Remplacer disjoncteur EDF défectueux : Comment s’y prendre ?

Si remplacer un disjoncteur s’apparente à un geste simple pour certains d’entre nous, il existe cependant quelques mesures de sécurité à respecter. D’autant plus que cette opération n’est pas autorisée selon le type de raccordement électrique. Quelles précautions prendre pour remplacer un disjoncteur EDF défectueux ? Existe-t-il des contre-indications et des normes à respecter ? Parcourez ce dossier pour y voir plus clair.

Piqûre de rappel sur le disjoncteur EDF

Le disjoncteur EDF est connu sous plusieurs appellations :

  • Disjoncteur de branchement,
  • Disjoncteur de branchement EDF,
  • Disjoncteur d’abonné,
  • Disjoncteur général,
  • AGCP (Appareil Général de Coupure Principal),
  • ou encore différentiel « 500 milli ».

Il s’agit d’une séparation entre le courant provenant du gestionnaire de réseau de distribution d’énergie (EDF) et l’installation électrique de l’habitation (d’où son appellation disjoncteur EDF). Il indique à quel emplacement le raccordement électrique privée commence.

Tarif moyen horaire d'un électricien

Entre 35€ et 50€

Ce dispositif constitue également une jonction entre 2 normes électriques : la norme NFC 14-100 (en amont du disjoncteur EDF) et la norme NFC 15-100 (en aval du disjoncteur).

Le disjoncteur EDF a pour rôle de garantir le bon fonctionnement du compteur et de limiter la consommation électrique du logement à une puissance maximale donnée. Si la limite est franchie, le courant se coupe automatiquement, et ce, afin de protéger l’installation électrique de la maison des surtensions, des courts-circuits et des défauts d’isolement. Il permet également de se mettre à l’abri des fuites électriques (déperdition du courant vers la terre) à l’aide de sa protection différentielle intégrée.

Ce disjoncteur de branchement se situe à proximité du compteur électrique individuel entre 1 m et 1,8 m du sol. Il peut être encastré dans le mur ou installé en saillie.

Les différents types de disjoncteurs de branchement

Le disjoncteur de branchement se décline en 2 types :

  • En monophasé: il s’agit d’un disjoncteur équipé de 2 bornes de connexion électrique (Phase et Neutre)
  • En triphasé: c’est un disjoncteur doté de 4 bornes de connexion (3 Phases et 1 Neutre)
Note
Le principal critère à prendre en compte pour choisir un disjoncteur de branchement est la puissance désirée de l’installation (puissance de l’abonnement électrique). Quel que soit votre fournisseur, la puissance de votre compteur s’affiche toujours sur votre facture d’électricité.

Pour ce qui est du choix des fabricants, il existe des marques de qualité à privilégier comme Legrand, Actaris Itron, Hager et Shneider Electric.

Notez que la plupart des disjoncteurs fournis par EDF affichent une valeur électrique en Ampère (A) et non en watts (W). Ils proposent une large gamme de calibres d’intensité :

Les différents types de calibrage d’intensitéExplication
15/30/45ALe disjoncteur EDF peut être réglé sur 15A, 30A ou 45A.
30/45/60ALe disjoncteur EDF peut être réglé sur 30A, 45A ou 60A.
60/75/90ALe disjoncteur EDF peut être réglé sur 60A, 75A ou 90A.
Important
Si vous comptez remplacer votre ancien disjoncteur EDF, il est essentiel de respecter le calibre et le type de connexion du nouveau.
Bon à savoir
Il est nécessaire de faire une distinction entre le disjoncteur de branchement, le disjoncteur divisionnaire et le disjoncteur différentiel.
Type de disjoncteurRôle
Disjoncteur de branchementIl assure la protection de l’ensemble de l’installation électrique privée.
Disjoncteur divisionnairePlacé au départ d’un circuit électrique, ce dispositif protège des courts-circuits.
Disjoncteur différentielCe dernier, quant à lui, assure la protection des occupants contre un courant de fuite ainsi que les équipements électriques contre les surtensions.

Remplacer un disjoncteur EDF : les prérequis

Pour commencer, SOYEZ ATTENTIF aux lignes qui suivent. Le remplacement d’un disjoncteur EDF peut être DANGEREUX. D’où l’importance de lire en détail nos recommandations.

Diverses raisons peuvent nous amener à remplacer un disjoncteur EDF :

  • Obsolescence du disjoncteur
  • Défaillance du dispositif à cause d’une surcharge de courant, de la foudre ou d’un court-circuit
  • Besoin de monter en calibrage
  • Modification de l’installation électrique

Peut-on remplacer soi-même son disjoncteur EDF ?

OUI et NON ! La réponse à cette question dépend, en effet, du type de branchement électrique de votre habitation au réseau Enedis (anciennement ERDF).

Il existe 2 types de raccordements électriques :

 Raccordement électrique de type 1 (branchement court)Raccordement électrique de type 2 (branchement long)
Ce qu’il faut savoirLe disjoncteur de branchement est installé en amont du tableau électrique dans la gaine technique du logement. Celui-ci est placé à l’intérieur de l’habitation si la longueur entre cette dernière et l’accès EDF ne dépasse pas les 30 mètres.

Dans ce cas, l’installation électrique ne présente qu’un seul disjoncteur de branchement 500mA.
Le disjoncteur de branchement est placé dans une borne en limite de propriété dans le cas où la distance entre l’habitation et l’accès EDF excède les 30 mètres.

Ici, un premier disjoncteur général 500 mA est posé par Enedis à la limite de votre habitation. Le second peut être installé par vous-même ou par un électricien.
Possibilité de remplacer soi-même le disjoncteur ?NON ! Le disjoncteur de branchement ne doit en aucun cas être manipulé par un particulier. Seuls les professionnels du gestionnaire du réseau d’électricité Enedis peuvent procéder au remplacement ou au réglage. Dans ce cas, envoyez une demande de changement de disjoncteur auprès d’EDF.OUI ! Vous avez le droit de remplacer le disjoncteur (seulement celui à l’intérieur de votre maison) étant donné que le domaine public est plus de 30 mètres de votre habitation.

 
Bon à savoir
Il arrive que le disjoncteur de branchement soit « plombé ». Cela veut dire que l’installateur a pris soin de poser un clip en plomb ou en plastique sur le capot de branchement. Il s’agit d’une indication qui vous permettra de savoir que cette partie est uniquement réservée aux professionnels du gestionnaire d’électricité.

Dans tous les cas, sachez que le remplacement d’un disjoncteur de branchement est une opération réservée aux professionnels. Nous vous recommandons donc de faire appel à un électricien agréé.

Si vous cherchez un artisan qualifié pour réaliser cette intervention, n’hésitez pas à faire appel à notre réseau. Vous pourrez ainsi obtenir plusieurs devis gratuits de professionnels qualifiés de votre région.

Si néanmoins, vous souhaitez procéder vous-même à son changement et que le raccordement électrique de votre habitation est de type 2 (branchement long), voici les étapes à respecter !

Comment changer un disjoncteur EDF défectueux ? Zoom sur les étapes à suivre !

Le remplacement d’un disjoncteur n’est pas difficile en soi. D’ailleurs, cela ne vous prendra que quelques minutes. Cependant, une intervention électrique de ce type exige de prendre toutes les précautions nécessaires.

1) Mise hors tension du raccordement électrique

  • Pour votre sécurité, il est important de travailler hors tension avant toute intervention. Pour cela, ouvrez le coffret en limite de propriété (celui en dehors de l’habitation) et coupez l’électricité au niveau du disjoncteur.
  • Assurez-vous que le courant général est coupé avec un vérificateur d’absence de tension (VAT).

2) Dépose du disjoncteur EDF à remplacer

  • Dévissez le capot du tableau électrique.
  • Enlevez les fils présents sur les bornes de sorties du disjoncteur
  • Dévissez le disjoncteur et retirez-le

3) Installation du nouveau disjoncteur EDF

  • Placez le nouveau disjoncteur de branchement à la même place.
  • Lors du raccordement des fils, respectez scrupuleusement les codes couleur : le fil bleu correspond au neutre (N) et le fil rouge ou marron à la phase (L).

4) Mise en marche de l’installation électrique

  • Remettez en marche le disjoncteur dans le coffret situé en dehors du logement.
  • Fermez le boitier placé à la limite de propriété.
  • Enclenchez le deuxième disjoncteur placé dans la maison pour vérifier la présence du courant.
  • Terminez par le replacement du capot du tableau électrique

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour remplacer le disjoncteur EDF de votre maison. N’oubliez pas cependant que cette intervention peut être très RISQUÉE ! Ainsi, il est vital de suivre scrupuleusement les conseils cités ci-dessus.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville