Faut-il vraiment encore utiliser une sous couche de peinture ?

Également appelée primaire d’accrochage, l’application d’une sous-couche est essentielle lorsqu’on entame des travaux de peinture. Cependant, nombreux sont les particuliers qui restent sceptiques quant à son utilisation et son efficacité. Ils veulent se passer de la sous-couche lorsqu’ils repeignent un mur, mais est-ce vraiment une si bonne idée ? Peut-on vraiment se passer de la sous-couche ? Essayons de faire le point dans ce dossier.

Qu’est-ce que la sous-couche pour peinture ?

La sous-couche, la couche primaire ou encore la peinture d’apprêt est une peinture qui est beaucoup plus liquide qu’une peinture classique. En principe, une sous-couche est enrichie avec divers composants pour lui permettre d’uniformiser un support à peindre. Aussi, il évite au support de boire la peinture de finition. C’est de cette façon qu’une peinture décorative adhère parfaitement sur son support, quelle que soit sa nature.

Généralement, la sous-couche est blanche, mais il est possible de la teindre pour obtenir une belle couleur de finition. Après avoir nettoyé et rebouché les fissures qui se trouvent sur le support, la sous-couche s’applique directement en une ou deux fois. Après l’application d’une sous-couche, seulement deux couches de peinture décorative suffisent. Or sans sous-couche, un support aura besoin de trois, voire de quatre couches. Comme elle est nettement moins chère que la peinture classique, la sous-couche permet de réaliser d’importantes économies, car elle va contribuer à réduire la quantité de peinture décorative.

Concrètement, à quoi sert une sous-couche ?

De manière générale, une sous-couche offrira plus de résistance ainsi qu’une belle finition au support. Comme nous le disions donc, cela vous permettra d’économiser du temps et de l’argent. Concrètement, une couche primaire va :

  • Aider la peinture décorative ou la peinture de finition à mieux adhérer à son support. L’usage d’une couche d’apprêt est d’ailleurs obligatoire sur des supports qualifiés de bloqués ou spéciaux, comme il est le cas des carrelages non poreux, du sol stratifié, le plastique, les métaux et la faïence.
  • Permettre d’homogénéiser le support pour une finition plus esthétique. Notons que les supports n’ont pas la même porosité : le trou qui a été rebouché avec un enduit n’aura jamais la même porosité que le mur recouvert d’un enduit.
  • Bloquer les supports poreux et absorbants, comme il est le cas du bois ou de l’enduit en plâtre. Sans la sous-couche, le support va se mettre à boire la peinture. Avant d’arriver au résultat escompté, il faudra passer par de nombreuses couches.

Afin de répondre à certaines problématiques, certaines sous-couches ont été enrichies avec :

  • Des agents antirouille : pour bloquer les remontées des corrosions provoquées par des clous ou des éléments métalliques.
  • De la résine : pour renforcer les murs qui s’effritent.
  • Des produits qui contrent les remontées humides et les taches de graisse.

Peut-on se passer de l’utilisation d’une sous-couche ?

Peut-on se passer d’une sous-couche ? La réponse est oui et non à la fois. En effet, sur certains supports, il est possible de se passer de sous-couche. C’est d’ailleurs le cas lorsque vous repeignez un mur directement sur une ancienne peinture. Là, il suffit de nettoyer et de dégraisser le support. Toutefois, la nouvelle peinture risque de mal adhérer sur une peinture brillante ou satinée. Donc là, la sous-couche est indispensable.

Gardez à l’esprit que dans 90 % des situations, une couche d’apprêt vous permettra de gagner du temps et aussi de l’argent. Lorsque vous faites appel à des professionnels, ces derniers demanderont systématiquement à utiliser une sous-couche avant la peinture de finition. Faites attention ! Une sous-couche devra être recouverte par une peinture de finition, car non seulement elle est sensible aux UV, mais elle peut jaunir avec le temps. Une sous-couche ne possède pas la même résistance ou les qualités décoratives d’une peinture décorative.

Néanmoins, certains fabricants ont réussi à mettre au point des peintures deux en un, qui font office à la fois de sous-couche et de peinture de finition.

Comment appliquer une sous-couche sur un support ?

Une sous-couche doit être appliquée sur un support propre et sec. Si vous désirez repeindre un mur, il faudra donc commencer par reboucher les fissures et colmater les trous avec un enduit de rebouchage. Là, il sera nécessaire de poncer le support. Si le mur est déjà peint, il faut juste appliquer la sous-couche.

L’application devra se faire en croisé, c’est-à-dire, de bas en haut, de haut en bas, puis de droit à gauche, mais veillez à toujours terminer dans le même sens. Autant que possible, évitez de repasser successivement aux mêmes endroits. De cette façon, vous éviterez les surépaisseurs.

Une sous-couche sèche en une trentaine de minutes, mais il est préférable d’attendre au moins heures avant de repasser une seconde couche ou de peindre avec la peinture décorative. Si des aspérités se ressentent au toucher, il faudra poncer le support afin de le rendre lisse.

Les différents types de sous-couche

Selon la nature de votre projet, vous aurez à choisir parmi les différentes sous-couches suivantes :

Sous-couche universelle
Elle s’applique sur les murs des pièces d’une habitation. Elle rendra le support uniforme et masquera les imperfections.
Sous-couche plaque de plâtre
Cette sous-couche s’utilise sur les plaques de plâtre et les produits à base de plâtre. Ce produit a un meilleur pouvoir couvrant que la sous-couche classique.
Sous-couche microporeuse
Cette sous-couche s’utilise sur le bois et la boiserie intérieure. En laissant passer l’air, ce produit laisse respirer le bois.
Sous-couche antirouille
Cette sous-couche protège les surfaces en métal de la rouille et de la corrosion. Elle optimise également l’accroche de la peinture.
Sous-couche pour supports humides
Ce produit s’utilise dans la salle de bain ou la cuisine. Son rôle est d’assainir le support et de l’isoler de l’humidité. Cette sous-couche présente les mêmes caractéristiques que la peinture anti-humidité.
Sous-couche pour supports galvanisés
Ce produit est dédié aux supports en métal non ferreux, comme le zinc, l’inox, le cuivre ou l’aluminium. Son rôle est de favoriser l’accroche de la peinture de finition et de protéger le support des agressions chimiques.
Sous-couche granuleuse
Cette sous-couche est recommandée si l’on désire recouvrir un support avec un enduit décoratif.
Sous-couche pour surface lisse
Cette sous-couche est dédiée aux surfaces très lisses comme le verre, le stratifié, le PVC ou le carrelage.

Pour chaque projet impliquant la rénovation d’une peinture, vous avez différentes sous-couches. Grâce à une sous-couche, la finition sera parfaite.

Combien coûte une sous-couche ?

Les sous-couches sont plus abordables que les peintures de finitions.

Sous-couche universelle
5 EUR le litre
Sous-couche plaque de plâtre
8 EUR le litre
Sous-couche microporeuse
À partir de 10 EUR le litre
Sous-couche antirouille
À partir de 8 EUR le litre
Sous-couche pour supports humides
À partir de 6 EUR le litre
Sous-couche pour supports galvanisés
À partir de 8 EUR le litre
Sous-couche granuleuse
À partir de 6 EUR le litre
Sous-couche pour surface lisse
À partir de 10 EUR le litre

Pour vos travaux de rénovation de peinture d’envergure, nous pouvons vous mettre en relation avec des artisans-peintres de notre réseau.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville