reprendre. Pour cela, retirez le carrelage qui est en place et cassez la chape pour en refaire une nouvelle. Tout cela doit se faire avec précaution pour que les carreaux ne soient pas abîmés.

    Pose carrelage : les erreurs à éviter

    Lorsque vous avez choisi de poser votre carrelage, vous devez avoir connaissance des erreurs à éviter. Il s’agit entre autres de :

    • Ne pas choisir le bon support,
    • la mauvaise pose des joints,
    • négliger le premier nettoyage
    • Négliger le temps d’attente
    • Négliger le premier nettoyage

    Choisir le mauvais support

    Lorsque vous faites le choix d’une chape trop sableuse, irrégulière, ou trop fraîche, cela peut entraver la fixation du carrelage.

    Mal poser les joints

    Lorsque les joints sont bien posés (de manière régulière et suffisamment épaisse pour recouvrir tout l’espace entre les carreaux), ils favorisent une bonne étanchéité.

    Oublier de dégraisser le sol

    Si le sol à recouvrir avec le carrelage est un ancien sol, il est nécessaire de le dégraisser avant toute activité. Cela favorise une bonne adhérence. Cependant, si l’ancien revêtement est en dalles de ciment ou en pierres naturelles, le dégraissage n’est plus nécessaire.

    Négliger le temps d’attente

    Lorsque vous posez votre carrelage, il est important d’attendre au minimum 36 heures avant de marcher dessus. Cette période d’attente est primordiale, car elle permet aux carreaux de bien sécher et d’être stables.

    Négliger le premier nettoyage

    Beaucoup l’ignorent, mais le premier nettoyage du carrelage doit être fait avec soin. Il est conseillé d’utiliser un produit approprié pour retirer le voile de ciment accroché au carrelage. Vous pouvez retrouver facilement ce genre de produits dans les supermarchés.

    Carrelage de salle de bain
    Carrelage de salle de bain
    Demander un devis à un professionnel

    Quelles sont les conséquences d’un carrelage mal posé ?

    Lorsque votre carrelage est mal posé et vous ne faites rien pour y remédier, cela peut engendrer plusieurs conséquences :

    Carrelage qui sonne creux

    Lorsque le carreau est mal posé sur cette dernière, il sonne creux. Le même problème peut survenir lorsque la chape n’est pas uniforme ou a été mal poncée.

    Carrelage qui gonfle ou se soulève

    Le carrelage se gonfle ou se soulève, à cause des changements de température. C’est un problème très récurrent en hiver.

    Carrelage qui se décolle

    Ce problème est souvent causé par une mauvaise réalisation de la chape ou de la dalle, d’une mauvaise application, d’un mauvais collage ou mortier peut aussi en être la cause.

    Carrelage qui se fend

    Lorsque le carreau a été mal posé sur une chape non sèche, la fissure est inévitable. Le carrelage peut également se fendre lorsque le joint de dilatation a été mal réalisé ou lorsqu’un objet lourd tombe sur ce dernier.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville