Écran sous toiture HPV : où comment améliorer l’isolation du toit

L’écran sous toiture HPV est un élément essentiel pour votre habitation, dans la mesure où il optimise la protection et l’étanchéité de votre toiture. Cette membrane synthétique revêt de nombreuses propriétés dépendamment de ses caractéristiques et de l’endroit du bâtiment où elle doit être posée. Dans ce dossier, découvrez pourquoi il est indispensable de faire poser un écran sous toiture HPV dans un bâtiment.

Qu’est-ce qu’un écran sous toiture HPV ?

L’écran sous toiture est une membrane synthétique souple à plusieurs couches. Cet écran agit en complément des différents éléments de la couverture afin de créer une couche de protection supplémentaire entre la charpente et la couverture proprement dite.

L’écran sous toiture HPV (haute perméabilité à la vapeur d’eau) est un écran que l’on pose directement sur l’isolant. Sa mission est d’empêcher la pénétration de l’eau tout en permettant l’évacuation de la vapeur d’eau qui provient de l’intérieur du domicile. Ainsi, les risques de condensation sont limités.

Les caractéristiques d’un écran sous toiture HPV

La membrane HPV est ce qui se fait de mieux parmi les écrans sous toiture actuellement. Cet élément impressionne par :

  • Son étanchéité à l’eau
  • Sa résistance mécanique
  • Sa perméabilité à la vapeur
  • Ses performances isolantes thermiques
  • Ses performances isolantes phoniques

Un écran sous toiture est qualifié HPV lorsque sa valeur Sd est ≥ à 0.09. Il doit avoir une perméance ≥ à 1g/m²/heure.

Attention ! Un écran sous toiture ne peut jamais remplacer la couverture d’une maison. Aussi, au cours de la réalisation, il ne doit pas s’écouler plus de 8 jours, entre la fixation de l’écran sous toiture et l’installation des tuiles.

Poser un écran sous toiture HPV est-il obligatoire ?

D’après les règlementations en vigueur, poser un écran sous toiture HPV n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. Cette membrane va renforcer la protection d’une habitation à un coût vraiment raisonnable. Selon les recommandations qui sont énoncées dans les Documents Techniques Unifiés de la série 40 de la Commission Générale de Normalisation du Bâtiment, l’écran sous toiture doit être fixé sur des supports discontinus et parallèles à l’instar des fermettes industrielles, les caissons chevronnés et les chevrons. La pose de cet écran permet de réaliser des constructions d’une faible penture.

Veuillez noter que la pose de cette membrane est conseillée pour les habitations qui se trouvent dans une région où le climat est montagnard, c’est-à-dire une région qui est plus exposée aux UV et aux variations de température. Pour précision, un bâtiment s’expose à un climat de montagne lorsqu’il est niché à plus de 900 m.

Pour une habitation exposée à un climat de plaine (situé à moins de 900 m de dénivelé), les exigences en terme d’écran sous toiture sont moindres, mais il n’empêche que cette membrane reste un énorme plus pour l’habitation.

Comment l’écran sous toiture HPV améliore la protection, l’étanchéité et l’isolation de l’habitation ?

L’écran sous toiture hausse la capacité de la couverture à protéger l’habitation de tous les phénomènes qui le menacent.

  • Étant une autre structure à l’intérieur du domicile, l’écran sous toiture HPV se dresse comme une barrière de protection supplémentaire contre les infiltrations indésirables venant des insectes, des animaux, de la poussière, du sable et de la neige.
  • Par la même occasion, l’écran optimise la ventilation et limite les effets de la bourrasque sur les éléments qui composent la couverture. En dirigeant l’eau de pluie et l’eau qui se forme naturellement sur la toiture vers les gouttières, l’écran sous toiture HPV augmente l’étanchéité du toit.
  • En outre, l’écran sous toiture HPV possède la faculté de rehausser les propriétés conductrices de la chaleur de l’isolant en place.
  • Dans des conditions climatiques standards, l’écran sous toiture permet une mise hors d’eau (provisoire ou permanente) de la construction.

L’écran sous toiture HPV est donc un élément crucial pour votre confort, mais ce ne sont pas là les seuls avantages qu’il octroie. En effet, cette membrane :

  • Contribue à l’amélioration les performances énergétiques de votre maison en réduisant les déperditions thermiques.
  • Vous offre l’opportunité de réaliser d’importantes économies d’énergies qui se répercutera positivement sur la facture.
  • Vous évite d’entamer de lourdes réparations sur votre habitation.

Les critères de choix de l’écran sous toiture HPV

Il existe différentes catégories d’écran sous toiture HPV. Privilégiez les produits qui font l’objet d’une certification de marque CSTB Certifié EP14, autrement dit, des écrans de sous toiture qui respecte le classement de performances EST. À noter que c’est ce classement qui guide la façon dont l’écran sous toiture HPV doit être posé pendant la réalisation du projet.

E
E désigne la résistance au passage de l’eau de l’écran sous toiture souple. Vous devez choisir entre E1 ou E2.
S
S désigne la valeur Sd ou la capacité de l’écran sous toiture HPV d’évacuer la vapeur d’eau. Vous devez choisir entre un écran de valeur Sd1, Sd2, Sd3, en tenant en compte le fait que la sous-face de l’écran est ou non ventilé. Cette caractéristique est importante, car elle conditionne la présence de la condensation dans les isolants.
T
T désigne la résistance à la traction ou au déchirement. Il est donc en rapport direct avec la robustesse de l’écran. Vous avez le choix entre les écrans de type TR1, TR2 et TR3. Ici, la résistance mécanique concerne les trois entraxes de 60, 70 ou 90 mm.

Comment poser un écran sous toiture HPV ?

C’est l’écran sous toiture qui se pose avant la couverture. Dans le cadre d’une rénovation de la toiture ou du remplacement de l’ancien écran, il faudra d’abord retirer la couverture.

L’avantage avec l’écran sous toiture HPV, c’est qu’il n’est pas nécessaire de laisser les 2 cm de vide pour la ventilation.

Poser le larmier
Le larmier est la structure qui permet de stabiliser la partie basse de l’écran sous toiture. Pour ainsi dire, c’est lui qui va diriger les infiltrations accidentelles vers la gouttière.
Un larmier se fixe par sa partie haute au moyen de vis ou de pointes.
Poser l’écran sous toiture
Il faut poser l’écran en s’assurant un recouvrement d’au moins 10 cm sur le larmier, puis le fixer sur le chevron avec des agrafes.
Poser le premier écran
Il faut que l’écran soit déroulé de façon perpendiculaire à la pente d’une extrémité à l’autre versant.
Ici, une pose tendue est vivement recommandée.
Par ailleurs, il faut commencer par l’écran, du bas.
Poser les autres écrans
La pose est facilitée par la présence du lignage qui est imprimé sur chaque écran. Cependant, il faut respecter le minimum de recouvrement en fonction de chaque pente :
Pente de 30 % = 20 cm de recouvrement
Pente > 30 % = 10 cm de recouvrement
Recouvrement au faîtage
Pour un écran sous toiture HPV, il est impératif que le faîtage soit entièrement recouvert afin d’assurer une meilleure protection de l’habitation.
Poser les contre-lattes
Les contre-lattes doivent être d’une largeur minimale de 36 mm et d’une hauteur de 20 mm.
Poser un déflecteur
D’après le DTU 40.29, il est nécessaire de poser un déflecteur en amont qui servira à dévier les infiltrations.

Prix de l’écran sous toiture HPV

Étant le plus performant, l’écran sous toiture HPV coûte en moyenne 10 EUR le m², mais les modèles les plus performants peuvent aller jusqu’à 30 EUR.

Poser un écran sous toiture HPV sur votre habitation est une affaire de professionnels. Si besoin, nous pouvons vous mettre en relation avec des spécialistes qui interviennent dans votre région.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville