Fondation mur de clôture de 2 m : comment faire ?

Un mur de clôture, en raison de la fonction vitale qu’il joue sur le reste du logement se doit d’être solide. Cette solidité lui permettra d’être durable et de protéger l’intimité de votre maison le plus longtemps possible. Le meilleur moyen de lui garantir cette solidité et cette durabilité est de construire ce mur sur des fondations solides. Mais comment les réaliser ? Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir dans cet article.

Fondation de mur de clôture, à quoi ça sert ?

Que votre mur de clôture soit en brique, en parpaing ou en pierre, vous devez porter une attention particulière à ses fondations. Celles-ci permettent de répartir le poids du mur sur le sol support. Une bonne répartition évite les fissures, les affaissements et les tassements différentiels.

Les fondations assurent également le maintien du mur, évitant son effondrement. Elles permettent également de travailler sur une base plane, facilitant le montage de tous types de murs. Elle peut également supporter un muret qui servira de base à la fixation des clôtures.

Les fondations sont donc essentielles même si elles ne se voient pas. C’est d’elles que dépend la tenue de votre mur de clôture.

Quelles précautions prendre avant d’entreprendre la construction de votre mur de clôture de 2 m ?

Avant d’entreprendre les travaux de construction de votre mur de clôture de deux mètres, vous devrez au préalable :

  • Connaître la réglementation qui encadre ce type de travaux.
  • Déclarer au préalable les travaux auprès du service d’urbanisme de votre mairie.
  • Respecter les règles d’urbanisme de votre zone
  • Prévenir vos voisins
  • S’assurer que votre future mur clôture de 2 m respecte les limites de votre propriété.

Quelles sont les étapes de la réalisation des fondations pour mur de clôture de 2 m ?

Pour que vos fondations soient bien réalisées, vous devrez respecter un certain nombre d’étapes.

1.      Déterminer les mesures de la semelle de fondation

Avant de vous mettre au creusement d’une tranchée pour votre fondation, il faudra déterminer sa largeur et sa profondeur.

  • Largeur : Elle correspond à l’épaisseur du mur à laquelle vous ajouterez environ 30 cm.
  • Profondeur : Elle doit être suffisante pour que la semelle de fondation repose sur un sol de base hors gel. Cela garantit une stabilité optimal du mur de fondation.  La nature du sol et du climat seront déterminantes dans ce cas. En zone tempérée, vous devrez descendre à au moins 0,50 m. En zone montagneuse, il faudra aller à 1 m au moins (DTU 13.12).

2.      Creuser la tranchée

Après avoir déterminé les mesures pour la fondation de votre futur mur de clôture, il faudra creuser une tranchée de fondation. Afin d’y arriver :

  • Utilisez deux cordeaux parallèles tendus par des piquets pour délimiter la tranchée.
  • Creusez la tranchée en utilisant les dimensions de la semelle de fondation précédemment prises. Vous pouvez faire usage d’une pelle, d’une pioche voire d’une mini pelle mécanique pour les tranchées importantes.
A savoir
Si votre sol n’est pas suffisamment stable et que les parois de la fouille ne se tiennent pas, coffrez la semelle avant le ferraillage et le coulage du béton. Vous aurez donc à rajouter l’épaisseur des planches de coffrage lors du creusement de la fouille.

3.      Préparer le fond de forme

Après avoir creusé la tranchée de fondations, votre fond doit être plat pour accueillir le reste de l’ouvrage. Pour s’en assurer :

  • Nivelée et compactez le fond de la tranchée. Utilisez une dame manuelle pour le faire.
  • Utilisez un niveau à bulle pour vérifier la planéité.
  • Coulez ensuite environ 4 cm d’épaisseur de béton de propreté que vous laisserez durcir pendant 24 h.

4.      Mettre en place le ferraillage

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Une fois le béton de propreté sec, le ferraillage peut être mis en place. Pour cela :

    • Placez une armature de semelle sur le béton de propreté, sur la longueur de la tranchée. Utilisez des armatures pour semelles filantes prêtes à l’emploi, celles spécifiques de 3 à 6 filants.
    • Surélevez le ferraillage de fondation de 3 à 5 cm par rapport au fond de fouille en utilisant des cales en bois oj en plastique. Cela permettra au béton d’enrober convenablement les armatures.

    5.      Couler le béton

    Une fois le ferraillage mis en place :

    • Coulez le béton directement dans la fouille, jusqu’à ce qu’il atteigne le ras du sol.
    • Pour s’assurer de la compacité du béton et chasser l’air qui y est contenu, utilisez une aiguille vibrante.
    • Veillez au bon enrobage des aciers par le béton.

    6.      Mettre à niveau

    Une fois le béton coulé :

    • À l’aide d’une règle de maçon, égalisez la surface du béton.
    • Vérifiez l’horizontalité de l’ouvrage en vous servant d’un niveau.

    Il ne vous reste plus qu’à attendre 7 jours avant d’entamer le montage du mur.

    Muret en pierre
    Poser clôture sur muret en pierre, guide pratique
    Mur en pierre intérieur - pierre de parement
    Prix d’un mur en pierre : tarif au cas par cas
    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville