Carrelage sans joint : comment ça marche ? Combien ça coûte (prix et pose) ?

Pour diverses raisons, certains propriétaires cherchent à poser un carrelage sans joints. Les arguments avancés tournent souvent autour de l’esthétique, car la présence de joints épais est loin d’enjoliver le sol. Malheureusement, il est déconseillé d’installer des carreaux sans joints. Alors, d’où vient le terme « carrelage sans joint » ? Existe-t-il des alternatives au carrelage sans joint ? Quel budget prévoir pour ce type de projet ? Les réponses dans ce dossier !

échantillons-carrelage
Echantillons de carrelage

Qu’est-ce qu’un carrelage sans joint ?

En réalité, le terme carrelage sans joint n’est qu’un abus de langage, car la pose de carreau est tout simplement impossible sans la présence de joint. D’ailleurs, le carrelage sans joint est interdit par le DTU (Document Technique Unifié) qui régit les travaux de bâtiments.

De plus, ce type de pose peut entraîner plusieurs complications :

  1. a) La plupart des carreaux commercialisés, en dehors des carreaux rectifiés (nous y reviendrons plus bas), n’ont pas tous la même taille. En l’absence des joints, les différences seront visibles sur le rendu final. Or, ces derniers ont justement pour objectif de pallier ces écarts de dimensions.
  2. b) Les carreaux peuvent se dilater à cause des changements de température. Ils risquent donc de se fissurer, voire se casser, en l’absence de joints. D’autant plus s’ils sont installés sur un sol chauffant.

Voici un tableau pour vous aider à choisir les bonnes dimensions de joints en fonction du type de carrelage que vous souhaitez.

Type de carrelageDimensions de joints idéales
Carreau de petite taille (20×20)2 mm
Carreau de grande taille (supérieur à 30×30)3 mm
Carreau étiré ou en terre cuite6 mm
Carreau en pierre naturelle2 mm

Alors, quelles alternatives au carrelage sans joint ?

Lorsqu’on parle de carrelage sans joint, on fait généralement référence au carrelage à bord rectifié et au carrelage clipsable.

carrelage-blanc-brillant-sans-joint
Carrelage blanc brillant sans joint

1) Le carreau à bord rectifié

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un carreau dont les bords ont été rectifiés. Il faut savoir qu’un carrelage subit généralement une variation de taille et de forme lors de la cuisson. Celui-ci va donc passer par une opération de rectification (effectuée par un disque en diamant) afin de rendre chaque pièce identique aux autres, ce qui permet l’utilisation de joints fins. Le rendu final se retrouvera ainsi plus esthétique. L’utilisation d’un carrelage rectifié est autorisée dans le DTU, à condition que les joints respectent une largeur minimum de 2 mm.

Quelles différences entre un carrelage classique et un carrelage à bord rectifié ? La dissemblance entre ces 2 types de carreaux réside dans leurs angles : un carreau classique présente des angles légèrement arrondis à l’inverse d’un carreau rectifié qui dispose d’angles parfaitement droits.

Bon à savoir
La pose de carreaux classique avec des joints fins est déconseillée au risque d’obtenir un résultat de mauvaise qualité.

2) Le carreau clipsable

Contrairement au carreau rectifié, le carreau clipsable ne requiert pas de joints au moment de sa pose. En effet, ceux-ci sont absents ou bien intégrés aux bords de chaque carreau. Son installation est à la portée de tous puisqu’il suffit d’entrecroiser les pièces les unes dans les autres. Vous n’aurez nullement besoin de colle ni de mortier. Auparavant, ce revêtement était uniquement destiné à l’extérieur. Cependant, les fabricants ont aujourd’hui conçu plusieurs modèles pour l’intérieur de la maison.

Autres options : Les revêtements autocollants imitation carrelage sans joint

Que diriez-vous de choisir un autre revêtement de sol pour profiter d’un carrelage sans joint ? Vous retrouverez facilement sur le marché des linos ou des autocollants à imitation carrelage. En plus d’être faciles à poser, ils apportent une plus-value esthétique. Cependant, ces revêtements durent moins dans le temps contrairement au carrelage.

carrelage-gris-sans-joint
Carrelage gris sans joint

Avantages et inconvénients du carrelage sans joint

Carrelage rectifié : les plus et les moins

Les plusLes moins
Très esthétique en raison de ses angles droits et ses joints presque invisibles.

Agréable au toucher

Multitude de modèles (taille, couleur, aspect…)
Sa pose est déconseillée au néophyte

Très fragile et requiert une manipulation particulièrement délicate

Carrelage clipsable : les plus et les moins

Les plusLes moins
Peut se poser sur tout type de support (béton, parquet, lino et même carrelage)

Son installation est un jeu d’enfant

Une pose sans colle et sans mortier

Facilement démontable (dans le cas d’un changement de déco ou pour être réutilisé après un déménagement)

Facilité de remplacement des carreaux abîmés
Peu résistant aux chocs (car le carrelage n’est pas collé sur le support)

Impossibilité de choisir le sens de la pose

Tarif assez cher

Zoom sur le prix du carrelage sans joint

Le carrelage rectifié est un peu plus cher que celui du carrelage classique. Cela s’explique en raison du processus supplémentaire de rectification lors de sa fabrication. Les tarifs dépendent principalement de la taille des carreaux. Ainsi, un carrelage de 40 X 40 revient à 25 € du m2. Le prix peut monter à 50 € pour les carreaux 60×60 et même jusqu’à 90 € pour les dimensions en 120×120.

Le carrelage clipsable coûte, quant à lui, 50 euros du m2 au minimum : un prix assez cher qui peut rebuter. Cependant, cet inconvénient pèse peu face aux avantages qu’il offre.

carrelage-sans-joint

Prix moyen au m² du carrelage clipsable

Environ 50€

Quid des tarifs de pose ?

La pose d’un carrelage rectifié requiert du temps et doit être réalisée avec minutie en raison de l’étroitesse des joints. Cela va bien évidemment influer sur le prix du service du carreleur. Comptez en moyenne entre 35 et 50 € de l’heure. Plus les carreaux sont de petite taille, plus le temps de pose sera long.

carrelage-sans-joint-vue-du-haut
Carrelage sans joint vue d’en haut

Si besoin, vous pouvez contacter un professionnel près de chez vous parmi notre réseau d’artisans qualifiés et certifiés.

Par contre, le service d’un carreleur ne sera pas nécessaire dans le cas d’un carrelage clipsable. En effet, sa pose est à la portée de tout le monde, même des personnes qui ont peu de notions en bricolage.

Comment poser un carrelage sans joint ?

Les étapes pour la pose d’un carrelage rectifié

Comme on l’a déjà précisé, la pose d’un carrelage avec des joints de 2 mm est extrêmement complexe. Une fausse manipulation suffit à produire des irrégularités sur la hauteur et des distances entre les carreaux. D’où l’importance de faire appel à l’expertise d’un carreleur.

Si malgré notre avertissement, vous souhaitez toutefois vous lancer dans la pose d’un carrelage rectifié, voici les étapes à suivre !

1) La préparation du support

La pose d’un carrelage rectifié ne peut se faire que si le sol est doté d’une surface plane, lisse et sèche. Rebouchez les éventuels trous, dépoussiérez et nettoyez le support. Vous devrez même passer par un ragréage si la planimétrie excède les 3 mm.

2) La pose

Cette opération peut se réaliser de 2 façons : la pose collée et la pose scellée
La pose collée
Comme son nom l’indique, cette méthode de pose requiert l’utilisation d’une colle adaptée. Ici, la technique utilisée sera celle du double encollage. Cela consiste à appliquer de la colle à la fois sur le sol et sous chaque carreau.

Voici les étapes à suivre :

  • Balisez l’emplacement du premier carreau. Ce dernier doit généralement s’aligner au centre de la porte.
  • Posez la première ligne de carreaux en utilisant des croisillons de 2 mm (4 mm pour un plancher chauffant). Pressez chaque pièce avec un maillet en caoutchouc pour améliorer la fixation.
  • Vérifier la planéité des carreaux avec un niveau à bulle ainsi que leur alignement.
  • Découpez l’excès de carreau à l’aide d’une carrelette.
  • Continuez la pose des autres rangées de carreaux en vous référant à la position du premier carreau.
  • Une fois la colle séchée (après 24 h), enlevez les croisillons et appliquez l’enduit à joints.
  • L’étape finale consiste à poser les plinthes.
salon-carrelage-sans-joint
Salon vert avec carrelage blanc sans joint

La posée scellée
Avec cette technique, les carreaux sont directement posés sur un lit de mortier. Les étapes à suivre et le niveau de précision sont les mêmes que dans la pose collée.

Important
Si vous avez un chauffage au sol, évitez les joints de 2 mm. Cette valeur serait insuffisante pour pallier la dilatation du carrelage sous l’action de la chaleur.

Les étapes pour la pose d’un carrelage clipsable

Si vous avez déjà posé un parquet flottant, alors nul doute que la pose d’un carrelage clipsable sera à votre portée :

  • Préparez le support
  • Posez le premier carreau dans un des coins du mur
  • Placez un joint de dilatation de 4 à 7 mm d’épaisseur entre le mur de départ et le mur d’arrivée pour permettre aux carreaux de se dilater
  • Apposez les carreaux en enchevêtrant la partie femelle vers la partie mâle
  • Réalisez les découpes
  • Installez les plinthes en recouvrement pour dissimuler le joint de dilatation
Important
Assurez-vous que les carreaux sont bien accrochés les uns des autres en utilisant une cale de frappe et un maillet. La planéité et la solidité de la structure en dépendent.
Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville