Poteaux raidisseurs en maçonnerie : définition

La construction d’une maison nécessite de passer par plusieurs étapes. De la fondation à la toiture, des dizaines de travaux doivent être réalisés afin d’assurer la stabilité de la maison et d’optimiser son confort. La pose de poteaux raidisseurs est une étape indispensable à la construction d’une maison ou d’un édifice.

Qu’est-ce que c’est qu’un poteau raidisseur et quelle est son importance ? Comment mettre en place les poteaux raidisseurs et quel budget prévoir pour leurs installations ? Nous vous disons tout sur les poteaux raidisseur en maçonnerie dans cet article.

Poteau raidisseur Castorama
Poteau raidisseur Castorama
Obtenir un devis par un professionnel

Qu’est-ce qu’un poteau raidisseur et quel est son intérêt ?

Encore appelé chaînage vertical, le poteau raidisseur est un petit poteau en béton coulé sur armature métallique introduit dans un mur de brique.

Le poteau raidisseur élimine les risques de déformations et de fissuration dans la construction. Il favorise la soudure et le soutien des mortiers ou du béton à partir du moment où ils sont placés sur l’armature.

Réalisés avec des éléments spéciaux intégrés à l’assise en agglo de béton, en terre cuite, en béton cellulaire, les poteaux raidisseurs permettent de liaisonner les chainages horizontaux entre eux et avec les fondations. Ils contribuent à la stabilisation de l’ouvrage.

Les poteaux raidisseurs constituent de simples liaisons et n’interviennent pas comme les poteaux pour soutenir des charges, ce sont des raidisseurs.

Les chainages verticaux sont réalisés à tous les angles saillants et rentrants d’une construction. Ils peuvent être en bout du mur ou en intermédiaires (au milieu du mur) dans le cas d’une grande longueur de mur.

Les poteaux raidisseurs sont obligatoires lorsque 3 conditions sont réunies

·         Les murs en maçonnerie sont porteurs.

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    ·         Ils sont réalisés soit en briques creuses de terre cuite soit en bloc creux de béton soit en bloc plein de béton.

    ·         Le plancher haut est en béton armé.

    Quels sont les outils nécessaires à la réalisation d’un poteau raidisseur ?

    ·         Une bétonnière

    ·         Du sable

    ·         De cailloux

    ·         De ciment

    ·         Du ferraillage

    [cta_prix titre=”Prix de pose

    Comment poser un poteau raidisseur ?

    Avant la pose, le maçon humidifie le soubassement. La technique de pose est la même que celle des agglos aux briques creuses et les mêmes règles de construction sont à respecter.

    ·         À chaque assise, le mâcon met en place des blocs d’angle à chaque extrémité selon la technique du retour d’angle

    ·         Il aligne à l’aide d’un cordon bien tendu fixé au bloc d’extrémité.

    ·         Il pose les blocs en ligne et les règle

    ·         Il remplit les joints verticaux

    ·         Comme pour le retour d’angle il croise le rang suivant

    ·         il nettoie soigneusement à chaque rang le vide dans l’élément spécial les mortiers de pose tombés sur les aciers en attente

    Le mâcon doit ensuite déterminer la longueur de l’armature à couper.

    Deux cas peuvent se présenter  pour les aciers verticaux en partie haute :

    Premier cas : le chaînage vertical s’arrête au niveau du plancher

    On coupe alors les aciers pour obtenir une longueur de liaisonnèrent avec la partie haute du chaînage horizontal égal à 40 x le diamètre des aciers.

    Deuxième cas : le chaînage vertical continue au niveau supérieur.

    On ajoutera alors une longueur de chaînage verticale égale 40 fois le diamètre des assises au-dessus de l’épaisseur du chaînage horizontal.

    Le chaînage réalisé ici sera coulé en partie haute. Le maçon prend la mesure de la hauteur du chaînage vertical jusqu’au coude en partie haut des chainages horizontaux. Il reporte la mesure sur l’armature et repère le point de soudage.

    Il ajoute 40 diamètres pour le liaisonnèrent.  

    Il fait le découpage et il dégage l’armature au bas du chaînage vertical de tous les débris de construction. Il peut utiliser une meuleuse.

    Le haut de l’armature dépasse et reste en attente pour être relié au chaînage horizontal. Il s’assure que l’armature zeste bien positionnée au bas du chaînage vertical et il ligature les armatures.

    Le maçon doit nettoyer une dernière fois la base du Chaînage vertical. La reprise de bétonnage doit être parfaite pour assurer une bonne transmission des efforts. Il coffre l’ouverture avec un angle en agglo tenue efficacement par un coffrage.

    ·         Par mesure de sécurité, des polystyrènes sont positionnés à l’extrémité des serres jointe

    ·         Le maçon prépare un béton de consistance très plastique

    ·         Le maçon humidifie par le haut le chainage vertical

    ·         Il procède au remplissage en trois hauteurs

    ·         Il exécute une vibration par piquage

    ·         En fin de coulage, il centre la position des aciers qui auraient pu être déplacés 

    C’est une phase que le constructeur doit réaliser avec attention.

    Combien coûte l’installation d’un poteau raidisseur ?

     Le prix d’un poteau raidisseur inclut généralement le prix du dimensionnement, du coffrage, du bétonnage, et celui de la main d’œuvre. Le prix de 1 m3 de poteau varie de 100 à 200 euros.

    Il est également à noter que le coût d’un 1 m de poteau peut varier entre 20 et 40 euros

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville