Quelle méthode pour poser du carrelage sur du carrelage ?

Bonne nouvelle, il n’est plus nécessaire de retirer l’ancien carrelage avant d’en poser un neuf. Avec les bons outils, vous allez pouvoir poser des carreaux sur des carreaux. Et même si la technique semble assez facile, l’idéal est de confier cette tâche à un carreleur professionnel qui pourvoira une qualité de travail largement supérieur à vos attentes. Au besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec un artisan dans votre région.

Quelle est l’utilité de poser du carrelage sur du carrelage ?

Lorsqu’il est bien posé, un carrelage peut durer très longtemps. Mais il arrive que pour des raisons esthétiques, ou par simple coup de tête, des propriétaires décident de refaire le carrelage de leurs habitations. Enlever le carrelage existant est un travail éreintant, il est inutile de le cacher. Cela demande beaucoup d’efforts et de moyens, car l’intervention d’un professionnel sera de rigueur. La meilleure alternative pour réduire les coûts inhérents à un tel projet est de poser un nouveau carrelage directement sur l’ancien. Attention ! Cette opération n’est faisable que si le carrelage existant est en bon état. S’il est en mauvais état, il faut prévoir un nettoyage et un ragréage.

Poser du carrelage sur du carrelage : un inconvénient majeur

Poser du carrelage sur du carrelage entraînera une légère perte de hauteur dans la pièce notamment si le plafond est assez bas. Notez que pour un carreau classique d’un centimètre d’épaisseur, il faut compter entre 10 à 20 mm de colle ou de mortier. La pièce va perdre entre 5 à 10 centimètres de hauteur. Il est vrai que cette perte est minime, mais elle sera perceptible par les occupants de la maison. Il y a de fortes de chances que ces derniers ressentent une restriction au moment d’occuper l’espace. N’oubliez pas d’anticiper cette perte au moment d’entamer le projet.

Le matériel nécessaire pour poser du carrelage sur du carrelage

Pour poser du carrelage sur du carrelage, vous aurez besoin du matériel classique pour la pose d’un carrelage. Entre autres, il s’agit :

  • Du mortier-colle en poudre ou en pâte
  • D’une spatule
  • D’un fil à plomb
  • Des croisillons
  • D’un primaire d’accrochage
  • De lessive
  • Des cales
  • D’une règle de maçon
  • D’une truelle

Que faut-il faire avant d’installer du carrelage sur du carrelage ?

Poser du carrelage sur du carrelage nécessite la réalisation de nombreux travaux en amont. Pour ainsi dire, le travail de préparation est plus important que la pose proprement dite pour ce type de projet.

Diagnostiquer le carrelage existant

Un diagnostic complet du carrelage existant doit être effectué. Pour que ce projet puisse réussir, il faut d’abord vous assurer que le sol existant est en état de recevoir le nouveau carrelage sinon il ne va pas pouvoir tenir.

En ce qui concerne le carrelage existant, de nombreux éléments doivent être pris en compte :

#1
L’état de l’ancien carrelage
Voyez s’il y a des taches d’humidité ou de salpêtre sur et entre les dalles. Si c’est le cas, trouvez la source et tâchez d’assainir la surface avant de débuter les travaux.
#2
La robustesse de l’ancien carrelage
Pour vérifier l’adhérence du carrelage sur son support, il faut tapoter sur la surface et si ça sonne creux, cela signifie que le carreau est décollé. Il faut s’assurer que le carreau est bien posé avant de débuter.
#3
La planéité de l’ancien carrelage
La planéité de l’ancien carrelage est fondamentale pour la bonne tenue du projet. Les petits creux de 5 mm peuvent être compensés avec du mortier-colle, mais au-delà, il est préférable d’enlever le carreau et de le remettre.

Préparer le support

La préparation du support est l’étape la plus importante du projet. Encore une fois, vous devez vous assurer que les carreaux existants soient solidement enfoncés dans le sol. Si vous voyez des carreaux défaillants ou défectueux, il faudra les enlever. Pour ce faire, vous devrez :

  • Dégarnir les joints autour du carreau avec un grattoir
  • Gratter le joint sur son épaisseur
  • Retirer le carreau défaillant
  • Recoller les carreaux décollés
  • Combler les trous et les vides avec du mortier-colle

Lorsque le mortier-colle est sec, il faut le poncer pour qu’il soit lisse et du même niveau que le reste du carrelage.

Si les défauts de nivellement sont très importants, il est préférable d’effectuer un ragréage de la surface. Cette technique consiste à poser un mortier spécial sur toute la surface afin de corriger les défauts.

Par la suite, il faudra appliquer un primaire d’accrochage sur les carreaux existants. Ce liquide, similaire à de la peinture sous-couche, s’applique au rouleau ou au pinceau brosse. Il permettra au nouveau carrelage d’adhérer solidement. Ne vous y prenez pas n’importe comment. Il faut être méticuleux pour cette opération. Ainsi :

  • Commencez par aspirer la poussière sur le carrelage existant (ragréé ou pas), puis nettoyez-le avec une lessive alcaline de préférence
  • Au moyen de votre rouleau ou de votre pinceau brosse, enduisez le carrelage existant avec du primaire d’accrochage
  • Laissez le sol sécher

Pour des raisons pratiques, il est préférable de commencer par le côté opposé de la porte et de terminer au niveau de la porte.

La pose proprement dite du carrelage sur du carrelage

Après avoir terminé toutes les étapes préliminaires, vous pouvez passer à la pose du carrelage sur l’ancien carrelage. Poser du carrelage sur du carrelage ne posera aucun souci, car cela se fait exactement de la même manière que la pose sur une chape classique.

Vous devez passer par les trois étapes suivantes :

#1
Faire un calepinage
En effectuant un calepinage, vous allez déterminer le nombre, l’emplacement et l’ordre des carreaux. Par la même occasion, vous allez pouvoir visualiser l’implantation des joints. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à tracer les repères au sol via un cordeau à poudre. Finissez par une pose à blanc des carreaux.
#2
Poser les carreaux
Après avoir préparé le mortier-colle, enduisez-le sur le sol sur 1m² d’abord et posez le premier carreau. Placez les croisillons aux coins du carreau pour délimiter l’espace des joints et retirez-les avant que le mortier-colle n’ait entièrement séché. Après cela, posez les carreaux entiers suivants suivant le plan que vous avez établi lors du calepinage. Lorsque vous aurez posé tous les carreaux sur le premier mètre carré, passez au mètre carré suivant.
#3
Faire les joints
Faire les joints est une étape fondamentale pour la bonne tenue des carreaux. Après avoir préparé le mortier à joint, garnissez les joints sur la surface puis lissez-les. Après cela, passez au second m². Pour lisser les joints, utilisez votre doigt ou une raclette. Enlevez le surplus de mortier à joint avec une éponge.
Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville