Comment bien faire le joint de dilatation pour carrelage ?

Nous vous expliquons dans ce tutoriel comment faire des joints de dilatation de carrelage parfaitement adaptés. Dans un premier temps, réalisez un calepinage précis pour choisir les matériaux adéquats. Puis, sélectionnez la longueur, la largeur et la hauteur du joint élastomère et du profilé. Vous les poserez en suivant les étapes indiquées dans ce guide !

A quoi sert un joint de dilatation ?

Quel est l’intérêt d’un joint de dilatation ? Aussi appelé compensateur de dilatation ou joint de fractionnement, il a essentiellement pour but de prévenir la fissuration du béton. Il s’agit le plus souvent d’un profilé en aluminium ou en PVC. Il prend la forme d’un long cylindre en forme de T inversé et est renforcé d’un élastomère souple. Il est fixé dans la chape avec un mortier spécial.

Un joint de dilatation pour carrelage ne doit pas être confondu avec les petits joints qui servent à relier les carreaux les uns aux autres. Celui-ci est spécifique : il prévient ou régule les possibles mouvements du carrelage. Ces derniers sont principalement générés par les mauvaises conditions climatiques, telles que :

  • les inondations ;
  • le gel intense ;
  • l’humidité forte et continue ;
  • les grandes chaleurs…

Pourquoi poser un joint de dilatation sous le carrelage ?

Comment fonctionne concrètement le joint de dilatation pour carrelage ? Sous les carreaux se trouve le béton qui a été posé antérieurement. C’est lui qui, se dilatant en premier lieu sous l’effet du froid ou de la chaleur, pourrait entraîner des mouvements du carrelage, comme :

  • la fissuration des carreaux ;
  • la désolidarisation de la chape ;
  • le décollement de la faïence ;
  • des gondolements, etc.

Le principe de fonctionnement du joint pour carrelage

On pose des joints de dilatation entre le béton et le carrelage pour empêcher ces problèmes. « Dilater » est l’action d’augmenter le volume de quelque chose. Le joint de dilatation agrandit le volume entre le carrelage et le béton, de sorte que le premier ne soit pas impacté par les changements du second. Dès lors, en parfait compensateur , c’est lui et non le carrelage qui absorbe l’extension produite par la chaleur !

Vous vous apprêtez à poser du carrelage ? Avant de suivre notre tutoriel pratique, découvrez ci-dessous les meilleurs matériaux pour faire le joint de dilatation. Nous vous expliquons aussi où le placer dans votre habitat.

Faire un joint de dilatation pour carrelage : les infos pratiques

Pour faire un joint de fractionnement adapté à votre carrelage, vous devez prendre en compte la surface à laquelle il est destiné. Avant de passer à sa fabrication, découvrez les caractéristiques du compensateur de dilatation.

Déterminer les longueurs et les emplacements

Caractéristiques
Adaptation selon votre surface
Largeur de 6 mm au minimum
Largeur de 2,5 cm au maximum
Il s’agit d’une considération autant pratique qu’esthétique, car il devra s’afficher naturellement dans l’ensemble.
Distance maximale de 6 à 8 mètres entre deux joints
Cela correspond à l’aire maximale recommandée entre deux joints (36 m2)
Pose tous les 20 à 30 m2 environ
Pour une surface carrelée de 60 m2, vous poserez deux ou trois joints
La largeur du joint de dilatation et la fréquence de pose dépendent de plusieurs facteurs : ancienneté de votre dalle de béton, conditions climatiques dans votre région, plancher chauffant ou non…

Techniquement, on peut donc dire qu’il y a plusieurs joints de fractionnement sous le carrelage. En effet, vous placez plusieurs profilés de façon à séparer la surface de votre sol. En gros, vous subdivisez le sol en plusieurs parties plus petites, indépendantes les unes des autres. Si vous créez une faïence murale, le principe est le même, mais cette division se fait au niveau des angles des murs.

Respecter les normes en vigueur

Avant de vous lancer dans la fabrication, renseignez-vous bien sur les normes en vigueur pour la mise en œuvre des joints. Nous vous les résumons dans le tableau suivant.

Normes françaises
Explications
nF DTU 20.1 « Ouvrages en maçonnerie de petits éléments »
Vous trouverez beaucoup d’infos sur la meilleure technique pour monter de petits murs, avec des précisions concernant les types de joints.
nF DTU 26.2 P1-1 « Chapes et dalles à base de liants hydrauliques »
Retrouvez ici des informations sur la position des joints de dilatation et de fractionnement.
nF DTU 52.2 « Pose collée des revêtements céramiques et assimilés »
Découvrez les mêmes recommandations appliquées à des revêtements en céramique.

La méthode pour bien faire le joint de dilatation du carrelage

A ce stade, vous avez réuni tous les conseils pratiques pour anticiper la fabrication de votre matériau. Voici maintenant la marche à suivre pour l’insérer au mieux dans votre carrelage.

Étape 1 : préparer le support

Avant de commencer toute opération, munissez-vous des éléments suivants :

  • un mortier (enduit) spécial joint de dilatation ;
  • une raclette adaptée à ce type de pose ;
  • un mastic élastomère que vous trouverez facilement dans un magasin de bricolage.

Avant de poser votre joint, nettoyez bien le support et attendez qu’il soit sec.

Étape 2 : placer le joint de dilatation

Si toutes les étapes ont été prises en compte au préalable, l’insertion du joint à carrelage sera toute simple. Voici la marche à suivre :

  • préparer l’enduit spécial joint selon la notice d’utilisation ;
  • faire couler ce mortier sur les deux barres du profilé pour qu’il se fixe bien ;
  • insérer un élastomère flexible adapté ;
  • réaliser des finitions soignées à l’aide de la raclette ou d’une taloche de nettoyage.

Nos conseils pour réussir la fabrication de votre joint

Avant toute opération, veillez à respecter les étapes de réalisation suivante :

  • déterminer le calepinage minutieux de votre futur carrelage pour déterminer les emplacements précis des joints de fractionnement ;
  • prendre en compte tous les enjeux climatiques liés à votre habitat ;
  • vous munir des matériaux adéquats en fonction de votre type de carrelage et de la surface.

Dans un premier temps, nous vous conseillons vivement de vous rendre dans un magasin de bricolage pour expliquer votre projet. Vous obtiendrez des conseils personnalisés concernant le profilé, le joint souple élastomère et le mortier à choisir. La hauteur, la largeur et la longueur du joint de dilatation devront être minutieusement sélectionnées.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville