Crise énergétique : la solution serait-elle l’énergie solaire ?

Les citoyens en ont connu des difficultés ces derniers temps : la COVID, la pénurie de denrées alimentaires, le chômage total ou partiel, la guerre en Ukraine et ses conséquences sur le quotidien. Désormais, c’est une nouvelle sortie de zone de confort qu’ils vont devoir affronter : la crise énergétique. Si celle-ci découle en partie du conflit Russie – Ukraine, le réchauffement climatique a aussi sa part de responsabilité. Le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter. Les Français sont alors en recherche de solutions. L’énergie solaire serait-elle l’une d’entre elles ?

La crise énergétique : entre mécontentement et prise de conscience

Si nous traversons actuellement une crise énergétique -certains parlent même de guerre de l’énergie-, c’est pour plusieurs raisons. Parmi elles :

  • L’augmentation du prix du gaz qui fait suite à la guerre en Ukraine
  • La baisse de la production d’énergie nucléaire

En somme, ce sont des raisons que nous connaissions déjà. Néanmoins, le changement climatique vient accentuer cette crise énergétique. Les événements climatiques propulsent encore un peu plus le prix de l’énergie. À noter que ce n’est que le début et que, si rien n’est fait, le tarif grimpera encore.

Prenons pour exemple le cas de la France. Les centrales nucléaires nécessitent un besoin en eau permanent. En effet, cela leur permet d’évacuer la chaleur issue de la réaction nucléaire. Mais, comme vous le savez, le pays fait face à une sécheresse sans précédent. Aujourd’hui, les réserves en eau sont plus que jamais menacées. Les débits des cours d’eau sont insuffisants et cela provoque l’arrêt de certaines centrales quand d’autres sont ralenties. À l’heure actuelle, les citoyens s’insurgent face à cette situation. L’envolée des prix effraie grand nombre de Français et n’augure rien de bon. Cela induit pour certains des prises de conscience : la considération de l’importance de notre environnement, mais aussi la volonté de devenir indépendant énergétiquement.

L’énergie solaire pour faire face à la crise énergétique

In fine, beaucoup de personnes s’intéressent à la question de l’énergie solaire. Celle-ci pourrait bien être une alternative de choix et même notre avenir. L’État en a bien conscience et propose des aides pour permettre aux foyers de s’acheter des panneaux solaires, par exemple. D’autres structures, elles, cherchent à étendre cette alternative à d’autres secteurs comme celui de l’automobile.

Les panneaux photovoltaïques

Aujourd’hui, plusieurs pays de l’Union Européenne ont enregistré des records en production solaire. C’est bien que cette alternative est plus que considérée. Dorénavant, il est même possible d’avoir recours à un générateur solaire portable. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que si le prix de l’électricité a augmenté, et qu’il va continuer de le faire pour toutes les raisons que nous avons déjà évoquées. C’est pourquoi le photovoltaïque attire de plus en plus : il permet de réduire le montant des factures jusqu’à 50 % et est particulièrement rentable. En effet, en plus d’économiser, vous pouvez vendre votre production, ce qui peut vous rapporter jusqu’à 1 800 euros de revenus par an.

Les voitures à énergie solaire

Comme nous le disions plus haut, l’énergie solaire est désormais la préoccupation de nombreux secteurs. Il y a une véritable part de marché à prendre puisqu’il semblerait que cela soit la meilleure alternative concernant la crise énergétique. C’est pourquoi, le secteur de l’automobile s’est aussi attelé à cette question. Lightyear One, une entreprise néerlandaise, en est le précurseur. Cette structure a décidé de sortir la toute première voiture électrique alimentée par l’énergie solaire. Ce modèle pourra compter sur sept mois d’autonomie si la moyenne des déplacements ne dépasse pas les 35 km.

Les aides de l’État pour lutter contre la crise énergétique

L’État a bien compris qu’avec les récents événements et cette envolée des prix, il fallait venir en aide aux citoyens. L’inquiétude est palpable et les débordements sont vite arrivés. Pour pouvoir aider les citoyens, plusieurs mesures ont été proposées. Parmi elles, nous notons une prime exceptionnelle de solidarité de 100 euros pour les foyers éligibles. 

Pour encourager le recours aux énergies renouvelables, le gouvernement propose aussi une prime à l’autoconsommation photovoltaïque. Nous pouvons noter aussi l’obligation d’achat, qui permet de revendre sa production à un acheteur. La TVA est aussi à taux réduit. L’éco-prêt à taux zéro peut également être une solution. Enfin, MaPrimeRénov’ peut aussi être utilisée dans ce cadre. Avec celle-ci, vous allez être en mesure de financer des panneaux solaires thermiques ou hybrides.

Vers une restriction générale de l’électricité ?

Demandez un devis près de chez vous et choisissez nos meilleurs artisans


    Le bouclier tarifaire, c’est la solution du gouvernement pour faire face à la flambée des prix. En somme, il s’agit de trouver un équilibre entre le besoin de consommation des Français et le budget de l’État. Dans les faits, les factures vont tout de même augmenter. Le bouclier tarifaire ne serait donc pas infaillible. Certains projets ont été annoncés pour aider les foyers à affronter cette nouvelle crise. Parmi eux, une météo énergétique à la télévision. Celle-ci aiderait les ménages à comprendre à quel moment il est plus opportun de consommer. N’oublions pas que nous rentrons dans la période hivernale, saison à laquelle la consommation d’énergie est la plus importante. C’est pourquoi il est primordial d’apporter des réponses rapides à cette crise. Il se pourrait qu’Elisabeth Borne annonce, dans les jours à venir, la nécessité implacable de réduire sa consommation de gaz et d’électricité. S’il s’agit à l’heure actuelle de simples recommandations, cela pourrait se transformer prochainement en exigences.

    Vous l’avez compris, face à cette situation exceptionnelle, les Français ne vont pas devoir se reposer uniquement sur les aides gouvernementales. S’il en existe, il reste primordial de repenser son rapport à l’énergie. Dans cette optique, mieux comprendre sa consommation pour la réduire est un bon début. Mais, à terme, il serait plus judicieux d’envisager l’installation d’équipements solaires. Les panneaux photovoltaïques restent la meilleure solution. Pour le reste, les structures et professionnels s’attèlent à réfléchir à des alternatives qui pourraient intégrer l’énergie solaire. C’est ce que nous avons vu avec l’exemple des voitures. Ceci permettrait de répondre à la crise énergétique, mais aussi de répondre aux enjeux environnementaux que nous connaissons.

    Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville