Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Mur de clôture : réglementation, prix et matériaux pour votre pavillon

Vous possédez un terrain qui n’est pas clôturé ? Vous avez des animaux ou souhaitez simplement laisser jouer vos enfants en toute quiétude ? Afin de clairement délimiter sa propriété et la sécuriser contre les intrusions plusieurs possibilités s’offrent à vous : grillage, bois, béton, fer forgé etc.

Clôturer son terrain est avant tout une question culturelle. Dans certains pays comme la France quasiment tous les pavillons sont clôturés tandis qu’aux USA vous n’en verrez que très rarement. Il faut savoir que dans nos pays d’Europe occidentale une propriété clôturée se vend 10% à 20% plus chère en moyenne, ce qui peut être un argument de poids dans la prise de décision.

Mais attention, faire construire un mur de clôture signifie aussi respecter précautionneusement les réglementations en vigueur.

Quand on décide de faire construire une clôture on réalise un investissement conséquent qui changera totalement le visage de votre propriété. Voyons ensemble les différents points à prendre en compte lorsqu’on veut bâtir un mur de clôture.

Le cadre législatif

Comme tout ou presque en matière d’urbanisme, pour construire un mur de clôture il faut respecter un certain nombre de réglementations. Ces réglementations sont définies par le Code Civil, le Code de l’Urbanisme et le PLU/POS (Plan Local d’Urbanisme/Plan d’Occupation des Sols) de votre commune.

Généralités

Selon l’article 647 du Code Civil : « Tout propriétaire peut clore son héritage ». Mais il faut respecter les règles suivantes :

  • se référer au PLU de sa commune pour savoir s’il faut effectuer ou non une déclaration préalable (inutile dans le cas de haies ou fossés) qui donnera lieu à un délai d’instruction d’un mois ;
  • respecter le principe de mitoyenneté (ne pas déranger le voisinage) ;
  • respecter les distances minimum (arrêté d’alignement).

Selon les cas, suivez les réglementations de votre PLU/POS ou du cahier des charges de votre lotissement. Si aucune référence aux murs de clôture n’est faite dans ces documents, suivez l’article 633 du Code Civil :

  • dans une ville de plus de 50 000 hab. : hauteur maximale de 3,20 m ;
  • dans une localité de moins de 50 000 hab. : hauteur maximale de 2,60 m.

Respect du voisinage

Un mur de clôture sera obligatoirement placé sur votre terrain. Il ne doit en aucune façon empiéter sur la propriété de votre voisin, ni être installé au milieu de la ligne de propriété. Si vous ne respectez pas ces obligations, votre voisin pourra vous demander la démolition de celui-ci.

Néanmoins, si vous respectez toutes les règles précédentes, votre voisinage ne pourra rien exiger de votre part.

Cas particulier : les zones protégées

Si vous résidez dans une zone protégée (AVAP, ZPPAUP, site classé, abords d’un monument historique), des contraintes supplémentaires s’imposent à vous.

La Mairie fera appel à un ABF (Architecte des Bâtiments de France) pour valider votre déclaration préalable de travaux et le délai d’instruction sera rallongé d’un mois. En cas de désaccord entre la Mairie et l’ABF, la Mairie pourra saisir le Préfet de la région. Sachez que la décision du Préfet prévaudra sur celle de l’ABF.

Cas particulier : le mur mitoyen

Deux voisins peuvent se mettre d’accord pour construire un mur mitoyen dont chacun sera propriétaire. Situé, en règle générale, à cheval entre les deux propriétés, cette solution offre deux avantages considérables :

  • l’économie réalisée (sur les travaux et l’entretien) ;
  • le gain de place.

De plus, vous avez la liberté :

  • de décorer votre partie du mur ;
  • d’appuyer une construction à votre partie du mur ;
  • de rehausser votre mur.

Cependant il est impossible à l’une des parties de réaliser des travaux sur ledit mur sans l’accord de l’autre partie.

À savoir : si vous ne participez pas à l’entretien vous pouvez perdre votre mitoyenneté. Il vous est également possible de renoncer à votre mitoyenneté, si le mur n’est inclus dans aucune de vos constructions, par acte notarié.

Quel type de mur de clôture ?

Il existe différents types de clôtures. Votre choix dépendra essentiellement de l’usage que vous voulez en faire. Évidemment, le prix sera également une composante très importante à prendre en compte.

Le mur de clôture en bois

Le mur de clôture en bois a l’avantage d’être robuste et esthétique. Il offre une multitude de solutions en termes de design selon les essences utilisées (pin, bois exotique, etc.), et la disposition voulue. En sachant que plus l’essence de bois est noble, plus la facture sera élevée.

Avantages Inconvénients
Design intemporel

Protège bien des regards et du vent

(Prix)

Demande beaucoup d’entretien selon l’essence

(Prix)

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter entre 50 € et 300 €

Le mur de clôture végétal

Le mur de clôture végétal est un très bon compromis pour les personnes désirant délimiter visuellement leur propriété tout en gardant un aspect naturel. Selon les cas on plantera généralement du hêtre, du cyprès ou des lauriers. Vous serez amené à tailler votre mur régulièrement tout au long de l’année.

Avantages Inconvénients
Mur vivant qui continue de grandir

Adapté aux mains vertes

Prix

Temps d’attente de pousse

La taille peut devenir contraignante

Protection moyenne contre les intrusions

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter entre 60 € et 90 €

Le mur de clôture en grillage

Le mur de clôture en grillage est très certainement le plus connu et le plus répandu. C’est également le mode de construction le moins onéreux. De plus, il existe de nombreuses déclinaisons : grillage souple, panneau grillagé, etc.

Avantages Inconvénients
Facilité d’installation

Bonne protection contre les intrusions

Prix

Aucune protection contre les regards et le vent

Peu de choix en termes de design

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter entre 40 € et 60 €

Le mur de clôture en PVC

Le mur de clôture en PVC peut durer très longtemps à condition de l’entretenir de temps à autres. De plus il protège très bien du vent et des regards extérieurs. Selon les modèles, le mur de clôture en PVC peut parfaitement se fondre dans le décor.

Avantages Inconvénients
Facilité de mise en place

Bonne protection contre les regards et le vent

Prix

Design

(Mauvais vieillissement)

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter entre 50 € et 100 €

Le mur de clôture en béton

Le mur de clôture en béton, ou mur en parpaings, est très certainement le summum en matière de murs de clôture avec les murs en fer forgé. C’est une construction durable et robuste qui peut être peinte à volonté et sécurisera efficacement votre propriété.

Avantages Inconvénients
Robustesse, design et durabilité

Protection maximale contre les regards, le vent et les intrusions

Prix

Difficulté de mise en place

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter 200 € pour une hauteur inférieure à 1,50 m et plus de 350 € au-delà

Le mur de clôture en fer forgé

Le mur de clôture en fer forgé revient à la mode. Les clôtures en fer forgé sont généralement constituées de barreaux, droits ou incurvés, avec autant de designs possibles que d’artisans qui en fabriquent. C’est un matériau solide et durable si tant est qu’on l’entretienne régulièrement. Mais gare aux prix qui peuvent très rapidement s’envoler.

Avantages Inconvénients
Charme et élégance

Protection efficace contre les intrusions

Objet d’art pouvant être stylisé à souhait

Prix

Entretien spécifique

Prix (fourniture + pose) au mètre linéaire : Compter 200 € pour un prix de base qui peut rapidement s’envoler au-delà de 500€

Nos conseils de pro

Avant d’entreprendre toute démarche il est important de vous renseigner auprès de votre Mairie ou du règlement intérieur de votre lotissement. De plus, si ce n’est pas encore fait, contactez un géomètre qui s’occupera de délimiter votre terrain et placer des bornes.

Enfin, le prix d’un mur de clôture dépendra généralement des travaux à entreprendre. Plus il sera haut et plus les fondations devront être profondes. Plus le périmètre de la clôture sera grand et plus le chantier sera conséquent. Autant de facteurs qui feront considérablement augmenter la facture.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

Mur de clôture : réglementation, prix et matériaux pour votre pavillon

Prix de pose d’une clôture : tout ce qu’il faut retenir