Peinture anti moisissure : combien ça coûte et comment l’appliquer ?

Que diriez-vous d’une peinture qui en plus de décorer votre maison, permet aussi de prévenir la formation de moisissure ? C’est la promesse que tient la peinture anti-moisissure, un produit « 2 en 1 » qui embellit, protège et lutte contre l’humidité. Alors, quelles sont ses caractéristiques ? Combien coûte-t-elle ? Et surtout comment l’appliquer ? Réponses !

La peinture anti-moisissure en un clin d’œil

Autres appellationsPeinture anti-humidité, peinture hydrofuge, peinture à effet filmogène
DilutionEau (10 % maximum)
Type de supportMur
Rendement5 m2/litre
Pièces adaptées pour ce produit·         salle de bains

·         toilettes

·         cave

·         cuisine

·         buanderie

·         garage
Atouts·         Prévient et lutte contre la présence de moisissures

·         Excellente résistance

·         Stoppe le phénomène de condensation

·         Rendu satiné très esthétique

·         Opacifiante

·         Fait office de sous-couche
Faiblesses·         Ne règle qu’en partie les problèmes d’humidité

·         Prix assez élevé

Présentation de la peinture anti-moisissure

Pour les projets de peinture qui visent à lutter contre les problèmes d’humidité, on se tourne souvent vers la peinture anti-moisissure. Ce dernier est, en effet, très reconnu pour ses propriétés anti-humidités et anti-champignons. Il s’agit d’une peinture en phase aqueuse composée de résines acryliques et de fongicides (et parfois de latex pour une meilleure étanchéité).

Utilisée de façon préventive et curative contre les moisissures, cette peinture s’applique principalement sur les mûrs, aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

On dénombre 2 types de peinture anti-moisissures :
1) La peinture hydrofuge de surface ou peinture anti-humidité: elle améliore la respiration du mur et favorise l’évacuation d’eau par évaporation. Cette catégorie de peinture est dédiée à une application extérieure.
2) La peinture à effet filmogène peinture hydrofuge pour mur intérieur: elle rend le mur parfaitement étanche et stoppe le phénomène de condensation.

Les avantages et inconvénients de la peinture anti-moisissure

Le temps où la peinture servait uniquement pour ses fonctions décoratives est révolu. Voici désormais la peinture anti-moisissure. Les spécificités de ce produit : sa composition qui inclut des résines acryliques et des fongicides lui confère des capacités anti-champignons et anti-humidité. Mais voilà, avant de jeter votre dévolu sur cette peinture, il vous faudra connaître ses avantages et surtout ses limites.

Pourquoi l’adore-t-on ?

Si la peinture anti-moisissure est si prisée des professionnels et des particuliers, c’est qu’elle possède de nombreux atouts :

  • Lutte contre la formation de moisissures: la composition de cette peinture inclut un fongicide pour prévenir l’apparition de moisissures. Toutefois, elle peut également être utilisée de façon curative.
  • Une bonne résistance: pour les travaux de rénovation d’intérieur ou de ravalement de façade, la peinture anti-moisissure offrira une excellente résistance. Vous pouvez l’appliquer sur vos murs sans avoir d’appréhension : si la préparation du support a été respectée, la peinture durera des années.
  • Une belle esthétique: la peinture anti-moisissure offre un bel aspect satiné qui ne manquera pas de vous plaire. De plus, elle se décline en une large palette de couleurs pour répondre à vos envies de décoration (bien qu’elle soit généralement disponible en blanc).
  • Adaptée à de nombreux supports: Cette peinture peut s’appliquer sur de nombreux types de surfaces qu’il s’agisse de béton, de plâtre, de mortier, de brique, d’enduit ou de ciment.
  • Une excellente sous-couche: elle peut à la fois être recouverte d’un revêtement mural (à l’instar du papier peint) et s’appliquer en guise de primaire pour peinture.
  • Très opacifiante: ce type de peinture est capable de recouvrir les auréoles d’humidité et les tâches de saletés en une seule couche.

Les limites de la peinture anti-moisissure

Au-delà de ses nombreuses qualités, la peinture anti-moisissure présente également quelques inconvénients :

  • Ne règle pas totalement les problèmes d’humidité: la prévention et la lutte contre les moisissures à l’aide de cette peinture ne sont que les premières étapes. Il vous faudra installer un système de VMC si la maison rencontre souvent des problèmes d’infiltration ou de remontées capillaires. Ce dispositif assure un renouvellement permanent de l’air intérieur afin de contrôler le taux d’humidité.
  • Prix élevé: la peinture anti-moisissure est plus chère que ses homologues à l’instar de la peinture acrylique ou la peinture glycéro.

Comment l’appliquer ?

La peinture anti-moisissure est généralement facile à appliquer. Toutefois, elle peut entrainer des traces peu esthétiques en absence d’un support parfaitement préparé. Voici nos conseils pour garantir une application optimale !

Outils nécessaires à son application·         Rouleau de peintre

·         Pinceau à rechampir

·         Ruban de masquage

·         Bâche de protection
Phase de préparation·         Le support sur lequel la peinture va être appliqué doit être dépoussiéré propre et sec. De ce fait, n’oubliez pas de nettoyer les surfaces sales et grasses.

·         Pensez également à enlever les moisissures présentes sur le support à peindre.

·         Effectuez des opérations de grattage de ponçage si le mur est très lisse ou présente des particules non adhérentes
Phase d’application·         La plupart des peintures anti-moisissure sont prêtes à l’emploi. Vous n’aurez donc pas besoin de les diluer. Toutefois, vous pouvez faire une dilution de 10 % d’eau pour faciliter son application.

·         À l’aide d’une spatule, brassez la peinture en insistant sur le fond du pot. Cela vous permettra d’avoir un mélange homogène.

·         Si vous voulez utiliser la peinture anti-moisissure en guise de peinture de finition, il est préférable de l’appliquer en 2 couches.

·         Le temps de séchage entre les applications doit être supérieur à 2h. C’est la durée nécessaire pour éviter le risque de détrempe.

·         L’application de la peinture se fait de manière régulière et en croisant les passes.

·         La peinture séchera complètement après 24 heures.
Les précautions à prendre·         Si possible, appliquez la peinture à une température comprise entre 10 et 25 degrés.

·         Une forte humidité ralentit le séchage de la peinture.

·         Si possible, évitez de recouvrir la peinture avec une autre finition. Cela vous permettra de conserver ses propriétés anti-humidités et anti-moisissures.

·         Avant d’appliquer la peinture, pensez toujours à lire la notice d’utilisation (ou l’étiquette sur le pot). En effet, les préconisations du fabricant sont toujours nécessaires pour obtenir des informations précieuses.

·         Aérez toujours la pièce avant l’application et portez des protections. N’oubliez pas de mettre des EPI (gants, lunettes de protection, etc.).

·         Nettoyez toujours vos outils après les travaux de peinture.

Le prix d’une peinture anti-moisissure au m2

Pour ce qui est des tarifs, sachez que la peinture anti-moisissure est assez chère comparé à la peinture acrylique. Comptez entre 4 et 5 € du mètre carré, hors pose (soit entre 20 et 25 € le litre). Vous pourrez facilement en trouver dans les sites e-commerces spécialisés, les magasins de bricolage et dans les grandes surfaces.

Si elle est appliquée par un artisan peintre, la peinture anti-moisissure peut monter jusqu’à 35 € du mètre carré (prix de la peinture inclut). Mais c’est le prix à payer pour un travail de qualité ainsi qu’un rendu optimal. De plus, c’est la solution à privilégier si vous n’êtes pas doué en matière de travaux manuels.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville