Choisir son fournisseur d’électricité : 5 erreurs à ne pas commettre

Vous envisagez de souscrire une nouvelle offre d’électricité ? Depuis 2007, le marché français de l’électricité s’est ouvert à la concurrence. Résultat, les opérateurs d’énergie sont de plus en plus nombreux. Pour le consommateur, c’est l’occasion de profiter de services innovants et d’offres personnalisées. Toutefois, il n’est pas toujours aisé de faire le bon choix et un faux pas est vite arrivé. Découvrez cinq erreurs à ne pas commettre lorsque vous choisissez votre fournisseur d’électricité.

Erreur n°1 : ne pas comparer les offres concurrentes

L’ouverture du marché de l’énergie a permis aux consommateurs de se libérer du monopole d’une seule entreprise. À la clé, chaque foyer a la possibilité de trouver une offre adaptée à sa consommation parmi une variété de fournisseurs. Si la concurrence a des vertus, encore faut-il prendre le temps de comparer les offres.

Pour vous aider à prendre une décision, la plupart des fournisseurs mettent à votre disposition des simulateurs gratuits en ligne. L’estimation ainsi obtenue vous permet de comparer les différents tarifs TTC. Prenez soin toutefois de tenir compte du prix du kilowattheure.

Vous pouvez également vous servir d’outils institutionnels, à l’instar du comparateur en ligne du Médiateur national de l’énergie. Il vous suffit d’y rentrer votre commune de résidence ainsi que votre consommation. Vous obtenez alors un comparatif des offres disponibles et de leurs prix.

Erreur n°2 : choisir une offre tarifaire inadaptée à vos besoins

Les tarifs de l’électricité évoluent au rythme des fluctuations du marché de l’énergie. C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) qui se charge de les suggérer aux pouvoirs publics. Pour autant, le tarif affiché sur votre facture dépend du mode de consommation fixé par le fournisseur.

  • Le tarif réglementé de vente est un montant arbitré par l’État, après consultation de la Commission.
  • L’offre d’électricité à prix indexé suit les évolutions du marché, tout en offrant un prix HT X % moins cher que le tarif réglementé. Le pourcentage de réduction demeure identique du début à la fin du contrat. Ce mode de facturation vous permet de bénéficier immédiatement de réductions avantageuses.
  • La facturation fixe engage le fournisseur à maintenir un prix stable pendant toute la durée du contrat. Ce tarif est indépendant des variations du prix de l’énergie, à la hausse comme à la baisse.

Erreur n°3 : négliger l’importance du service client

Au moment de sélectionner un fournisseur, faire des économies est un critère primordial. Le prix n’est cependant pas tout et le choix du fournisseur d’électricité dépend également de la qualité de la relation client. Le baromètre de satisfaction de l’association de consommateurs industriels du CLEEE est un bon indice pour sonder la réactivité et la compétence d’un fournisseur. Pour la cinquième année de suite, c’est Alpiq qui remporte la palme du meilleur service client. Leader de l’énergie en Europe, le fournisseur suisse se démarque notamment grâce au suivi de ses experts basés en France.

Les avis déposés sur internet sont un autre moyen de comparer la qualité du service client de chaque fournisseur d’électricité. Prenez toutefois le temps de comparer plusieurs témoignages concordants avant de vous faire une idée précise.

Erreur n°4 : céder trop rapidement au démarchage à domicile

Un démarcheur est à votre porte et vous propose un prix canon pour changer de fournisseur ? Attention, il y a peut-être entourloupe quelque part. Même si le tarif proposé défie toute concurrence, prenez garde de ne pas confondre vitesse et précipitation. Évitez donc soigneusement de signer tout document et ne montrez ni RIB ni facture.

Lisez ensuite l’offre attentivement afin d’identifier d’éventuels points noirs. Le démarcheur vous propose des mensualités très faibles ? Ces réductions attractives sont bien souvent compensées par une coûteuse régularisation annuelle. Le délai d’activation n’est pas mentionné ? Gare aux risques de coupure !

Erreur n°5 : manquer d’anticiper les délais d’accès à l’électricité

Vous déménagez ? L’occasion est toute trouvée pour choisir un nouveau fournisseur d’électricité. La transition peut toutefois s’avérer contraignante sans un minimum d’anticipation. Lorsque vous emménagez dans un logement inoccupé, le délai de mise en service peut atteindre plusieurs jours. Moyennant des frais plus élevés, certains fournisseurs proposent des offres de raccordement express. Mieux vaut toutefois anticiper au moins 15 jours avant l’emménagement.

Changer de fournisseur sans faire ses cartons est plus commode, car c’est au fournisseur qu’il incombe de résilier votre ancien contrat. La bascule n’occasionne aucun risque de coupure, à condition que vous n’ayez pas résilié vous-même votre abonnement. En effet, toute résiliation est susceptible de conduire à la mise hors service de votre compteur. Alors faites simplement confiance à l’expertise de votre nouveau fournisseur !

Choisir un fournisseur d’électricité s’est considérablement simplifié grâce à l’ouverture du secteur à la concurrence. Cependant, nous vous conseillons de prendre le temps d’étudier plusieurs offres avant de trancher. Prêtez attention au tarif proposé, mais aussi à la qualité du service clientèle et à la fiabilité du fournisseur. Vous savez désormais quelles erreurs éviter pour faire le bon choix, alors n’attendez plus pour comparer les offres !

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville