Réalisation d’un aménagement de combles : guide complet, exemples, prix et photos

Combles aménagés par un de nos artisans à Pessac
Combles aménagés par l’un de nos artisans à Pessac | ► Demander un devis dans ma ville

Aménager ses combles présente plusieurs avantages. Pièce de la maison longtemps laissée à l’abandon ou utilisée pour ranger les cartons ou les objets qui servent peu, les combles, avec l’augmentation du prix de l’immobilier, deviennent une pièce à part entière qu’il ne faut pas négliger.
Or, réaliser un aménagement de combles est un investissement financier conséquent si l’on cumule l’isolation, l’escalier, les Velux®, les fenêtres, les modifications de charpente, le chauffage et les revêtements de sol, etc.
Néanmoins, en aménageant vos combles, vous augmentez la surface habitable, donc la valeur de votre patrimoine immobilier. Il faut juste s’assurer que le coût des aménagements créés soit inférieur au prix de revente.

À titre indicatif, pour procéder à un aménagement de combles dans les règles de l’art, il faut prévoir entre 300 € et 2 000 €/m2 selon l’envergure du chantier. Comptez en conséquence entre 20 000 et 60 000 TTC environ selon la surface à aménager.

Prix moyen d’un aménagement de combles (dépend des travaux)

Entre 20 000 € et 60 000 € TTC

Déroulement d’un projet d’aménagement de combles

Réglementations à connaître

L’aménagement des combles est réglementé. De ce fait, vous devez étudier avant tous travaux :

  • Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre municipalité, qui définit si vous devez déposer une simple déclaration des travaux ou faire une demande de permis de construire.
  • Le droit de recours de vos voisins : vos voisins disposent de 2 mois après l’affichage de votre permis de construire ou la déclaration de vos travaux pour contester votre projet si cela entraîne une préjudice. C’est le cas si une ouverture dans vos combles donne une vue directe sur leur maison par exemple.
  • La faisabilité du projet : les combles sont aménageables quand la hauteur du pied de pente est supérieure à 1,20 m et lorsque la pente des combles est supérieure à 35 °. Les combles sont habitables quand la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m.

Le type de charpente et la stabilité du plancher peuvent aussi avoir une incidence sur la faisabilité des travaux d’aménagement de combles.

Les différentes rubriques

Grâce à notre réseau d’artisans qualifiés et certifiés au sein de monequerre.fr, nous vous proposons des projet d’aménagement de combles de la conception (réalisation des plans et formalités type déclaration préalable de travaux, pour les Velux® par exemple) à la réalisation et ce, avec un seul devis reprenant tous les postes souhaités :

  • Modification de charpente traditionnelle ou fermettes, création de chien assis (+ permis de construire ou déclaration de travaux selon le cas)
  • Création, modification ou mise aux normes de l’installation électrique
  • Mise en place de Velux®, fenêtres de toit ou lucarnes
  • Isolation en laine minérale, laine de bois ou laine de chanvre
  • Cloisonnement intérieur et création d’espaces de rangements type placards sous pente
  • Mise en peinture de vos combles aménagés
Combles aménagés en salon à Bourges
Combles aménagés en salon à Bourges | ► Joindre un pro dans ma ville

Notre métier consiste à vous proposer des solutions adéquates pour l’aménagement de vos combles. Nous pouvons, en fonction de votre choix ou de votre budget, prendre en charge une partie ou tout votre aménagement (de la modification de charpente à la création de l’installation électrique, en passant par l’isolation, jusqu’à la mise en peinture). Du début jusqu’à la fin, c’est vous qui choisissez.

Aménagement léger des combles

Pour un aménagement léger, les travaux suivants sont au moins à prévoir :

  • L’isolation
  • La création de cloisons en placo
  • La modification des cloisons en placo existantes
  • Les revêtements du sol
  • Les revêtements du mur
  • La rénovation électrique

Tous ces travaux peuvent coûter entre 500 € et 1 000 €/m2.

Travaux d’aménagement de combles | ► Joindre un professionnel

Aménagement complet des combles

Pour des travaux d’aménagement de combles complets, en plus des travaux légers à faire, il faudra également prévoir un budget supplémentaire pour :

  • La création et l’installation de fenêtre(s) de toit
  • L’installation électrique en entier (chauffage compris)
  • L’installation de la tuyauterie si vous avez l’intention de créer une salle d’eau

Ces travaux devraient coûter entre 1000 € et 1500 €/m2.

Quelle hauteur sous mes combles ?

Pour que les combles soient habitables, il faut une hauteur minimale sous plafond d’environ 2 m. Sous les poutres ou les fermes de la charpente, la hauteur de passage doit être d’au moins 1,80 m (sinon pensez à baisser la tête, ça fait mal).

Il faut évaluer cette hauteur avec l’isolation des rampants et après la rénovation ou la réfection du plancher (le solivage). La réfection du plancher est nécessaire si celui-ci n’est pas porteur ou s’il est en trop mauvais état pour permettre la circulation et recevoir des meubles. Il faut aussi refaire le plancher si les combles n’ont jamais été prévus pour être transformés en pièce à vivre.

Combles aménagés en chambre à Aix-en-Provence
Combles aménagés en chambre à Aix-en-Provence | ► Demander un devis à l’un de nos artisans certifiés dans votre ville

Si votre choix d’isolation se porte sur la laine de verre ou la laine de roche (laine de bois, laine de chanvre, etc.) pour son rapport qualité/prix, il faut compter une épaisseur d’isolant de 260 mm dans le calcul de la hauteur sous combles, sans oublier la lame d’air de 1 à 2 cm environ, indispensable entre la sous couche de la couverture et l’isolant.

Peut-on réduire l’épaisseur de l’isolant en vue de gagner en hauteur ?

Il existe aujourd’hui des isolants minces (moins de 5 cm d’épaisseur) permettant de diminuer significativement l’épaisseur de la couche isolante. Néanmoins, il convient de les mettre en œuvre avec grand soin afin d’éviter les déperditions énergétiques liées à une mauvaise application et les ponts thermiques. Ces isolants de faible épaisseur peuvent vous faire gagner quelques précieux mètres carrés, mais ils ne sont pas exempts de problèmes :

  • Leur prix (plus onéreux qu’une laine de roche classique)
  • Ils n’ont obtenu aucun avis technique du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), bien qu’il semble que la réglementation évolue en la matière…
  • Leur faible capacité d’isolation phonique : on peut difficilement conjuguer faible épaisseur et isolation phonique, un facteur important si l’habitation se trouve en ville. Toutefois, cet inconvénient peut être sensiblement atténué avec un placo® phonique (couleur bleue).

Isolation avec de la laine minérale classique

Une fois la couche d’isolant mise en œuvre et recouverte d’une plaque de plâtre, les combles d’une hauteur initiale de 1,95 m passent à 1,70 m.

Il existe deux solutions à cela : 

  • abandonner la laine de verre pour un isolant mince (plus cher), OU
  • surélever sa toiture afin de récupérer les précieux mètres carrés qui manquent (vraiment beaucoup plus cher).

Une surélévation de maison implique le démontage de la couverture déjà en place et le démontage de la charpente. Il faut ensuite créer une nouvelle charpente rehaussée, remonter les éléments de l’ancienne couverture (si récupérables), sans oublier les formalités indispensables pour ce type de projet : plans et dossier de permis de construire.

Quelle surface habitable suis-je en mesure de récupérer ?

Un petit extrait de la loi Carrez :

« La surface privative, appelée superficie Carrez, est la superficie des planchers des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escaliers, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n’est pas tenu compte des planchers des parties de locaux d’une hauteur inférieure à 1,80 mètres.[…] »

Source : wikipedia.org

Puisque l’aménagement des combles est une succession d’étapes, nous allons scruter une à une les différentes rubriques concernées.

Rubrique 1 : modification de charpente et création d’une ouverture dans le toit

Que votre charpente soit traditionnelle (arbalétriers, poinçon,…) ou en fermettes (charpente américaine), si la hauteur sous faîtage est suffisante (supérieure à 2 mètres après que l’isolant, les suspentes, les rails, les fourrures et le placoplatre® soient mis en œuvre), alors les combles peuvent être aménagées. Par contre, l’envergure des travaux de modification à faire dépendront du type de charpente. Pour une charpente en fermettes, il convient de renforcer celle-ci avec l’ajout de pièces de bois supplémentaires.

  • Aménagement combles début
    Aménagement combles début

Aménagement de combles avec charpente traditionnelle

Cas d’un toit deux pentes

Les maisons anciennes sont souvent construites avec un toit deux pentes. Quelle que soit la nature du bois, si l’essence en place est en bon état, et si la hauteur sous faîtage est suffisante (pour l’isolation et la circulation), alors les combles sont aménageables. Un petit traitement anti-insectes xylophages ne peut pas faire de mal non plus ; comme on dit « mieux vaut prévenir que guérir ». La modification de la charpente d’un toit deux pentes demande quand même un peu de technique. Il faut couper et modifier les « fiches » et les « contre fiches », et créer des « jambages » afin de répartir les charges de la couverture et des éléments qui la constituent.

Cas d’un toit quatre pentes

Avec un toit quatre pentes, l’aménagement demande un peu plus de technicité, en particulier l’agencement des plaques de plâtre. Une fois cette étape franchie, le reste se fait bien.

La vocation de cette rubrique n’étant pas d’en faire un traité de charpente, si vous voulez en savoir plus sur la constitution d’une charpente, c’est par ICI

  • Local technique comble aménagé
    Local technique comble aménagé

Aménagement de combles avec charpente américaine (fermette industrielle)

Ce type de charpente est posé dans les maisons récentes (20 ans et moins). Le principal avantage de la fermette industrielle est son rapport résistance/poids. Elle est à la fois légère (de par la petite section du bois utilisé) et plus solide qu’une charpente traditionnelle (à cause de la quantité de fermes, assemblés par des connecteurs métalliques).

Néanmoins, les charpentes modernes ne permettent pas facilement l’aménagement de combles. Il faut distinguer deux types de fermettes :

Fermettes industrielles en W

La forme en W de cette charpente est due aux éléments en bois mis en place (en forme de W, mais il y a des formes plus complexes) afin de renforcer et rigidifier la structure et la portance de celle-ci. Ces charpentes sont un peu plus délicates à modifier, mais avec du savoir faire et des bras, c’est une opération qui se mène à bien sans encombres.

  • Combles aménagés finis 1
    Combles aménagés finis 1

Fermettes industrielles pour combles aménageables

Elles n’ont pas cette forme de W qui caractérise les fermettes pour combles non aménageables. Les modifications sont donc assez légères (sans aller dans les détails) : quelques entretoises afin de rigidifier l’ensemble, création d’un ou plusieurs chevêtres pour accueillir les Velux®, consolidation du solivage et mise en place d’un plancher s’il est un peu faible. Une fois ces travaux effectués, vos combles seront prêts à être aménagés.

Création d’une ouverture dans le toit

Intégration de fenêtres de toit (Velux® ou autre)

L’apport de lumière naturelle est un point important à ne pas négliger dans les travaux d’aménagement de combles. Il y en a pour tous les budgets, tous les goûts et presque toutes les tailles. On distingue la fenêtre de toit classique 78 x 98 cm, mais aussi les modèles plus évolués à ouverture par projection munis de stores à commande électrique (voir solaire). Il y en a même qui vous permettent de créer un petit balcon sécurisé dans vos combles. L’aspect et le confort procurés sont très agréables, en revanche, ce produit a un coût. Les gammes de fenêtres de toit sont telles qu’il faudrait un chapitre entier pour décrire les possibilités offertes par le fabricant cité en référence.

N.B. La mise en place de fenêtres de toit nécessite une autorisation de travaux venant de la mairie, quel que soit le département.

Création de chien assis sur toiture

Si vous souhaitez gagner un peu de place dans vos futurs combles aménagés, alors pensez à créer un chien assis sur toiture. Il y a une modification de façade à faire donc il faut se préparer à demander une autorisation pour les travaux, voire un permis de construire en fonction de la surface nouvellement créée. Néanmoins, il s’agit d’une opération lourde et pas forcément bon marché, nécessitant l’intervention d’une entreprise de couverture et une modification substantielle de la charpente. C’est aussi une opération qui peut donner un charme certain à une maison qui n’en était pas trop pourvue (tout dépend quand même des goûts).

Astuce de notre expert
Pour vous qui êtes à la recherche d’une entreprise fiable pour le chiffrage et la réalisation l’aménagement de vos combles : nous avons un réseau d’artisans dans votre commune qui peuvent établir un devis gratuit pour votre projet. Prenez quelques instants pour compléter le formulaire de demande de devis sur notre site et nous prendrons contact avec vous dans les meilleurs délais. La démarche est gratuite et vous permet de trouver les meilleurs artisans de votre ville !

Tarif pour la création d’une ouverture de toit

Pour bien éclairer les combles, il faut que la taille de l’ouverture à créer soit comprise entre 10 % et 15 % de la surface de la pièce.

En fonction de la marque de la fenêtre, celle-ci coûte entre 500 et 2 500 €/unité. Si, lors de la conception, la création de jacobines est nécessaire, il faut un coût allant jusqu’à 4 500 € pour la pose. Pour une lucarne capucine par contre, les prix vont de 3 500 € à 4 700 €. La plus accessible en termes de prix est la lucarne chien-assis qui coûte entre 1 800 et 2 000 €.

Rubrique 2 : isolation des combles aménagées

Il s’agit du point le plus important pour votre confort au quotidien dans cette pièce nouvellement créée, mais aussi pour votre confort dans la maison en général (pour info: les déperditions de chaleur par la toiture représentent environ 30%, la suite ICI).

Il existe une quantité impressionnante d’isolants pour les combles, et la plupart sont conformes à la RT2012 et la RT2020.

On distingue deux principales méthodes pour isoler les combles aménagées : l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur.

Isoler les combles par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur consiste à placer le matériau isolant entre la cloison et la charpente de la toiture. Pour une isolation intérieure, votre budget devra comprendre :

  • Le prix du matériau, qui varie entre 10 € et 80 €/m2 selon la performance exigée ;
  • Le tarif pour la main-d’œuvre, qui varie entre 20 € et 40 €/m2.

Sous les rampants, nous posons communément de la laine de roche en 200 ou 260 mm d’épaisseur revêtu d’un pare-vapeur. Tous les produits que nous mettons en œuvre disposent de l’avis du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment CSTB), car il s’agit d’un isolant d’un rapport qualité/prix tout à fait acceptable (mais nous pouvons vous en proposer plein d’autres) et doté d’un coefficient de résistance thermique (R) de :

  • Pour une laine de roche ou laine minérale de 200 mm : R= 5
  • Pour une laine de roche ou laine minérale de 260 mm : R= 6.5

Pour une isolation optimale, il peut être judicieux de mettre en place deux couches croisées d’isolants qui, pour une épaisseur finale identique (et un léger surcoût), auront un pouvoir isolant supérieur.

Isolation des combles par un artisan | ► Trouver un pro près de chez moi

L’isolation lors de la réfection de la couverture et les produits mis en œuvre sont un cas particulier à étudier.

Isoler les combles par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur consiste à mettre le matériau isolant entre la toiture et la charpente. Ce système a pour avantage de faire apparaître la charpente (et donc de libérer l’espace aménageable) tout en préservant une performance énergétique optimisée, sans pour autant affecter le côté esthétique. En général, le prix de cette intervention se fixe de la manière suivante :

  • Le coût de l’isolant, qui se situe entre 40 € et 80 €/m2 en fonction du matériau ;
  • Le coût de la main d’œuvre, évalué entre 30 € et 50 €/m2 selon la difficulté de l’intervention (des travaux de dépose de toiture sont à prévoir par exemple).

Rubrique 3 : pose de plaques de plâtre (placo) et création de rangements

Il s’agit du revêtement le plus en vue dans un projet d’aménagement de combles. Le placo sert de support au produit utilisé en finition, la peinture ou autres. Néanmoins, le placo se doit d’être traité avec soin pour se faire oublier, tant lors de la pose et la fixation des suspentes que lors de l’espacement et l’alignement entre chaque rail métallique (qui se doit d’être conforme au DTU). Ceci est nécessaire si vous ne souhaitez pas que votre placo® bouge ou se déforme avec le temps, et vous procure au quotidien le confort que vous êtes en droit d’attendre.

Après un petit coup de ponçage, les bandes doivent être traitées en deux passes distinctes afin que l’artisan peintre puisse faire son ouvrage (en une ou deux passes d’enduit gras, accompagnées d’une mise en peinture par exemple) et vous offrir un fini de bonne facture.

Cloisonnement des combles

Comme les combles sont souvent des espaces modestes à étendue limitée, les cloisons sont très pratiques pour y créer des pièces séparées. Le coût relatif à cette catégorie de travaux dépend bien évidemment du type de cloison désiré et de sa taille. Le tableau qui suit permet de voir en détail les prix des matériaux nécessaires et de la main d’œuvre estimée :

Prix d’une cloison sèche

Type de matériauCoût TTC, hors pose
Panneaux alvéolairesÀ partir de 7 €/m2
Plaques de plâtresPlaques standards : À partir de 3 €/m2

Hydrofuges : Jusqu’à 8 €/m2

Prix d’une cloison de style traditionnel

Type de matériauCoût TTC, hors pose
Carreaux de plâtres d’une épaisseur de 5 cmModèle standard : à partir de 7 €/m2
Hydrofuge : à partir de 9 €/m2
Carreaux de plâtres d’une épaisseur de 7 cmModèle standard : à partir de 8 €/m2
Hydrofuge : à partir de 10 €/m2
Béton cellulaireÀ partir de 25 €/m2 (20 cm d’épaisseur)

Tarif pour la pose

Le tarif pour la pose de plaques de plâtre ne présente pas de différence énorme, qu’il s’agisse de concevoir une cloison sèche ou une cloison traditionnelle. Pour le premier modèle, les travaux s’effectuent à partir de 25 €/m2 pour les panneaux alvéolaires et à partir de 45 €/m2 pour les plaques de plâtre ou placo.

Quant au modèle traditionnel, la mise en place de cloison avec des carreaux de plâtre se fait à partir de 50 €/m2. Pour du béton cellulaire, il faut prévoir dans les 65 €/m2 .

Mise en place de rangements et placards sous rampants

Au regard de la configuration de la pièce (bien souvent en forme de triangle, car ce sont des combles), les solutions de rangements et les placards se font souvent entre le sol (au niveau des pannes sablières) et 1 mètre de haut dans un espace pas forcément facile d’accès, mais qui peut être utile pour y ranger les petites valises, vêtements, objets divers. C’est le cas notamment lorsque les combles servent de chambre et quand il faut de créer des « rangements pour enfants » qu’ils pourront facilement s’approprier, car à leur hauteur.

Emplacement futur placard combles
Emplacement d’un futur placard dans les combles
Emplacement placard avant aménagement
Emplacement d’un placard avant les travaux d’aménagement

Quelques solutions pour vos placards et étagères

Les rangements sans portes nécessitent, pour l’aspect esthétique, que tous les éléments soient à la même profondeur et que les éléments verticaux tels que les joues, séparations et fonds reposent au niveau du sol. Les tablettes, bandeaux, plinthes de finition se positionnent entre les joues (éléments situés de part et d’autre de votre placard).

Les rangements avec portes coulissantes demandent environ 10 cm de plus (situés devant les étagères) que les rangements sans portes, afin d’installer les rails haut et bas, nécessaires au fonctionnement nos portes coulissantes. (Cf notre rubrique placard ou dressing).

Rubrique 4 : mise en place des commodités (salle de bain, WC, VMC, etc.)

Conditions et faisabilité

La création d’une salle de bain et d’un WC, ou encore la mise en place d’une VMC (elle peut se loger dans un faux plafond créé pour la circonstance ou au niveau des pannes sablières), nécessitent des combles d’une hauteur suffisante et une surface au sol dédiée sous le toit.

Toutefois, si les attentes sont présentes (arrivées d’eau chaude/froide, évacuation des eaux usées), les travaux sont plus simples à réaliser. Il faudra juste configurer l’espace en fonction de l’emplacement des dites attentes.

Si les attentes ne sont pas existantes et qu’il faut se reprendre sur le réseau existant, alors il faudra prévoir de sérieux travaux de décoration dans les pièces situées sous les combles (percement, découpage, raccords, etc.).

Tarif plomberie pour l’aménagement des combles

Pour faire des économies d’espace, de fournitures, et d’argent, l’idéal est de mettre la salle d’eau des combles juste en dessus de celle qui se trouve à l’étage inférieur. Pour cela, le coût à prévoir est de 2 000 à 5 000 € pour la salle de bain, et 1 000 à 1 300 € pour les toilettes. Ces tarifs incluent déjà les accessoires sanitaires, leur pose, et le raccordement de ces derniers à la canalisation existante.

Accessoires sanitairesPrix estimatif (selon la maque)
Baignoire et accessoires

 

Receveur de douche et accessoires

Lavabo et accessoires

Trône WC et accessoires

Entre 100 et 2 000 €

 

Entre 40 et 1 000

Entre 35 et 800

Entre 45 et 3 000

Rubrique 5 : l’électricité et le chauffage

La mise en lumière des combles

Très souvent, l’installation électrique se résume à l’installation d’une ampoule et de l’interrupteur qui va avec, parfois une prise de courant, etc. Tant mieux ! Il est plus simple pour un professionnel de partir de zéro et de tout créer aux emplacements souhaités, plutôt que de reprendre une installation qui date longtemps et dont il ne connait pas la fiabilité.

Si tout est à créer, nous pouvons déterminer ensemble les emplacements lumineux que vous souhaitez, les prises de courant à créer, et ce, à l’endroit le plus approprié à la configuration de vos combles.

On distingue deux possibilités pour mettre vos combles en lumière :

  • Se reprendre sur le réseau électrique existant et tout redescendre vers le compteur principal (quelques dégradations décoratives possibles), OU
  • Tirer une alimentation directe du compteur existant et créer un tableau électrique dédié aux combles (un fil ou deux à tirer, le reste s’installe in situ).

Le chauffage

Trois cas peuvent se présenter :

Si les attentes du réseau de chauffage existant ne sont pas présentes sous les combles, la solution la plus simple, et la moins onéreuse consiste à installer des convecteurs électriques, de préférence de bonne qualité et munis d’une régulation électronique. Ceci vous permet d’avoir un bon niveau de confort à un coût tout à fait abordable, tout en respectant votre budget électricité.

Si vous souhaitez un raccordement sur le réseau de chauffage et que des attentes ont été placées dans vos combles (en vue d’un aménagement futur), la mise en œuvre est presque aussi simple que pour le chauffage électrique (si la puissance de votre chaudière le permet toutefois). Il ne vous reste plus qu’à déterminer le modèle et l’emplacement de vos radiateurs, de passer les tuyaux ou le PER (Polyéthylène Réticulé haute densité) dans les règles de l’art et l’affaire est faite (ou presque).

S’il n’y a aucune attente de chauffage dans les combles, alors il faut se repiquer sur le réseau de chauffage en place dans les niveaux inférieurs.

Prix d’une installation électrique dans le cadre d’un aménagement de combles 

En général, le coût d’une rénovation électrique est calculé suivant le fait qu’on tienne compte ou non du système de chauffage. Cependant, les tarifs ne sont pas non plus les mêmes pour une rénovation et pour une nouvelle installation.

Prix d’une rénovation électriqueSans chauffage électriqueAvec chauffage électrique
Coût au mètre carré (hors taxe) Fournitures : entre 75 et 120 €/m2

Main d’œuvre : entre 25 et 40 €/m2

Fournitures : entre 95 et 140 €/m2

Main d’œuvre : entre 45 et 70 €/m2

Ce qui fait la différence entre une rénovation et une nouvelle installation, c’est la TVA. Le taux de la TVA est réduit à 10 % dans le cadre d’une rénovation électrique.

Rubrique 6 : pose de revêtements (sols et murs)

Dans le cadre d’un aménagement de combles habitables, la pose de revêtement concerne à la fois les sols et les murs.

Revêtements à choisir pour le sol

Si le plancher de vos combles est en béton (plan, sain et propre toutefois), alors vous pouvez poser presque tout ce que vous voulez (voir liste plus bas).

Si vos combles possèdent un plancher bois ou un solivage porteur, alors il y a plusieurs possibilités. Pour le cas du solivage porteur, il convient toutefois avant de mettre en place le revêtement final de poser et fixer des dalles d’OSB 3. Ensuite cela va du revêtement de sol stratifié, peu onéreux avec sous couche phonique,  produit assez solide (cas d’une chambre d’enfant, d’une salle de jeux ou d’un coin rangement) au parquet massif sur lambourdes ou en pose flottante (si le sol et la hauteur s’y prêtent), en passant par la moquette, le jonc de mer, le carrelage (avec la mise en place d’un support spécifique pour recevoir le carrelage).

Voici une liste de revêtements de sol possibles avec leurs prix moyens respectifs :

Type de revêtement sol possible pour les comblesPrix moyen du matériau (TTC)Tarif moyen pour la pose
Sol en plastiqueEntre 8 et 35 €/m2Entre 15 et 25 €/m2
Sol en linoEntre 15 et 55 €/m2Entre 20 et 45 €/m2
Sol en résineEntre 8 et 35 €/m2Entre 7 et 20 €/m2
Sol vinyleEntre 7 et 40 €/m2Entre 20 et 30 €/m2
Sol stratifiéEntre 20 et 45 €/m2 Entre 15 et 40 €/m2
Sol en liègeEntre 40 et 75 €/m2 Entre 15 et 35 €/m2
La moquetteEntre 20 et 200 €/m2 Entre 20 et 30 €/m2
Le parquet massifEntre 20 et 100 €/m2 Entre 15 et 45 €/m2
Le carrelageEntre 18 et 70 €/m2 Entre 20 et 60 €/m2

Remarque : ces prix peuvent faire l’objet de grandes variations suivant l’état du sol de base et la taille de la pièce.

Combles aménagés. Tout est en place : 2 portes en bois, 5 Velux, placo, éclairage, sol imitation parquet et radiateur.

Habillage des murs : techniques et prix

Les techniques de revêtement mural sont largement variées. Les coûts sont différents selon l’habillage choisi (enduit, peinture, papier peint, ou tissu mural) :

L’enduit

À la chauxPâte

 

Hydraulique

Aérienne

entre 30 et 40 € le sac

 

entre 12 et 23 le seau

entre 10 et 25le sac

CrépiProcessus de parement

 

Produit standard en pot

Mélange à base d’enduit en poudre

à partir de 5 €/m2

 

à partir de 0,5

€/m2

à partir de 0,25

€/m2

*Coût de la pose : entre 20 et 40 €/m2.

La peinture murale

Glycérophtaliqueen monocouche
en bicouche
entre 2 et 5 €/m2
entre 5 et 10 €/m2
Vinyliqueen bicoucheentre 1 et 8 €/m2
Acryliqueen monocouche 

en bicouche

entre 3 et 6 €/m2 

entre 6 et 12 €/m2

*Coût de la pose : entre 15 et 35 €/m2.

Jolis combles aménagés avec un canapé. La charpente peinte en blanc et le plancher en bois massif donne une impression d’espace. | ► Obtenir un devis

Le papier peint

Modèle intisséentre 4 et 37 € le rouleau
Classiqueentre 5 et 20 € le rouleau
Style vinyle expanséentre 7 et 35 € le rouleau

*Coût de la pose : entre 13 et 30 €/m2.

Le tissu mural

Tissu contrecollé « mousse »entre 25 et 110 € le rouleau
Tissu classiqueentre 20 et 40 € le mètre carré
Tissu contrecollé « papier »entre 20 et 60 € le rouleau

*Coût de la pose : entre 15 et 35 €/m2.

Tout comme le sol, le mur se doit d’être plan, propre, et lisse. S’il faut faire des travaux de nettoyage, des coûts supplémentaires sont à prévoir.

Rubrique 7 : l’accès aux combles

Création d’une trémie pour les travaux et le futur escalier

S’il n’existe qu’une trappe et une échelle escamotable, alors il faudra créer un accès digne de ce nom afin de pouvoir approvisionner le futur chantier en créant une trémie pour la pose future d’un escalier.

L’escalier est la dernière pièce à mettre en œuvre lors de la transformation d’un grenier en combles aménagés. En effet, si nous vous installons un escalier neuf dès le début du chantier, imaginez son état à la réception, même avec une protection renforcée dessus, d’autant plus que la présence d’un escalier ne facilite pas forcément l’approvisionnement. Il est plus simple de faire passer des plaques de plâtre par la trémie du futur escalier.

Espace nécessaire à la pose d’un escalier

Le plus simple et pas forcément le plus onéreux est de faire fabriquer un escalier sur mesure permettant l’accès aux combles. En effet, vous pourrez choisir librement un quart tournant ou deux, et surtout l’emplacement d’arrivée de la dernière marche, vous permettant d’éviter un casse-tête lors de la montée de celui ci et de disposer les cloisons comme bon vous semble.

Exemple de devis pour l’aménagement de combles habitables

  • Surface de la pièce à aménager: 30 mètres carrés
  • Type d’isolation: par l’intérieur
  • Cloison: traditionnel en carreaux de plâtre, modèle classique, épaisseur 5 cm
  • Revêtement du sol: en vinyle
  • Revêtement du mur: peinture acrylique bicouche
  • Installation électrique: sans chauffage
  • Travaux de plomberie: pas de salle d’eau, WC uniquement
  • Ouverture au toit: lucarne capucine
Désignation  Coût fourniture/m2 Prix total fourniture Main d’œuvre TTC
Isolation30 €900 €1 800 €
Cloisonnement20 €600 €1 950 €
Revêtement sol25 €750 €1 200 €
Revêtement mur20 €600 €1 050 €
Installation électrique75 €2 250 €1 350 €
Plomberie (WC modèle basique) –45 €600 €
Lucarne –2 500 €1 500 €
Coût total 7 695 €9 450 €

Le coût total des travaux, fournitures et main d’œuvre comprises s’élèvent à 17 145 € TTC.

Trouver un pro Devis gratuit dans votre ville